• Jogging du Flaya à Durnal - 17/05/08 [9,80 km]

    Jogging du Flaya à Durnal - 17/05/08 [9,80 km]

    Durnal_home


    Parcours : Course sur chemins campagnards vallonnés.

    Palmarès 2007 : 164 arrivées

    Messieurs :
    1. HARDY, Eric (35’54)
    2. LAMOUR, Jean (36’05)
    3. GOUBEAU, Johan (36’39)

    Dames :
    1. LEGRAND, Francine (42’55)
    2. FREDERICH, Dominique (44’27)
    3. YAGUE SANZ, Nathalie (45’19)

    Parcours :

    Durnal_google - small

    Carte :

    Durnal_ing - small

    Dénivelé :

    Durnal_ing_den

    Allure :

    Durnal_g_Allure

    Allure intermédiaire :

    Durnal_g_allure_int

    Classement 2008 : cliquez ici

    Résultat :


    Distance (km)TempsMoyenne (km/h)Allure (min/km)PositionNbr Participant% position
    9,8000:44:0713,3300:04:302314216

    Commentaire :

    Rien dans les jambes … voilà à quoi se résume mon jogging du Flaya.  J’avais comme ambition de boucler le Flaya à fond, le tracé me convenait très bien : une descente de 4 km et une montée de 4 km, un tracé principalement boisé. Ma technique était simple, prudence pendant la descente, et attaque sur la longue et sélective montée.

    Je pars m’échauffer et une petite fine pluie me fait prendre la décision de chausser mes chaussures de Trail, elles sont plus lourdes, mais je serai plus stable sur les descentes et les montées.

    Vers 15h00, je me dirige sur la ligne de départ, en face de la buvette de la balle pelote. Nous ne serons pas nombreux, juste 142 participants +  6 joggeurs qui feront les 6 km.  Bernard D. nous informe du parcours, à savoir le dénivelé et le balisage.

    Une fois le départ donné, nous traversons pendant 1 KM un quartier résidentiel relativement plat, nous le quittons pour entrer dans le bois et entamons la descende, le sentier est bien large et non technique. Les premiers se détachent rapidement, de mon côté comme prévu je suis prudent, car je sais que les minutes se gagneront à partir du 5ème km. Je suis en compagnie de Nicolas C. un membre de mon club. Nous aborderons toutefois deux petites difficultés bien abruptes au 2ème et 3ème km. La chute, heureusement sans gravité, de Marc M. nous rappelle de rester toutefois prudents. Nous arrivons enfin à la carrière au KM 5 pour le ravitaillement, nous venons de descendre 130 Mètres de dénivelé et maintenant faut tout remonter ! La première côte est impressionnante, et là je constate que mes jambes, sans raison apparente, ne me répondent pas, je ne sens pas de fatigue, mais impossible de rehausser comme prévu mon allure, je ne comprends pas … je prendrai alors une petite allure. Je vais jouer au yoyo avec Pierre L . Lorsque le pourcentage est trop élevé, Pierre marche, je le rattrape alors, ensuite il repart plus rapidement, on fera comme cela jusqu’à la dernière difficulté au KM 9.

    J’arrive  au KM 7 en faux plat montant, mais je n’arrive toujours pas à relever mon allure. François R. en profite pour me dépasser, pas moyen de m’accrocher, pourtant je ne suis pas à l’agonie, cela me frustre terriblement.

    Au KM 8, nous quittons le bois et rentrons de nouveau dans le quartier résidentiel, mais une dernière difficulté nous attend, après être descendus jusqu’au Flaya, une montée difficile au KM 9 de 30 M de D+ devra être franchie pour rejoindre la ligne d’arrivée.

    Je terminerai 23ème avec un temps de 44’07’’, soit un petit 13,3 km. Je suis relativement déçu, j’avais visé plutôt un 42’, mais bon on va laisser cela pour l’année prochaine.
    Nous resterons un petit moment dans la buvette, nous aurons droit à un terrible déluge greloté. Nous l’avons échappé belle ! , je n’aurai pas apprécié courir dans ces conditions … Nous avons également assisté au talent de chanteur de Bernard  D.

    Bon, le prochain challenge est le Semi-marathon nature à La Roche en Ardenne le 1er Juin. J’espère rebondir et faire une belle prestation, afin d’essuyer ma journée à Durnal.

    DURNAL%2017-05-2008043

    Durnal%20014

    DURNAL%2017-05-2008114

    CIMG4354

    Galerie Photo 1 : Cliquez ici

    Galerie Photo 2 : Cliquez ici

    Galerie Photo 3 : Cliquez ici

    Course des jeunes foulées (vert) :

    Course des jeunes foulées (Jaune) :

    Course des jeunes foulées (Bleu) :

    Départ Jogging du Flaya :

     

  • 2ème WALCOURSE - la course du terroir - 04/05/08 [10,80 km]

    2ème WALCOURSE - la course du terroir - 04/05/08 [10,80 km]

    LOGOwalcoursepetit

    Parcours : 11 km à travers la campagne et les bois de Walcourt.Parcours vallonné entre chemins de terre et de remembrement

    Parcours :

    google

    Carte :

    ign

    Dénivelé :

    ign_den

    Allure :

    walcourt_allure

    Allure intermédiaire :

    walcourt_allure_int

    Classement 2008 : Cliquez Ici

    Résultat :

    Distance (km)TempsMoyenne (km/h)Allure (min/km)PositionNbr Participant% position
    10,8000:47:0613,7600:04:2297512


    Commentaire :

    Le week-end prochain c’est la Sainte Rolende, ça sera donc une semaine très chargée : Jeudi c’est la remise des costumes, Samedi c’est la première sortie (mais je ne serai pas de la partie, car j’ai un tournoi de bad), Dimanche, c’est ma rentrée au Flashes, et Lundi de Pentecôte, c’est la très célèbre procession ancestrale avec la rentrée au château d’Acoz et à l'église de Gerpinnes.

    Rollande

    Autant vous dire qu’un petit jogging ce dimanche, me fera le plus grand bien, car  ensuite je n’aurai plus l’occasion de fouler les pavés, mais plutôt de marcher au pas !

    Nous partons de bon cœur à Walcourt, le temps est au RDV, on se croirait presque en été …  Ludo et Amandine participeront à la course des jeunes, avec au programme une longue ligne droite aller-retour.  Au total, il y a aura une trentaine d’enfant de tous âges.

    A 10h30, c’est la course des 11 km, je jette un coup d’œil sur le tracé, apparemment 3 grosses côtes seront à gravir … Jean-Louis, notre moniteur au club CPMV grimace un peu, ça va être dur, me dit-il, la côte de Pry n’est pas des plus facile …. En effet, je m’en remets à mon bon souvenir, j’ai déjà essayé de franchir plusieurs fois cette côte en VTT sans mettre pied à terre et toujours sans succès, ça promet donc !

    Cette année, nous serons 77 au départ pour une deuxième édition, c’est un peu mieux que l’année passée (50), mais on est un peu dépaysé. Un peu plus de publicité, nous aurait sans doute permis d’atteindre la centaine de joggeurs, c’est dommage car le tracé en vaut le détour et ce jogging s’appuie sur une bonne organisation.

    Les joggeurs ne sont pas pressés de prendre le départ, personne ne veut se mettre devant … mais à force d’insister on démarre. Etant peu nombreux, je me retrouve vite devant. Nous suivons un vététiste, mais le malheureux nous abandonne dès l’entame de la première côte, mais pas de panique … un relayeur nous attend en haut…. Je garde un bon petit rythme, mais je sens que ne vais pas pouvoir aller plus vite, je me contenterai donc de garder cette allure tout au long de la course.
    Au Km 2,5, nous allons devoir parcourir deux fois une boucle, et une initiative sympa nous a tous surpris …  Nous entamons les boucles sous les ras des tambours des marcheurs de Walcourt. On commence avec une belle descente technique, semblable à celle des trails, et là je me laisse aller et prend mon pied , on arrive ensuite à la côte de Pry, ascension d’1 km, et effectivement ça doit être plus facile en courant qu’en VTT … une fois en haut, c’est parti pour un deuxième tour, je salue les marcheurs et me dirige au complexe sportif avec une grande descente sur Macadam, j’apprécie moins, mais suis content quelques minutes plus tard, une fois la ligne d’arrivée franchie.

    Je serai 9ème juste derrière un jeune avec un temps de 47 min.
    Nous resterons un peu au centre, pour la remise des prix et en profiteront pour déguster Kriek , Super des Fagnes et Pain saucisse.

    CIMG4227

    CIMG4233

    Galerie Photo : Cliquez ici

     

     

  • La Molignée - 01/05/2008 [12,2 km]

    La Molignée - 01/05/2008 [12,2 km]

    molignee_home

    Comme l’an dernier, le parcours traverse la belle région de la Molignée, donc, on peut s’attendre à des côtes, des faux plats, des descentes, des sentiers dans les bois et à travers champs, des routes agricoles et traversées de villages. 

    Le parcours est composé de deux tiers chemin et un tiers route avec comme particularité les deux derniers km sur le Ravel entre Maredret et Ermeton. 

    Deux ravitaillements seront prévus

    Palmarès 2007 : 193 arrivées

    Messieurs :
    1. HARDY, Eric (42’32)
    2. CREMONT, Romuald (44’00)
    3. DOS SANTOS NEIVA, Sergio (46’21)

    Dames :
    1. GEEROMS, Kristel (53’33)
    2. FREDERICH, Dominique (54’47)
    3. YAGUE SANZ, Nathalie (56’03)

    Parcours :

    molignee_google

    Carte :

    molignee_ign

    Dénivellé :

    molignee_ign_den

    Allure :

    molignee_allure

    Allure Intermédiaire :

    molignée_allur_int

    Classement 2008 : Cliquez ici

    Résultat :

    Distance (km)TempsMoyenne (km/h)Allure (min/km)PositionNbr Participant% position
    12,2000:52:0114,0700:04:162917616


    Commentaire :

    Nous débarquons au village charmant et pittoresque de Ermeton-sur-biert, nous sommes agréablement accueillis par les organisateurs avec un petit colis cadeau, de quoi nous mettre de bonne humeur.

    Les enfants participeront à la course des jeunes foulées qui devront faire respectivement un, deux ou trois tours du terrain de foot suivant les catégories vert, jaune et bleu. Les sœurs Oubouskour se feront, comme à l’accoutumé, remarquer. Tous les enfants seront gâtés et recevront  un petit paquet de bonnes friandises.


    Je pars ensuite m’échauffer en compagnie de Sébastien. Il retrouve la forme progressivement, mais n’a pas encore atteint son excellent état de forme d’il y a un an. De mon côté c’est l’inconnu, j’ai encore dans les jambes mon trail la bouillonnante, d’il y a 10 jours, et c’est avec précaution que je vais prendre le départ. On se place avec Sébastien au milieu du peloton, et c’est parti.

    Le premier km consistera essentiellement à remonter doucement le peloton pour me positionner. Dès l’entame du deuxième kilomètre, le pourcentage s’accentue et avec 4 joggeurs nous nous détachons. Nous redescendons ensuite de nouveau au centre d’Ermeton au 4ème kilomètre, où ma femme nous immortalisera.

    C’est parti sur 2 km de montée, mais le chemin devient boueux et j’aurai fait une erreur tactique, en courant avec mes chaussures de route : en effet je vais perdre beaucoup d’énergie afin de tenir en équilibre sur cette portion… Je suis toujours en compagnie de Sébastien, mais celui-ci en fin d’ascension va devoir réduire un peu sa cadence afin de ne pas se brûler. 

    Au 9ème kilomètre nous passons devant l’imposante abbaye de Maredret, pour entamer une grande descente, mais  là, je ne sais rien faire et je me  laisse distancer par les spécialistes en descente.
    Nous arrivons sur le Ravel, en faux plat montant, mais je regrette de nouveau le choix de mes chaussures, le sol est herbeux et rocailleux. Nous quittons le Ravel pour entrer dans le village, où je croiserai ma fille, venue m’encourager de toutes ses forces en compagnie de ces petites copines du jour.

    Je franchis la ligne d’arrivée avec un temps de 52’01. Je ne crois pas que j’aurais pu faire mieux aujourd’hui, j’ai encore besoin d’une à deux semaines de récupération afin d’être pleinement opérationnel, de quoi faire j’espère une belle prestation sur le très sélectif jogging de Durnal du 17 mai.

    Je ferai ensuite le semi-marathon nature  le 1er juin à La Roche en Ardenne, une très belle course avec un beau dénivelé sur les collines de l’Ourthe et avec un paysage bucolique. 

    Je tenais à souligner la remarquable organisation sans faille de cette belle journée.

    Course des jeunes foulées (vert 6-8 ans) :

    Course des jeunes foulées (jaunes 9-11 ans) :

    Départ du Jogging la Molignée :

    molignée_CIMG4108

    molignee_Ermeton20030

    molignee_CIMG4168

    Galerie Photo 1 : Cliquez ici

    Galerie Photo 2 : Cliquez ici

    Galerie Photo 3 : Cliquez ici

    Article de presse :  

    24515 JOGGING ERMETON-SUR-BIERT

    Deuxième succès de Stéphane Jordens
      
     
    Dans un site touristique ancestral, le jogging d'Ermeton-sur-Biert n'est pas des plus faciles et a sacré Stéphane Jordens pour la seconde fois.

    Le village d'Ermeton-sur-Biert se niche au creux d'une vallée boisée, traversée par un vivant ruisseau. Le départ du jogging a lieu au pied du monastère tout proche. Remodelé l'an dernier avec son centre logistique à la salle du tennis de table, le parcours tracé par les Ladouce et Bultot, deux animateurs responsables du challenge, présente quelques difficultés. Les grimpées se succèdent en sites boisés, entrecoupées de dénivellations sur des routes macadamisées, avec des sentiers ravinés et naturellement légèrement boueux suite aux pluies récentes. À l'arrivée, les commentaires concordent, tels «un parcours exigeant, des grimpettes qui usent l'organisme, une route sèche ici, là un chemin creusé de fondrières mais un paysage qu'il conviendrait de regarder plus attentivement qu'en courant.»

    Quant à la course, elle a été remportée par le leader du challenge, le vétéran bruxellois Stéphane Jordens. «Je ne me sentais pourtant pas très bien ce matin, peu en verve et des bronches oppressées. J'ai été accroché par deux rivaux dont l'un, Julien Thonnart, m'a menacé quasi jusqu'au bout. Sur ce parcours assez irrégulier, j'ai surtout géré ma légère avance acquise en descente et je suis heureux de comptabiliser ce deuxième succès après Vedrin. J'espère un bon classement aux 20km de Bruxelles, un des objectifs de la saison.»

    Le Nivellois Thonnart, deuxième, ne dispute pas le challenge et a été un dur adversaire du vainqueur. Quant au jeune Alexandre Jacquerie qui accompagnait les deux premiers, il a lâché prise dans la seconde partie de course, ressentant une douleur à la jambe. Comme à Jemeppe, le Fossois a ainsi raté le podium, dépassé par Oubouskour échappé d'un groupe de chasse dont faisaient partie Rossi, Dos Santos.

    Et la première place est revenue cette fois à Nathalie Yague-Sanz.