29/03/2009

Trail de l'Entre Sambre et Meuse (Gougnies) - 29/03/2009 [35,5 km]

Trail de l'Entre Sambre et Meuse (Gougnies) - 29/03/2009 [35,5 km]

Gougnies0

Ce trail fait partie du challenge Delhalle.
Départ et arrivée à la salle Aimé André à Gougnies. Circuit de 35 km en deux boucles différentes repassant par le départ. La majeure partie du parcours se trouve en zone boisée empruntant des sentiers forestiers de toute beauté.

Parcours :

Gougnies_google

Détail 1ère Boucle :

Gougnies_earth_1b

Détail 2ème Boucle :

Gougnies_earth_2b

Carte :

Gougnies_IGN

Gougnies_carte_google

Dénivelé :

Gougnies_IGN_dev

Allure :

Gougnies_all

Gougnies_all_int

Classement :

Classement 2009 : Cliquez Ici

Résultats :

Distance (km)TempsMoyenne (km/h)Allure (min/km)PositionNbr Participant% position
35,403:11:4011,1105:242925711

Commentaire :

Le mois de mars en Belgique, faudrait des bottes en caoutchouc
Pour patauger dans la gadoue, la gadoue, la gadoue, la gadoue
Ouh ! La gadoue, la gadoue !
Une à une les gouttes d'eau me dégoulinent dans le dos
Nous pataugeons dans la gadoue, la gadoue, la gadoue, la gadoue
Ouh ! La gadoue, la gadoue !

Voilà en quoi s’est résumé le trail de l’Entre Sambre et Meuse ….
Cette journée devait être une journée d’entraînement paisible sous le soleil afin de préparer le trail de la bouillonnante du mois prochain, mais il en fut rien et qui en est la cause …. ? Ouh la gadoue. De mémoire de trailer, je n’avais jamais rencontré autant de boue au mètre courant !

La météo avait annoncé un soleil radieux ce WE mais la dépression située en Irlande, nous a encore gratifiée de rafales et averses. Dimanche devait être la journée de transition avec le printemps, mais 30 minutes avant le départ, cela faisait encore défaut.
Nous serons une bonne dizaine du club CPMV à tenter l’aventure, dont notre joyeuse et sympathique monitrice. Après m’être chaudement habillé, j’irai faire 5 min d’échauffement en compagne de Frédéric E.

Le parcours sera assez semblable à celui de l’année passée, avec une première boucle de +- 8,5 km en direction de Châtelet et une deuxième boucle vers Hanzinelle.

A 10h00, nous partons dans la bonne humeur, l’ambiance est bonne enfant, seuls les pros sont déjà loin devant. De notre côté, c’est le moment de faire des rencontres … tiens qui voilà ? Gaétan … et de discuter. Après une petite côtelette dans les rues de Gougnies, nous rentrons dans les bois et dans le vif du sujet. La couleur est annoncée, les premières flaques discrètes deviennent de plus en plus ambitieuses et forment un cartel avec cette terre noircie. Mais nous arrivons toutefois a dominer la nature, les premiers km faisant, nous slalomons encore entre-ceux ci afin d’éviter de salir nos chaussettes.

Après 4 km, dans les bois des Nations, tel un effet domino, je vois au loin des trailers qui s’arrêtent les uns après les autres, et cela arrive jusqu’à moi … quelques secondes ont suffit pour comprendre ce qui arrivait …. Erreur de parcours … faut faire demi-tour et retourner à une bifurcation pour retrouver le balisage fort discret et fort heureusement pour moi je n’aurai parcouru que quelques centaines de mètres supplémentaires, et je veillerai à rester vigilant pour la suite. Nous revoilà donc repartis dans la bonne direction.
Au km 6, nous passons le premier « mur » de la journée, la pente et la boue rendent l’ascension difficile, et je devrai m’aider de quelques petits troncs d’arbre. Nous rentrons ensuite doucement vers le centre de Gougnies afin de terminer notre première boucle. Un petit ravito était prévu, et j'en profiterai pour  grignoter quelques abricots séchés et alléger mon CamelBag en sirotant quelque peu.

Nous partons direction Fromiée, la difficulté ici n’est pas la boue, mais bien le sentier rocailleux ainsi que le faux-plats montant et la plaine qui n’offre pas beaucoup de résistance au vent. Après avoir revécu une portion de la corrida de Gerpinnes, nous nous dirigeons vers le bois du touuuurnibus. Le paysage est bien changeant, la terre noire à laissé sa place à une terre argileuse, bien collante, agglutinante, ocrâte et bien glissante. Mes chaussures de trail n’y feront rien, c’est la pataugeoire, si j’accélère je fais du sur-place et si j’avance pas je fais du sur-place …. Faut donc résoudre cette équation à deux inconnues … comment maximiser ma vitesse et fournir le mois d’effort possible? Et ben ce n’est pas évident, je procéderai par essai et erreur … mais j’ai quand même l’impression de bien me fatigué sans avancer … Même dans les descentes, où j’ai l’habitude de récupérer … que nenni je suis scotché et dois fournir un effort pour sortir le pied de cette mellasse. Ah oui, fini de slalomer entre les flaques désormais on fonce tous dans le tas …. Entre-temps mon ami Gaétan est revenu à ma hauteur et est toujours en forme.
  
Au km 20, On arrive enfin au second ravitaillement , j’essaye de manger un tuc … mais ça ne passe pas donc rebelote pour les abricots séchés. Ca commence à me gaver. Ce que j’appréhende, c’est qui va falloir retraverser ces bois dans l’autre sens, et que le terrain ne va pas s’arranger. Et j’ai bien raison, le sol est de plus en plus mollasse , on s’enfonce de plus en plus et j’ai bien envie de pleurer et de crier mon désespoir, cette injustice … et c’est à ce moment que le « sage » A.V. me rejoint, et j’espère terminer ce périple avec lui. Nous avons le même gabarit on devrait donc rencontrer les mêmes difficultés. Du 22ème au 28ème km, elles seront pour moi les plus dures de l’épreuve. La fatigue aidant et le sol des plus instables, durcit inexorablement la course … mais je tiens bon et arrive petit à petit à résoudre mon équation.

Au km 30, Après avoir emprunté les sentiers d’entrainement du club de Gerpinnes and Co,  nous rentrons doucement vers Gougnies, nous traversons un dernier bois, mais bien moins exigeant et je prendrai un rythme de croisière. Je vois enfin l’église de Gougnies au loin. Mais il faudra compter sur une dernière grimpette, je me laisse descendre vers Gougnies, pour rejoindre, via les petites rues de l’entité, le centre et la banderole d’arrivée après plus de 3h11 … OUF

Pour info, Gaétan terminera avec moi - Chapeau. Fréderic E. et Yvan termineront ensemble en 3h55 et le reste du club aura fait une petite balade et ils franchiront l’arrivée après plus de 4h15, tous heureux de leurs performances.

Pour conclure, ce fut une rude journée : je venais ici pour faire une préparation, mais on ne pouvait faire autrement que de se surpasser … et tout compte fait, on est tous bien content une fois la ligne d’arrivée franchie !
Et aussi surprenant que cela puisse paraître, je ne me sens pas fatigué, juste quelques légères courbatures mais sans plus et donc c’est de bonne augure pour la Bouillonnante du mois prochain.

 TrailGougnies2009256Medium

Gougnies1

Galerie Photos :

Galerie Photo 1 : Cliquez ici

Galerie Photo 2 : Cliquez ici

Galerie Photo 3 : Cliquez ici

Quelques photos empruntées sur ce blog :

06

12

16

18

20

24

Vidéo :

telesambre Reportage Télésambre :

| (3) | |  Facedebouc

Commentaires

Splendide course.
Merci pour tes photos et bravo pour ta gestion de la course. Les 4 derniers kms furent de trop pour moi. Rdv à Bouillon apparemment...
Le bob orange grillé dans la dernière descente...

Écrit par : Thierry | 30/03/2009

Répondre à ce commentaire

merci pour le repotage photos .

Écrit par : olivier | 31/03/2009

Répondre à ce commentaire

Les photos ont été prises par "papy Jacques" , c'est lui qui faut remercier ...

RDV à Bouillon pour certains !

Écrit par : Christophe | 31/03/2009

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire