• 2ème Jogging de Leernes - 28/06/2009 [10,06 km]

    2ème Jogging de Leernes - 28/06/2009 [10,06 km]

     leernes_home

    2ème édition du Jogging de Leernes.

    Vallonné au début et roulant sur la fin !
    Départ et arrivée au complexe sportif, au centre du village. Une seule boucle de 10,060 km (distance officielle pour le calcul de la moyenne) empruntant essentiellement les chemins campagnards dès la sortie du village, chemins forestiers ensuite à travers la Forêt domaniale de Leernes, pour terminer dans le village.
    Ravitaillement au 4ème km après la grosse difficulté du parcours.

    Parcours :

    leernes_google

    leernes_ign

    Dénivelé :

    leernes_ign_den

    Allure :

    leernes_all

    leernes_all_int

    leernes_all_km

    Classement :

    Classement 2009 :  Cliquez ici

    Résultats :

    Distance (km)TempsMoyenne (km/h)Allure (min/km)PositionNbr Participant% position
    10,060:41:4414,4604:09262959

    Commentaire :

    J’avais prévu un jogging ce WE afin de faire une peu de vitesse sur un 10 km avant d’entamer mon trail de Chiny. Mon choix se portera sur le jogging de Leernes, et je by-passerai celui du Congo à Ciney faisant pourtant partie du Challenge Elie Befays. Mais je gardais en mémoire une très bonne organisation et un très bon souvenir de l’édition 2008. Et cette année, ils ont remis le couvert, on a eu droit en plus à un T-shirt  pour les participants, et une tombola en prize-money … ma femme et moi-même remporteront une petite cagnotte, que l’on ira bien sûr dépenser dans un petit resto le soir même …

    Pour revenir à la course, nous serons sur place une demi-heure avant le départ et c’est la cohue devant le stand des préinscriptions.  Cette deuxième édition sera un franc succès : près de 300 joggeurs et pas mal du club ESM. Il fait grand soleil, et je crois bien que ça sera la grande difficulté du jour pour la plupart  des coureurs.  Après un tout petit échauffement avec Nathalie, pour la forme, nous rejoignons la ligne de départ et entamons notre circuit.

    Les 3 premiers km sont relativement faciles, mais je sais que par la suite il y a unecôte exigeante de +- 800 m sur pavés. Alors, c’est prudemment que je gère mon début de course. Nous arrivons enfin sur cette côte, toujours en plein soleil, et je m’efforcerai de garder un bon petit rythme, sans me mettre dans le rouge.  Après le ravitaillement fort précieux en eau, nous entamons les bois, et pour le bonheur de tous ça se rafraîchit, et je serai en compagnie de la première dame. Un moment je rattraperai Philou, mais c’est à partir de ce moment que nous redescendons au village … et là pas moyen d’aller vite, il me manque vraiment de la vélocité sur les descentes non techniques. Quelques joggeurs et Philou en profiteront pour me dépasser.

    Il reste encore 1,5 km et nous retrouvons les rues du village. Je garderai une bonne allure et terminerai la course en un peu moins de 42 min.
    Nous attendrons la remise des prix toujours sous le soleil et accompagnés des bières locales : l’ADA blonde et la Chérinette, et  La chance nous sourira, nous remporteront une petite enveloppe à la tombola.

    Pour conclure : encore une fois, une organisation parfaite, des organisateurs motivés, de bons moyens, un joli parcours, de quoi concocter un super jogging … le seul petit regret c’est qu’ils n’avaient pas prévu de barbecue …

    Me voilà donc fin prêt pour mon trail de 50 km à Chiny en Gaume le 4 juillet … pour information il existe aussi un plus petit parcours de 26 km, les informations ici.

    Et la suite … ?

    Et bien voilà qu’un jour  l’idée de participer à un triathlon me traversa l’esprit Pied de nez … et je me suis inscrit à un quart de triathlon à l’Alpe d’Huez pour la fin juillet …. Avec 1200 m de nage sur le lac du Verney, 30 km de vélo, dont le col mythique de l’Alpe d’Huez et ses 21 virages, et ensuite un 7 km à 2000 mètres d’altitude … je dois être fou, car je ne sais pas nager (mon record était un 25 mètres sans couler !) et n’ai jamais gravi de col …. Donc me voilà en train de m’entraîner assidument en cachette en piscine, j’ai même pris un cours de natation pour connaître les bases … et en 3 semaines il faut dire que j’ai bien progressé, je nage maintenant sans bouée canard Clin d'oeil
    … je commence également quelques sorties vélos sur des vélos de courses et vais bientôt attaquer les quelques côtes de la région …

    Et la suite … ?

    Toujours mon trail du Val d’Heure de 56 km le 9 Août

    Et si je suis toujours vivant, je ne manquerai pas de vous tenir informé des mes folles aventures. Langue tirée

    leernes0

    >> Oups , que ça monte ...

    leernes1

    >> une petite ronflette au passage

    leernes4

    >> Un peu de rafraîchissement dans les bois juste avant la descente au village

    leernes3

    >> en pleine action

    Galerie Photo :

    Galerie photo 1 : Cliquez ici (Jacques Papy)

    Galerie photo 2 : Cliquez ici (Jacques Papy)

    Galerie photo 3 : Cliquez ici (Charleslevieux)

    Galerie photo 4 : Cliquez ici (pierro58)

  • Le Passe-Montagne (Nismes) - 14/06/2009 [35 km]

    Le Passe-Montagne (Nismes) - 14/06/2009 [35 km]

    passemontagne_home

    Trail de 35 Km / 1000 m+ ou 25 Km/+700 m+ à travers les sentiers boisés de la Vallée du Viroin et ses massifs calcicoles (calestienne).

    Le parcours passe notament par la Roche à Lomme, le Chateau de Haute Roche, les Canons de Vierves, la Roche aux Faucons, la Roche Trouée, les Fondris des Chiens.

    Parcours :

    passemontagne_google

    • En rouge : 35 km
    • En vert : 25 km
    • En Bleu : mon Parcours

     passemontagne_ign

    • en rouge : 35 km
    • en vert : 25 km
    • en bleu : mon parcours

    Dénivelé :

    35 km :

    passemontagne_den35

    25 km :

    passemontagne_den25

    Mon Parcours :

    passemontagne_denmoi

    Allure :

    Les allures sont données jusqu'au 22ème km, avant de nous perdre dans les bois

    passemontagne_all

    passemontagne_all_int

    passemontagne_all_km

    Classement :

    Concernant les résultats 2009: il ne s'agit en aucun cas d'un classement, mais plutôt d'un l'ordre de franchissement de la ligne d'arrivée.

    Ordre d'arrivée des 24 km ou 35 km ou plus ? :  Cliquez ici

    Résultats :

    Distance (km)TempsMoyenne (km/h)Allure (min/km)PositionNbr Participant% position
    353:24:00

    Commentaire :

    Voici une journée qui s’annonce des plus magnifiques, un soleil radieux au parfum de vacances, un coin charmant, un trail pour moi inédit. Nous partons en famille et arrivons au parc de Nismes. Nous sommes immédiatement surpris par la splendeur de l’endroit. Un parc somptueux s’ouvre à nous, je crois que les enfants vont bien s’amuser.

    Je retire mon dossard et reçois en prime, des lunettes signées « passe montagne » et un tee-shirt. Je m’agglutine ensuite devant l’entrée du château pour les consignes de départ, je resterai un instant avec Sébastien L. et son ami venu s’essayer et ensuite les quelques membres de mon club : Catherine, Didier, Jacques, Alain et Yvan. Vers 9h40, nous démarrons, et suivons un vététiste qui nous fait visiter le parc, j’en prends plein les yeux, ce parc est magnifiquement entretenu, et c’est sûr qu’après la course je prendrai le temps de refaire le tour.

    Après un km nous quittons le parc et entrons dans le bois avec une première côte en guise d’échauffement. C’est alors qu’au km 3, nous arrivons face à notre première escalade de la journée afin de rejoindre 80 mètres plus haut « la roche à l’homme », j’aurai l’impression un moment, en fin d’ascension, de me trouver  en pleine montagne : même la végétation est changeante avec son sol aride, mais la vue est splendide. Une longue descente nos amène à Dourbe et nous traversons ses quelques rues. Pour réattaquer les bois avec comme objectif « La Haute Roche » que nous voyons bien haut. La descente sera bien toute aussi périlleuse et très technique, je me lâche, mais le temps d’un instant je serai bien obligé de faire un tout droit, l’inertie aidant, je n’aurai pas l’occasion de mettre les freins moteurs … oups quelques ronces et arbrisseaux feront le nécessaire … je remonte de 10 mètres et reprend le sentier abrupt mais cette fois ci beaucoup plus sagement, quelques cordes de rappel, m’aideront à terminer cette descente.

    Nous longeons ensuite Vierves-sur-Viroin et le dénivelé et beaucoup plus acceptable. Au km 11 c’est la bifurcation des 25 et 35 km. Et nous nous dirigeons vers Treignes avec quelques côtes en prime. Ca fait un petit moment que nous formons un groupe de 3 trailers, mais avons des rythmes en montée et descentes différents de quoi se croiser tous les 500 mètres …

    Au km 15, c’est le 2ème ravitaillement solide, 2 verres d’eau, 1 quartier d’orange et un tuc, et me voilà reparti, de quoi croiser les randonneurs nous encourageant chaleureusement, et il en faudra car c’est deux côtes exigeantes qui sont au programme. A ce moment, d’après un randonneur je serai aux environs de  la 7ème place.

    Au km 19, nous reprenons le parcours semblable du 25, et nous commençons à rattraper petits à petits les trailers du 25.

    Au km 22, nous devons entrer au Village d’Olloy-su-Viroin, et je suis sagement le filet de trailer devant moi … 23 – 24 – 25 km … et puis un amas de trailer qui font demi-tour , ils ne trouvent plus de balise… je ne panique pas, on s'est sans doute trompés , on fait tous demi-tour et au km 24, on repère bien les balises constituées de ruban rouge et blanc … on cherche les autres balises … rien à la ronde !!! On refait demi-tour, et nous nous trouvons devant un trilemme , un sentier montant à gauche, un sentier boueux à droite et un semblant de sentier  en descente … certains trailers téméraires  partent à l’aventure, nous on cherche … on cherche …. Et puis faut bien faire quelque chose, on décide de prendre la descente … plus on avance et moins je me sens à l’aise … un groupe de trailers décide un moment de partir à gauche … d’autres à droite … aiie, je commence à perdre courage … et un moment j’entends au loin qu’il y a un trailer de la région qui nous  indique un chemin … je préviens vite le petit groupe qui était parti pour la France !!! et suis dans le chaos à travers les bois, et sans sentier, là mon trail est bien terminé et je ne pense qu’à une chose … retourner avant la nuit !!! Nous arrivons, pour mon grand bonheur, sur un sentier à l’orée du bois et voyons au loin un village … j’entre à Olloy, un petit village que je connais à travers le foot … le village est dépeuplé … mais je trouve quand même une adolescente … La direction pour Nismes SVP ? «Vous traversez le village et c’est à votre gauche » … je traverse donc le village et je suis bien seul et j’en ai marre et je me demande comment il est possible de se tromper comme cela … je retrouve une route et puis reconnais la nationale qui rejoint Treigne à Couvin… Je vais longer dangereusement cette grand route, les voitures roulent à vive allure et je ne me sens pas rassuré. Je suis en plein soleil, pas une ombre, un long faux plat … je vois Nismes 5 km … là je commence à accélérer pour arriver au plus vite , car c’est vraiment pénible et je veux en finir au plus vite … 

    Je quitte enfin la grand route pour entrer dans Nismes, encore 1,5 km et me voilà dans le parc franchissant « la ligne d’arrivée » … Bravo, ils me disent … ha vous avez fait le 35 km … et bien vous êtes le premier …. Là je commence à raconter mes péripéties  et les organisateurs commencent à changer de couleurs ….

    Je vais assister au chaos … les organisateurs impuissants ne savent plus où donner de la tête … les familles venus encourager leurs athlètes commence à s’inquiéter … Les chanceux captant un réseau, rassurent les proches, d’autres crient leur désarroi, ils sont perdus en plein milieu de la forêt … quelques  trailers arrivent enfin au compte goutte par tous les chemins, ils sont exténués … la police part en patrouille … la fête est quelque peu gâchée … tous les sujets de conversation tournent autour de ce balisage suspect … les informations se croisent … et puis c’est l’évidence , quelqu’un aurait détourné le parcours en déplaçant un balisage vers une mauvaise route, on saurait même qui … la preuve en est sur l’illustration ci-dessous … un balisage était présent au km 24 et sur une fausse route … c'est donc bien du sabotage !

    Quel plaisir cet ostrogoth retira-t-il de ce geste, qu’avait-il à revendiquer ? a-t-on froissé ces pseudo-terres ? … et comme dirait Brassens encore un imbécile heureux qui est né quelque part. J’espère que l’on mettra la main sur cet énergumène, afin qu’il ne puisse plus hypothéquer la prochaine édition.

    Et je souhaite d’ores et déjà bon courage aux organisateurs.

    Entre-temps les trailers continuent d’émerger de partout … par l’entrée du château … par le parc … en voiture de police,  la plupart des trailers sont déplus … ils ne comprennent pas … On ne parle que de cela, au lieu de partager les bons moments. Moi  j’en ai marre … faut me ressourcer … et je rejoins ma famille (qui m’attendait depuis 1 heure au « Fondri des chiens », mais comme elle ne voyait rien venir elle a fait intelligemment et  fort heureusement demi-tour …) On ira refaire un tour du parc, jouer aux jeux d’eau, boire une super des Fagnes le long de l’eau noire et de temps en temps, les fait sont là … plus de 6 heures après le départ et je vois encore certains trailers revenir …

    J’assisterai de manière confuse, à la remise « des résultats » … si on peut parler de résultats. Comment faire un classement … les distances s’échelonneront  entre 25 et 50 km pour certains …  les premiers de la courses avant le problème de balisage s’arrangeront entre-eux. Et on ne se sent pas la grande motivation de la bouche de l’organisateur … mais bon.

    En conclusion : sur le coup j'étais un peu amer et aigri , mais j'ai vite retrouvé le morale en même temps que l'arrivée des participants et je garderai en mémoire les 20 premiers km … et j'oublierai le reste. Ce n'est pas un simple individu qui va saper tout le travail des organisateurs. Je renouvelerai ce trail dans de meilleures conditions... car c'est un parcours magnifique et suis resté un peu sur ma fin, ... donc RDV l'année prochaine pour une nouvelle aventure.

    Pour la suite : Trail de Chiny le 4 juillet et ses 50 km sur les méandres de la semois.

    Illustration erreur du parcours :

    l'erreur de parcours est dû au déplacement de balisage par un individu sans scrupule : en vert le parcours normal, en bleu l'erreur de parcours, il a déplacé la balise sur une fausse route.

    passemontagne_erreur

    DSC_0213

    >> Le chateau, lieu du départ sur le parc de Nismes

    DSC_0221

    >> Me voilà fin prêt pour l'aventure ...Rigolant

    DSC_0223

    >> le départ ... suivez le vététiste

    nismes1

    >> en pein effort

    DSC_0480

    >> Un signe non commode sur le parc

    DSC_0485

    >> c'est par là .... Clin d'oeil

    Galerie Photo :

    Galerie photo 1 : Cliquez ici

    Galerie photo 2 : Cliquez ici

    Galerie photo 3 (officiel) : Cliquez ici

    Vidéo :

    >> Le grand départ.... et l'après course

     

    >> La montée de la Tannerie

     

    >> La descente de Dourbes

     

    >> Le Fondry des Chiens