14/09/2009

Trail National Côte d'Opale (Marquise) - 13/09/09 [55 km]


Trail National Côte d'Opale (Marquise) - 13/09/09 [55 km]

Opale_Home

Trail en ligne de 55 km 1200 m D+, départ de Wissant arrivée à Marquise

Parcours :

Opale_parc

opale_carte

opale_google

Dénivelé :

opale_den

Allure :

opale_all

opale_all_int

Classement 2009 :

Classement 55 km : Cliquez ici

Classement 33 km : Cliquez ici

Classement 13 km : Cliquez ici 

Résultats :

Distance (km)TempsMoyenne (km/h)Allure (min/km)PositionNbr Participant% position
55,005:37:499,806:099241522

* 22 abandons pour les 55 km

Commentaire :

C’est toujours un plaisir de côtoyer la côte d’Opale … cette année-ci un petit WE en famille avec le Trail National de la Côte d’Opale comme apothéose.

Samedi, nous nous promènerons dans la ville de Calais, et terminerons la journée à Boulogne sur Mer et nous visiterons Nausicaa, un splendide Aquarium.

Dimanche, on déjeune assez tôt dans un charmant hôtel, c’est que le départ est à 9h15. Et puis direction Wissant où se donne le départ … nous arriverons vers 9H00, de quoi me préparer, ensuite RDV sur la plage où plus de 1500 Trailers attendent tous excités le coup de sifflet. Les 13, 33 et 55 km partent ensemble, je me mets donc derrière pour ne pas être emportés par les allures rapides.

Dans une ambiance festive, nous démarrons au petit trop tant il y a du monde,  la marée est basse et nous allons fouler le sable pendant 5 km,  de temps à autre, nous n’avons pas le choix et devons courir sur les scories de marrée. Il y a un vent de face violent qui durcit inexorablement la course, ma foi le sable est encore dur par endroit et j’essaye de m’abriter dans la foule, mais c’est dur je cours à du 10 km/h et mon cardio s’emballe …

Nous quittons la plage pour rejoindre le Cap Blanc Nez . C’est là que l’on découvre le double sens de la côte d’Opale … ben oui c’est une côte mais aussi des côtes. D’ailleurs pour franchir celle-ci, c’est un peu l’embouteillage, il faut passer par un escalier et puis on grimpe, on grimpe à près de 150 mètres d’altitude. Un nombreux public soutient les traileurs, l’ascension dans la poche c’est le moment d’admirer la vue lointaine du large Anglais.

Nous traversons maintenant des sentiers de l’arrière pays, assez bosselés et passons par la Haute-Escale et le petit village du « Tap-Cul ». Après une dernière bosse sévère, on franchit la ligne d’arrivée des 13 km à Sombre … c’est très bien, il me reste maintenant encore un marathon Rigolant , bon faut pas trop y penser pour ne pas trop se décourager, et sous les applaudissements du public les 33 et 55 continuent l’aventure. Je surprendrais même des traileurs du 11, qui par la beauté du parcours décideront de continuer ….

Les chemins sont toujours campagnards et de temps à autres, ce vent de face violent avec la pluie qui fait sont apparition, pas très sympa … Nous arrivons au 21ème km avec le premier ravitaillement, il me reste assez d’eau, juste le temps d’enfiler quelques abricots secs et puis je repars. Au 23ème km c’est la séparation des 33 et 55, à gauche un amas de trailers et à droite cela se décantent sérieusement  pour les 55. Après avoir bifurqué, je serai d’après un supporter 132ème …

Nous rejoignons doucement la plage de Wissant, mais partons dans l’autre sens jusqu’au km 29, là nous avons  le vent dans le dos, mais nous avons en point de mire les premiers trailers au loin, et puis mon fameux genoux refait des siennes, je n’ai pas eu le temps de guérir et c’est parti pour une douleur persistance sur le côté du genou … Apparemment j’ai le syndrome de l’essuie-glace et je peux vous assurer que cela fait très mal surtout sur les descentes … mais je n’ai pas envie d’abandonner et donc c’est en mordant sur ma chic et en courant jambe tendue sur les descentes que je compte terminer ce trail.

Nous quittons de nouveau la plage et traversons des chemins de dunes, pour se diriger doucement vers le Cap Gris-Nez. Oh là là ! que cela est dur, nous nous enfoncons dans le sable mou et avons très difficile d’avancer,  on patine, on patine ! Il faut lever la jambe bien haute pour espérer se sortir de cette situation et enfin la récompense … le cap Gris-Nez. Et c’est là que ma petite famille m’attendait patiemment et dans le froid …  Nous passons devant le phare et nous longeons la côte sur les hauteurs, c’est magnifique, j’en oublie ma douleur au genou et j’avance jusqu’au km 34, où nous quittons la falaise pour passer par les chemins campagnards et même un petit tronçon boisé près du Musée du Mur de l’Altantique … C’est là que je croise les premiers malheureux trailers victimes des premières crampes, un petit mot d’encouragement au passage.

Nous arrivons au KM 38, au deuxième ravitaillement, accueillis chaleureusement par un speaker dans le village d’Audresselles. Ici je m’arrête le temps que l’on me remplisse gentiment mon CamelBag et quelques Abricots secs … difficile à passer : le sucre commence à me dégouter. Après quelques petites minutes nous repartons en direction de la plage, mais le sable fin a laissé la place aux galets denses et meubles ….
Aie aie aie ! le fait de m’arrêter, ma douleur au genou insoutenable et cette surface impraticable pour la course à pied, rendront cette partie du trail la plus hard !!! et même si j’ai l’impression de ne pas avancer, je ne me fais pas dépasser, autant dire que c’est dur pour tout le monde.
On arrive à Ambleteuse en passant près du Fort et j’espère que mon calvaire se termine …  que nenni après avoir traversé à gué une rivière très froide, l’eau arrivant au genou, nous devons traverser un champ de galets encore plus denses et plus meubles. Mes pieds qui s’enfoncent dans cette mer de cailloux, le vent de face et la pluie qui revient c’est vraiment galère.

Je m’accroche à un trailer qui traine le pied, puis un autre et ainsi de suite. On quitte le large pour l’arrière pays et nous retournons vers Marquise en passant au km 45 par Raventhun que je franchis à la 100 ème position. Ensuite, on entame une longue et interminable montée à travers la campagne. J’alterne marche et course à pied comme tous les trailers. Au KM 48 on rejoint le parcours du 33 et  après une descente qui fera hurler mon genou, on attaque une longue côte sur macadam, que je ferai à petit trop.

Les 5 derniers km seront une petite formalité et me voilà en train de franchir la ligne d’arrivée avec un temps de 5h37 et à la 92ème position.
Pour conclure :

  • Voilà un trail inédit pour moi, avec un nouveau terrain de chasse, à savoir le littoral avec son sable, ses galets, ses dunes et son vent piquant à négocier.
  • Une organisation professionnelle, balisage parfait ,  impossible de se tromper, sécurité 100%, des agents à chaque point dangereux, un nombreux public le long des sites remarquables, ravito en suffisance.
  • Un paysage à couper le souffle, si vous aimez la nature, le dépaysement et le sport ce trail est fait pour vous.

Il est temps de me reposer, mes tournois de badminton pointent  du nez pour le mois d’octobre.  Et puis peut-être un marathon d’ici la fin de l’année si mon genou se rétablit.

 

>> Vidéo du départ de Wissant

DSC_0803

>> Juste avant le départ

DSC_0805

DSC_0806

DSC_0808

>> Km 0 : Sur la plage de Wissant

plageWissantdepart

>> Les premiers kilomètres sur la plage de Wissant

plageWissantdepart2

capblanc

>> KM 5 : Première côte vers le Cap Blanc Nez

capblanc2

capblanc4

capblanc3

DSC_0823

DSC_0829

>> Une vue splendide sur le Cap Blanc Nez

DSC_0831

DSC_0832

>> KM 29,5 : à l'approche du Cap Griz-Nez

DSC_0834

DSC_0836

>> Et voilà, mes fidèles supporters en point de mire ... ma petite famille venue m'encourager ... allez papa

DSC_0837

DSC_0838

DSC_0839

DSC_0840

DSC_0841

DSC_0844

DSC_0821

>> KM 31 : Le Cap Griz-Nez 

andellejpg

>> au 38ème KM à Audresselles, à la sortie du 2ème ravitaillement, et c'est parti pour la plage de galets. Por moi ça sera la partie la plus dure de ce Trail ... En pleurs

fort_ambleteuse

>> KM 41 : le Fort d'Ambleteuse

ambleteuse_riviere

>> KM 41,1 : Ambleuteuse, petite rivière à franchir à gué, ça rafraîchit et puis ça fixe le sable dans les godasses ... faut positiver ... Clin d'oeil

ambleteuse_riviere2

>> et toujours cette mer de galets ...

DSC_0853

>> KM 54,8 : tout proche de l'arrivée, encore quelques mètres

DSC_0852

DSC_0854

>> Allez Ludo, un petit Sprint ?

s7305099

>> 54,9 km : L'arrivée marquée à Marquise.

Galerie Photo :

Galerie Photo 1 : Cliquez ici

Vidéo :

Vidéo Officielle de l'édition 2008 :

 

| (1) | |  Facedebouc

Commentaires

Salut Christophe,
Félicitation pour ton jusqu'auboutisme ... finir ce trail avec un genou en compote ... un bel exploit. Ce trail sera surement dans mon calendrier 2010.
Bon rétablissement, et à bientôt peut-être sur une course.

Écrit par : Cornet Pascal | 16/09/2009

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire