30/05/2010

20 km de Bruxelles - 30/05/2010

20 km de Bruxelles - 30/05/2010

bru_logo

Parcours :

bru_goo

bru_ign

Dénivelé :

bru_ign_den

bru_alt

Allure :

bru_all

bru_all_km

bru_km

Classement 2010 :

Classement : Cliquez Ici

Résultats :

Dossard N° 19532

Distance (km) Temps Moyenne (km/h) Allure (min/km) Position Nbr Participant % position
20,1 1:26:02 14,23 04:13 1287 30050 4

* temps de passage au 10 km : 43'08''

bru_cert2

Commentaire :

N’aimant pas les courses, où il y a foule, je ne comptais pas participer au 20 km, mais quelques jours avant l’épreuve, ça sent vraiment l’excitation autour de moi, et on me dit que l’ambiance est terrible … le public est en masse tout le long du tracé et puis les nombreux groupes folkloriques et percussionnistes rythment notre chevauchée, et extirpent le courage jusqu'au fond de nos trippes.

On m’a donc convaincu, il faut que je tente l’expérience ! Mais petit bémol, je n’ai évidemment pas de dossard, ceux-ci ont été pris d’assaut en quelques jours il y a déjà quelques mois … Donc ma première mission à J-3 est de dénicher ce fameux sésame … bon recherche sur google … pas terrible, sur ebay … hmmm et puis face de bouc … ha cela réagi, je retrouve le moral et reçois des propositions,
et puis en discutant métaphysique lors de notre entrainement hebdomadaire de notre club, et par tout hasard, Patrick me contemple en souriant et puis m’étale qu’il va participer à ce fameux 20 km, au nom de sa sœur et pour une association caritative … et j’enchaîne machinalement … il n’y aurait pas une place ? et puis un grand silence se fait en moi, les yeux mordorés, j’examine techniquement ces lèvres,  j’en devine le ouiiiii , cela me fait frémir …

ça y est j’ai un dossard, qui plus est pour une association caritative : « nos enfants cardiaques » http://www.nosenfantscardiaques.be/ . L'association est composée de parents d'enfants cardiaques et de membres de l'équipe soignante des Cliniques Universitaires Saint-Luc à Bruxelles.  Elle a pour but l'amélioration du bien-être des enfants porteurs de malformations cardiaques et de leur famille.

voilà, Il n’y a plus qu’à régler les détails logistiques.

Nous arrivons donc ce fameux dimanche à Bruxelles, on dépose la voiture à Delta et 4 arrêts plus loin en métro, nous sommes au Cinquantenaire. Quelques minutes plus tard, nous repérons notre stand, nous serons remarquablement accueillis et retirons nos dossards, et enfilons nos t-shirts « nos enfants cardiaques ». 3O minutes plus tard, c’est la photo de famille … même si nous sommes mitraillés, c’est difficile pour les photographes, étant au milieu de la ronde des joggeurs.
On se dirige vers le départ, j’ai le dossard 19532 et nous sommes attendus dans l’immense box 10000-20000. Cette année apparemment, Afin de garantir une course de qualité pour les coureurs, le départ est donné en trois vagues. Le temps de départ est enregistré à la sortie du parc du Cinquantenaire afin de permettre une meilleure fluidité de la course. Nous serons donc dans la deuxième vague et qui partira 6 minutes plus tard.

Il n’y a plus qu’à attendre le départ … 35 minutes immobiles, et ce vent glacial, on se chauffe comme on peut et cette musique insupportable : le boléro de Ravel qui n’en fini pas. Ça y est j’entends enfin l’hymne nationale et par enchantement il se met à pleuvoir … à notre belle tradition sera bien respectée …
Le premier départ est donné, c’est bientôt notre tour, plus que 6 minutes à attendre …  

Je n’aurai fait aucune préparation spécifique, je viens à peu en touriste, et compte courir sur des acquis et à la sensation, sans me mettre toutefois dans le rouge, car j’ai mon trail « le passe montagne » de Nismes la semaine prochaine.

Ca y est la horde est lâchée, enfin nos premières foulées, on traverse le Cinquantenaire. C’est un peu la cohue, et puis on doit prendre la rue de la loi et on ne se sait pas où passer, je reprends le tracé de la première vague, escalade une barrière et me voilà enfin parti ! le départ réel se trouve à la sortie du Cinquantenaire, et une fois sur le tapis, j’enclenche le chrono.

Nous sommes plus de 30.000 joggeurs, c’est vraiment impressionnant, la rue de la loi est bondée et autant dire que c’est difficile de tenir une allure régulière, faut dépasser à gauche, à droite, ça bouchonne, mais je m’en fais pas je suis là pour le plaisir ! puis je sens que j’ai de bonnes jambes aujourd’hui, alors je vais essayer des courir à allure théorique marathon.

Et déjà le premier km, je continue à dépasser régulièrement ce qui m’oblige de tant à autre à emprunter les trottoirs, les chemins de tram, les bordures, le public est bien présent malgré ce temps maussade et on passe déjà devant le palais, nous sommes sur les grosses artères bruxelloise et au 5ème km c’est l’avenue Louise que j’ai du mal à reconnaître tant il y a du monde, mais non sans difficulté, il y a tous d’abord les tunnels, c’est vrai que, dans un premier temps, cela descend, mais ensuite faut remonter, ensuite c’est noir de monde difficile de se faufiler, et les décibels s’amplifient et pour finir, il y a cette montée perfide , on ne se rend pas bien compte mais il y a 70 mètres de dénivelé positif !.

Au 6ème km nous entrons dans le bois de la Cambre, un peu de verdure, des artères aérées, les percussionnistes, ici  c’est vraiment le pied, c’est beaucoup moins stressant, et je prends enfin une allure régulière, D’ailleurs je n’aurai pas l’impression d’avoir parcouru 4 km dans ce bois et me voilà déjà chaussée de la Hulpe, ça redescend, et les foulées s’allongent, je me sens toujours très bien, pas trop éprouvé, bonne respiration, pas de problème musculaire, c’est vraiment top ..
Nous traversons Auderghem au 15 ème km, c’est ici qu’il faut se ménager car il reste une dernière difficulté … la chaussée de Tervuren, que j’avais emprunté au 35ème km lors de mon premier marathon à Bruxelles et qui avait laissé des traces.

Beaucoup de monde pour traverser la  ville, et au km 17, on tourne à gauche et puis il y a plus qu’à … Comme je me sens relativement bien, et c’est vrai que par rapport au marathon, il n’y a pas « le mur », c’est avec une allure soutenue, facilité par les encouragements du public, que monte la chaussée, et puis c’est un bon entrainement pour les trails.

Au bout de celle-ci, il ne plus qu’un KM et demi, alors je ne lâche pas, je dépasse même Superman … je vois le Cinquantenaire, plus que quelques mètres … ça y est la ligne symbolique est franchie ! et avec un grand sourire aux lèvres ! je me dis même que les km ont défilés trop rapidement …


En tout cas, je dois avouer que c’est un grand moment, un moment de communion et ne regrette nullement y avoir participé. Nous irons retrouver, avec Patrick, le club bien sympathique de Wal'course, afin de partager un verre bien mérité ! 

bxl20.jpg

30052010014

BXL01

br002

br003

br001

BXL02

30052010018

30052010019

30052010020

mont

>> Passage du Groupe 1h30 à Auderghem

 

>> Vidéo Reportage - Photo

 

>> Départ du 20 km - Rue de la Loi

 

 

| (4) | |  Facedebouc

Commentaires

Bravo pour la sortie cool avant ton trail!! Merci pour le reportage photo avec musique qui m'as donné des frissons....
Bon trail.

Écrit par : Robert72 | 01/06/2010

Répondre à ce commentaire

Asphalte Belle performance sur bitume. Pas trop difficile de courir de nouveau autant de temps sur l'asphalte ? L'ambiance et le contexte ont certainement permis d'avaler la pilule sans sourciller.
Sinon, je suppose que ce dimanche, ce sera soit Aywaille soit Viroinval, non? Je serai à l'OHM trail (en mode "retour de vacances").
Cédric
PS : On ne s'est jamais parlé mais déjà croisé à plusieurs trail, dont la Bouillonnante, où tu arrives quelques poignées de secondes avant moi (et apparais donc sur ma vidéo souvenir familiale!) ;)

Écrit par : Cédric | 04/06/2010

Répondre à ce commentaire

Merci pour la vidéo du groupe 1h30 à Auderghem ( 20km de Bruxelles 2010 )! Je m'y suis vu, c'est un hazard!

Écrit par : Gilles-Antoine | 27/06/2011

Répondre à ce commentaire

Bonjour Comment faire pour avoir les résultats complets des 20 km de Bruxelles car je ne trouve que les 500 premiers

Écrit par : Jacquet Marcel | 27/05/2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire