03/07/2010

Trail de chiny - 03/07/2010 [25 km]

Trail de chiny (trail des Epioux) - 03/07/2010  [25 km]

Un parcours de près de 25 km qui passera par la réserve naturelle des Epioux et ses étangs et le triptyque des Roches (roche du chat, roche brulée, roche Lenel) avant de passer devant les Forges Roussel.

Distance officielle : 24km 815
Dénivelé positif : 535 m

Parcours :

tc_ign_google

tc_ign

Dénivelé :

tc_den

Allure :

tc_vit

tc_vit_km

tc_km

Classement :

Classement 25 km : Cliquez Ici

Classement 52 km : Cliquez Ici

Résultat :

Distance (km) Temps Moyenne (km/h) Allure (min/km) Position Nbr Participant % position
25 2:06:24 11,87 05:03 7 180 4

Commentaire :

Me voilà fan inconditionnel des trails de Chiny … en effet, c’est ma troisième participation. En 2007 c’était « l’allure de Jamoigne » et ses 26 km,  en 2009, le « trail de Chiny » avec ses 50 km et cette année « le trail des Epioux » avec 25 km au programme, et oui la fatigue aidant, je me rabattrai sur la « petite distance »  je ne me sens pas de force à vaincre l’autre parcours du jour « Le trail du Tombeau du Chevalier » (52 km)

La veille, je convaincs Fréderic de participer, et on se présentera sur place après un peu moins d’une heure et demi de voyage. Nous sommes un peu groggy, la météo instable, lourd et chaud à la fois, et descendons vers le lieu de départ, dans un écrin de nature, à bord de Semois, au QG du Trophy du X-Cape qui organise des challenges multi-sport nature et aventure.

Nous sommes impressionnés par les installations et les épreuves de hautes voltiges proposées aux aventuriers … de notre côté on ne fera que regarder ….

On rencontrera également sur place Nicolas et Vincent s’essayant au Trail. L’ambiance d’avant course est très détendue, et nous attendons sagement le départ en s’hâlant sous le soleil bien pesant. Bon 10 minutes avant le départ, faut se lever … les jambes lourdes, et  la tête tourbillonnante je me laisse tranquillement décanter et me voilà fin prêt. Après les 5 minutes d’introduction inaudible de l’organisateur, c’est parti … A peine avoir foulé quelques gambettes déjà un petit bouchon … et héhé pas de répit, on a droit au premier raidillon bien sec, c’est que cela surprend sans échauffement … et c’est à bonne aise que nous arrivons au sommet … nous voyons déjà au très loin, les  premiers …

Nous empruntons des chemins campagnards, et cela continue de monter jusqu’au 3ème km. Nous nous dirigeons, par les bois, vers les étangs des Epioux . C'est un site remarquable inclus dans l’un des plus vastes massifs forestiers du pays, il s'agit d'un ancien étang de forge qui a une forme étroite s'étirant le long du talus de la voie ferrée Libramont-Virton. Les activités industrielles ont cessé aujourd'hui, mais le site joue le rôle de refuge pour une faune et une flore diversifiées et bénéficie, à ce titre, d'un statut de protection.

Au 6ème km, nous rejoignons la Semois, avec une descente caillouteuse interminable de 2 km, nous aurons l’impression des descendre au centre de la terre,  … à enfin du plat, je n’en pouvais plus … et nous longeons cette Semois, dominée par la végétation, nous sommes obligés de se forger un chemin.

Peu après le 9ème km c’est la grosse difficulté du jour, que nous avions déjà empruntée l’année dernière … faut prendre son courage à deux mains et grimper, grimper …. toujours grimper, me voilà enfin victorieux ? … que nenni, même si la pente est redevenue tolérable ça continue de monter et ce jusqu’au 11ème km. Nous avons droit ensuite à une descente et sa côte bien négociable.

tj3.jpg


15ème km, nous sommes toujours sur le tracé de la dernière édition, et on rejoint de nouveau la Semois. La descente est ici beaucoup plus technique : roche, cailloux, ru, etc… je ralenti fortement l’allure et prend soins de ne pas me planter, devant moi il y a des spécialistes qui défilent de manière impressionnante …

Voilà la Semois que nous allons longer pendant deux km, de quoi récupérer un peu …. Ici je fais très très très attention, en effet, c’était ici que je m’étais égaré, l’année dernière, en oubliant de bifurquer …
Et je cette fois-ci je ne me suis pas fais avoir !!! par le contre le trailer, juste devant m’imitait … je l’ai rappelé à l’ordre et ouf pour lui … on se présente sur la dernière anicroche  du jour, à travers les bois, et les organismes des trailers commencent à souffrir, j’en rattrape quelques uns, les sentes sont difficiles à aborder … au 21ème km nous avons enfin droit à souffler un peu, passons aux forges Roussel, pour le bonheur des yeux, un peu de macadam et puis on rejoint l’arrivée presqu’en rappel … et 2h06 d’effort, voilà une bonne préparation .

Nicolas, Vincent et Frédéric arriverons quelques minutes plus tard, tous ravis du parcours du jour.

Pour la petite histoire, le trail a été remporté au scratch par une femme … chapeau bas.

Quelques minutes plus tard, les trailers du 52 km (parti 1h30 plus tôt)  arriveront au compte goutte.

pour conclure, je me lasse pas de fouler cette magnifique région. L'organisation est remarquable et l'ambiance digne des grands Trails, vraiment loins de celle du jogging du dimanche.  Encore Bravo à tous

tj0.jpg
tj1.jpg
tj4.JPG
 

Galerie Photo :

Galerie Photo 1 : Cliquez Ici

Galerie Photo 2 : Cliquez Ici

Galerie Photo 3 : Cliquez Ici

Galerie Photo 4 : Cliquez Ici

Vidéo :

Vidéo réalisé par TVLux

| (1) | |  Facedebouc

Commentaires

Bravo Salut, j'ai trouvé ton blog en furetant sur le net à la recherche des résultats du trail de Chiny d'hier. Sais-tu où les trouver?
J'ai terminé quelques secondes derrière toi et nous avons échangé quelques mots à l'arrivée (j'avais un singlet bleu "Running for Europe"-notamment, nous avons commenté la descente à tombeaux ouverts du coureur intercalé entre nous au classement)... Au passage, bravo pour ton blog, c'est sympa de lire tes récits de course.
Ciao
Marc.

Écrit par : Marc | 04/07/2010

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire