• Jogging du Lundi de Pâques (Fleurus) - 25/04/2011 [5/10 km]

    fhome.jpg

    Parcours (5 km) :

    f5_g.jpg

    f5.jpg

    Dénivelé 5 km :

    f5_den.jpg

    Parcours (10 km) :

    f10_g.jpg

     

    f10.jpg

    Dénivelé 10 km :

    f10_den.jpg

    Classement 2011 :

    >> Classement du 5 km : Cliquez Ici

    >> Classement du 10 km : Cliquez Ici

    Résultats :

    Distance (km) Temps Moyenne (km/h) Allure (min/km) Position Nbr Participant % position
    5,50 0:21:26 15,33 03:55 4  31  12

    jogging,fleurus,adeps

    jogging,fleurus,adeps

    jogging,fleurus,adeps

    jogging,fleurus,adeps

    jogging,fleurus,adeps

    jogging,fleurus,adeps

    jogging,fleurus,adeps

    jogging,fleurus,adeps

    jogging,fleurus,adeps

    jogging,fleurus,adeps

    jogging,fleurus,adeps

    jogging,fleurus,adeps

    Galerie Photos :

    Galerie Photo 1 : Cliquez Ici (Jacques Papy)

    Galerie Photo 2 : Cliquez Ici (Fabienne C.)

    Galerie Photo 3 : Cliquez Ici (athleduweb)

    Galerie Photo 4 : Cliquez Ici (Sud Presse)

    Article de Presse :

    Logo_Buttom_V  26/04/11 : Des bouchons au stade Cosse !

    Grosse affluence lundi matin au stade bernardin pour le jogging organisé par Fleurus Athlétisme. C'est un coureur brabançon qui a gagné..

    En ce lundi de Pâques, Fleurus Athlétisme proposait de faire un peu d'exercice en participant à une course de 5 ou 10 km depuis le stade Cosse. Cette épreuve était pour la dernière fois organisée en collaboration avec l'Adeps. «Les allures libres seront en effet supprimées l'année prochaine, précise le secrétaire du club bernardin Nicolas Colonval. Mais nous maintiendrons la course. Elle pourrait d'ailleurs être intégrée dans le challenge de la province de Hainaut. Nous espérons pouvoir maintenir le prix modique d'inscription, à savoir 2,50 euros, mais cela ne dépendra pas que de nous.» Ils étaient 195 au départ. Le premier à avoir rejoint l'arrivée fut Gianni Guido, vainqueur de la courte distance. «Je suis venu pour faire plaisir à mon club, précise-t-il. J'ai beaucoup mieux couru que la veille lors du duathlon organisé par mon autre club, le SpeedX Team, à Vaulx-lez-Chimay. Aujourd'hui, je suis parti vite et ai couru au tempo. À la fin, je me suis même permis une petite accélération pour terminer en beauté.» Ensuite, ce sont les premiers run-bikers qui ont franchi la ligne d'arrivée. Ils avaient accompli le même parcours que les coureurs du 10 km mais étaient partis un quart d'heure plus tôt. Ce sont les Mailier, père et fils, qu'ils l'ont emporté. «C'est le premier run-bike que nous faisons ensemble depuis celui de Beignée il y a neuf ans, relate le papa Christian. La distance sur les autres duos s'est faite naturellement. Nous n'avons pas accéléré car... nous étions à fond du début à la fin !» Laurent Mourmaux et Frédéric Leproux ont accompagné les Mailier durant trois kilomètres. «C'était une première association pour ce qui nous concerne, précise Laurent. D'habitude, je cours avec mon cousin, Alexandre Dutrifoy. Au début, nous avions de bonnes jambes. Après ce fut beaucoup plus dur. On n'a plus su accrocher les premiers.»

    La fierté de Paul Timmermans

    Ils venaient à peine de déposer leur vélo que Quentin Zeidler, le premier coureur du 10 km, arrivait en trombe. «Je me suis retrouvé tout seul dès le deuxième kilomètre. Ensuite, j'ai eu un peu de mal à estimer l'avance que j'avais sur les autres concurrents puisque, avec les joggeurs du 5 km et les run-bikers, il y avait embouteillage sur le circuit. Ce n'est que lorsque je suis revenu pour la dernière fois sur la piste que j'ai pu être rassuré.» Quentin s'était laissé convaincre par un groupe d'amis de venir à Fleurus. «Habitant Bousval, je cours surtout du côté du Brabant Wallon. Ce dimanche, c'est ma première victoire de l'année.» Deuxième, Sébastien Bourgeois arborait un joli sourire. «C'est mon beau-père, Paul Timmermans, qui va être content! Je suis resté dans un petit groupe jusqu'au septième kilomètre puis Vincent Hotchamps et moi nous nous sommes détachés. Vincent a craqué et j'ai donc fait le dernier kilomètre tout seul. Après un week-end de Pâques chargé en chocolat et en Orval, c'est chouette de terminer deuxième d'un jogging pareil.»

    Geoffroy BRUYR

    Tracé GPS/GPX :

    >> Parcours  du 5 km : Cliquez Ici

    >> Parcours  du 10 km : Cliquez Ici

  • 15ème Jogging du Val d’Heure - 17/04/2011 [7 km/ 14 km]

    vh_h.png

    Parcours (7 km) :

    vh7_g.jpg

    vh_i.jpg

    Dénivelé 7 km :

    ham-sur-heure,val d'heure,jogging

    Parcours (14 km) :

    ham-sur-heure,val d'heure,jogging

    ham-sur-heure,val d'heure,jogging

    Dénivelé 14 km :

    ham-sur-heure,val d'heure,jogging

    Allure :

    vh_vi.jpg

    Classement 2011 :

    >> Classement du 7 km : Cliquez Ici

    >> Classement du 14 km : Cliquez Ici

    Résultats :

    Distance (km) Temps Moyenne (km/h) Allure (min/km) Position Nbr Participant % position
    7,00 0:27:26 15,31 03:55 6  171  4

     

    ham-sur-heure,val d'heure,jogging

    ham-sur-heure,val d'heure,jogging

    ham-sur-heure,val d'heure,jogging

    ham-sur-heure,val d'heure,jogging

    ham-sur-heure,val d'heure,jogging

    ham-sur-heure,val d'heure,jogging

    ham-sur-heure,val d'heure,jogging

    ham-sur-heure,val d'heure,jogging

    ham-sur-heure,val d'heure,jogging

    Galerie Photos :

    Galerie Photo 1 : Cliquez Ici (Jean-Claude D.)

    Reportage Telesambre :

    telesambre5

    >> Reportage sur le Val d'Heure : Cliquez Ici

    Article de Presse :

    Logo_Buttom_V  20/04/11 :  Promenade de Nemeth et Van Reusel

    Christian et Jérôme, qui ont couvert l'intégralité des 14 km ensemble, n'ont pas souhaité se départager et ont terminé main dans la main...

    Réunir 453 coureurs alors que l'on ne fait partie d'aucun challenge est exceptionnel. C'est ce qu'aura réussi le J.-C. Ham-sur-Heure dimanche matin à son Val d'Heure. «C'est le record depuis que nous avons quitté le challenge Delhalle», lançait fièrement au micro le président Thierry Steinier qui commentait les

    arrivées, une par une, avec son prédécesseur Luc Maes depuis le château communal. Le succès de cette course s'explique par sa réputation et son

    somptueux parcours. Christian Nemeth et Jérôme Van Reusel la connaissaient bien puisqu'ils s'y étaient imposés respectivement à 5 et 2 reprises. Ils se sont détachés rapidement de la masse peu après le 1er kilomètre et ne se sont ensuite plus quittés d'une semelle. C'est main dans la main qu'ils ont franchi la ligne

    d'arrivée. «Nous n'avons pas arrêté de nous parler tout au long des 14 km, raconte Christian. Cette course, bien que nous l'aimions beaucoup, n'est tout de même pas un championnat de Belgique : c'était donc logique de terminer ensemble et ce d'autant plus que nous ne voulions pas nous faire mal car nous avons d'autres objectifs d'ici la fin de l'année.» Les deux coureurs ne se présentaient pourtant pas dans les meilleures dispositions qui soient : Jérôme avait une petite contracture et Christian était rentré tard du mariage de sa belle-soeur. «Sans faire injure aux autres coureurs, nous n'avons eu aucune difficulté, poursuit Jérôme. Si nous l'avions voulu, nous aurions pu créer un écart encore plus conséquent.» Christian est particulièrement en forme à l'approche de son premier marathon, la route du Louvre reliant Lille à Lens. «J'ai très bien digéré la masse de travail que j'ai fourni pour être fin prêt pour ce grand rendez-vous. Je dois remercier Paul Timmermans pour ses précieux conseils. D'ici là, pour procéder aux derniers réglages, je prendrai peut-être part aux 20 km de Maroilles ou aux 16 km de Tongres.» Thierry Cogniaux a terminé sur la 3e marche du podium, pas si loin des vainqueurs. «OK mais ils l'ont joué cool, lançait le Carolo. Je n'avais plus couru sur route depuis très longtemps. Je suis donc surtout à la recherche de sensations car cette saison je compte prendre part à pas mal d'épreuves régionales. La piste sera cette fois secondaire. Honnêtement, je ne pensais pas que j'allais terminer aussi frais ces 14 km. C'est de bon augure pour la suite.»

    Rifflart, facile lui aussi

    Simon Rifflart, vainqueur du mini-Val d'Heure, a laissé une belle impression d'aisance. C'est avec un boulevard d'avance sur Nicolas Iachini qu'il a franchi la ligne d'arrivée. «Mon entraîneur Alain Destrée ne veut pas que je me brûle sur de trop longues distances, précise le Silenrivain. Je me remets à peine d'une blessure au genou, qui m'a d'ailleurs privée de tous les championnats de cross, et il faut que je retrouve du rythme.» Son objectif sera le championnat de Belgique de course de montagne. L'an dernier, il avait été vice-champion chez les juniors et s'était qualifié pour le championnat du monde.

    Geoffroy BRUYR

    Tracé GPS/GPX :

    >> Parcours du 7 km : Cliquez Ici

    >> Parcours du 14 km : Cliquez Ici