• 3ème trail des Vallées du Chevalier (Marche-les-Dames) - 29/05/2011 [54 km]

    tclogo.jpg

    Parcours :

    trail, chevalier, marche-les-dames

    trail, chevalier, marche-les-dames

    Dénivelé :

    trail, chevalier, marche-les-dames

    trail, chevalier, marche-les-dames

    Allure :

    trail, chevalier, marche-les-dames

    Classement :

    Classement  2011 Mini-Trail 24 km : Cliquez Ici

    Classement  2011 Trail 54 km : Cliquez Ici

    Résultats :

    Distance (km) Temps Moyenne (km/h) Allure (min/km) Position Nbr Participant % position
    54 6:36:33 8,2 07:20  42  107  39

    Commentaire :

    Voilà ma première semaine de préparation pour l’UTMB terminée. Il est conseillé d’effectuer un trail au mois de mai avant d’entamer sa préparation, alors celui du chevalier me convient parfaitement. J’avais déjà eu l’occasion, il y a deux ans, de m’essayer au petit trail, et les passages à corde auprès du rocher du roi Albert, m’avaient laissé un souvenir impérissable.

    La tactique du jour sera un peu de Farleck et puis si je me sens fatigué, de la rando/course, c’est que cela fait plus de 6 mois que je n’ai plus fais de long trail, et je dois être frais pour débuter mon programme d’entrainement UTMB, que je baserai sur 15 semaines.

    Je serai au départ avec Samuel, qui prépare son premier CCC. Comme il y a deux ans, on démarre avec une petite butte, les allures sont légères, cela change de mon run&bike de la semaine dernière.

    Nous traversons le village de Wartet, et retrouvons Marche-les-Dames après une petite boucle de 8 km, sans difficulté majeure. Après avoir traversé un petit ru à gué, c’est un parcours ludique qui nous est proposé sur cette splendide vallée : escalade, grimpette, rocher, corde, descente sur popotin, et tout cela à flanc de ravin. Inutile de dire que l’on oublie le chronomètre sur cette portion, mais bon, à la sortie cela laisse des traces, et fort heureusement on retrouve le ravitaillement au 12ème km au abord d'une ferme. C’est qu’il fait chaud, et j’ai une envie monstrueuse de Coca. Voilà c'est un peu tiède mais cela fait tout de même du bien. On traverse, de suite, cette ferme sous les applaudissements hystériques des vaches …Bouche cousue


    Nous arrivons à Beez, et passons sous son Viaduc, qui m’a toujours impressionné lorsque je passe en voiture sur l’E411. Nous traversons la Meuse, sous les regards éberlués des automobilistes et rejoignons les hauteurs d’Erpent avec un petit coucou pour la caméra …

    Après avoir traversé le bois d’Erpent, nous repassons sous l’E411 et traversons un sentier sauvage qui a dû être tracé et préparé la veille. On retrouve des chemins de campagne et nous traversons le charmant petit village de Mozet. Les routes de campagne sont à perte de vue, et je ne suis pas trop à l’aise sur celle-ci. Mais j’attends avec impatience le deuxième ravitaillement à Thon-Sanson, un des plus beaux villages de Wallonie (c'est ce que j'ai pu lire sur un panneau de signalisation à l'entrée du village). Une fois sur place, je me précipite sur le coca et l’eau, car celle de mon camelbag est tiède et elle passe difficilement. Malheureusement celle proposée au ravitaillement l’est aussi .. tant pis il faudra faire avec.

    On quitte le village, et je sens que je vais devoir me ménager, la fatigue s'installe inexorablement, alors je commence à alterner course et marche, c’est que c’est vallonné aux abords de Bonneville.

    On retrouve et traverse la Meuse à Sclayn, ce qui nous permet de rejoindre une réserve naturelle. C’est là que Samuel revient à ma hauteur, on fera un petit bout de chemin ensemble avant qu'il prenne son envol.

    Encore un village traversé, et puis je suis un trailer, on ne fait pas attention, on continue tout droit ….  On se retrouve au village d’Houssoy et plus de balises … faut se rendre à l’évidence, on s’est égaré. On fait un petit tour de village, et demande aux villageois s’ils n’ont pas vu des « trailers » : RAS, puis on arrête des voitures et demande la direction de Marche-les-Dames, bon ce n’est pas gagné. On téléphone à l’organisation et quelques minutes plus tard, un baliseur nous rejoint en voiture et nous remet dans le droit chemin. Bon ce fera quelques km en plus, mais je ne suis pas à cela.

    Voilà, enfin le village de Wartet, mais les organisateurs auront la bonne idée de nous faire redescendre le village, pour terminer en beauté par les marches d’escaliers, mais en vue de ce que l'on nous a fait déjà subir, cela ne nous fait même plus mal. Un petit tour du centre militaire et me voilà franchissant l’hall d’arrivée.

    En tout cas, on peut souligner la remarquable organisation de ce trail, pour un prix démocratique. Balisages à foison, sentiers inédits, sites remarquables, terrains techniques , voilà un coktail efficace pour un des plus beaux trails de belgique.


    Voilà un bon début, maintenant il n’y a plus qu’à … et espèrer être en forme fin août !

    trail,chevalier,marche-les-dames

    trail,chevalier,marche-les-dames

    trail,chevalier,marche-les-dames

    trail,chevalier,marche-les-dames

    trail,chevalier,marche-les-dames

    Galerie Photos :

    Galerie Photo 1 : Cliquez Ici (rcnamur)

    Galerie Photo 2 : Cliquez Ici (Magnee M.)

    Lien Bloggeur :

    >> Compte rendu d'un trailer qui a participé au 25 km : vinROUXH's Blog

    >> voici son reportage vidéo qui nous met l'eau à la bouche :

    Article de Presse :

    Logo_Buttom_V 

    01/06/11 : Brossard et Muyldermans vainqueurs

    MARCHE-LES-DAMES - La troisième édition du trail des Vallées du Chevalier, organisée par le RC Namur en collaboration avec les Commandos d’Alain Trullemans, a été un succès.

    Ce sont plus de 250 concurrents qui ont défié les difficultés de ces épreuves : une bonne centaine sur la distance principale de 54 km et 142 classés sur les 25 km, non moins truffés de passages techniques par les rochers et sur des sentiers étroits. Une dénivellation positive de 1600 m a obligé les concurrents des 54 km à bien répartir leurs efforts selon le degré de leur préparation, tout comme celle de 800 m, avec le même début de parcours, sur les 25 km.

    C’est au sprint, comme s’il disputait un « petit » jogging de 10 km, que le policier namurois Stéphan Muyldermans a entamé le périple des 25 km, en franchissant les « Vallées ». Un passage très technique que, heureusement, il connaissait bien, pour avoir remporté cette épreuve il y a deux ans. Et de fait, venu pour gagner une fois encore, le Floreffois a bien géré sa course, ne laissant que peu d’espoirs à d’autres prétendants, dont le néophyte de ce genre d’épreuves, Denis Henin. C’est avec plus de 5' d’avance que Muyldermans a terminé devant un autre Namurois, membre du RC Namur, Charlie Massin. À souligner, les bonnes performances du jeune Thibaut Grégoire en 2h30', de Marie Thiry première dame en 3h, et du couple Patrick et Françoise De Saedeleer, vainqueurs de leur catégorie, celle des vétérans 3. Mais aussi le courage de celles qui ont mis le double de temps pour couvrir ces 25 km.

    Parmi les plus expérimentés de ce genre d’épreuves en autonomie sur des sentiers boisés et les rochers, sur une distance réduite de 10 km mais tout autant difficile que l’an dernier, c’est le Gembloutois Éric Brossard qui a rallié l’arrivée, en moins de 5 h. Une grande performance, aux dires des organisateurs, dont une quarantaine de militaires ayant reconnu et fléché ce parcours.

    Ici, pas question de partir très vite : le trio de favoris, le Gantois Hamelinck, déjà vainqueur les années précédentes à Namur, Éric Brossard et Fabrice Étienne, rompus à pareils efforts, ont attendu quelques kilomètres avant de se porter en tête. C’est au sortir des grosses difficultés dans les rochers que le Grand-Leezien Brossard s’est détaché, Hamelinck ayant avoué avant le départ, et cela s’est vérifié, qu’il manquait de préparation pour prétendre à un nouveau succès. Le Commando de Floreffe, Fabrice Étienne, a également baissé pavillon, alors que c’est le Bruxellois Lengelé qui s’est montré le plus dangereux rival d’Éric Brossard, qui avait terminé deux fois 2e ? précédemment. L’ex-cycliste de Burdinne, Guy Berton, a complété le podium.

    Le commissaire de police, Bernard Deravet, a réalisé une très belle performance en terminant 1er vétéran 2, alors que deux Liégeoises ont montré que les dames pouvaient aussi bien se comporter dans les trails exigeants, en réalisant un top dix, précédant Francine Legrand d’une demi-heure.

    Tous ceux et celles qui ont terminé, même après plus de 9 heures de course, ne tarissaient pas d’éloges sur la bonne organisation : sécurité, fléchage et ravitaillement.¦

    trail,translobbaine,lobbes,portelette

    Mardi 31 mai 2011

    jogging Le seul trail digne de ce nom dans le Namurois s’est déroulé samedi à Wartet avec des distances de 25 et 54 kilomètres


    Le trail grandit bien en région namuroise et celui de la Vallée des Chevaliers, organisé ce samedi au départ de Wartet, est en passe de devenir une épreuve de référence. Muyldermans et Brossard se sont illustrés durant l’épreuve.

    Les 250 coureurs au départ des deux courses de 25 et 54 kilomètres en ont eu plein les yeux en cheminant sur un tracé vertigineux et technique avec le centre d’entraînement de Wartet comme point de départ et de ralliement. 90 % de chemins boisés, passages de corde, dénivelé important (plus de 1600m sur le grand parcours)... rien n’a été laissé au hasard par les organisateurs pour garantir le label “ trail ” de la course et les participants ont reconnu unanimement la beauté du circuit.

     Seul bémol, quelques soucis de signalement, fréquents dans la discipline, créant une certaine tension à l’arrivée. Si certains ont été malchanceux ou inattentifs, d’autres n’ont eu aucun mal à trouver leur chemin. Stephan Muyldermans, vainqueur de la première édition de ce trail de la Vallée des Chevaliers en 2009, s’est rappelé au bon souvenir en s’imposant à nouveau sur la petite distance dans l’excellent chrono de 2h12 devant Charlie Massin et Laurent Bourguignon.

     Au pied du podium, Denis Henin est passé par toutes les émotions durant la course. “ Stéphan a rapidement pris la tête de course et j’ai fait du va-et-vient entre la deuxième et la troisième place durant la moitié de la course. J’ai ensuite été victime de malchance car je me suis trompé dans le parcours, ce qui m’a fait perdre plus de deux minutes sur les hommes de tête. Je paie chèrement les efforts récemment consentis aux buttes du Mont-Blanc car j’ai perdu énormément en vélocité. ”

    Chez les Dames, la sociétaire du RC Namur, Marie Thiry, est parvenue à s’imposer sur le fil en 3h00’30’’. La grande distance a offert un superbe terrain de jeu aux gros bras du trail namurois. On s’attendait à un beau duel entre Eric Brossard, Fabrice Etienne, Sébastien Lengele et Wouter Hamelinkx mais la course à rapidement tourné à l’avantage d’Eric Brossard. Marqué à la fin de l’épreuve, le joggeur n’a rien lâché pour venir à bout de ses adversaires du jour en 4h50.

     Chez les Dames, les coureuses Jannick Delva et Sandrinne Vermeulen ont terminé main dans la main (5h31’’) tandis que Francine Legrand a assuré sa place sur le podium (6h01).

     

    Tracé GPS/GPX :

    >> Parcours du 54 km : Cliquez Ici


  • Relais de l'heure (Beignée) - 22/05/2011 [11,5 km / 14 km]

    beignee,run,bike

    Run Bike de Beignée : Un run-bike est une randonnée par équipe composée d’un vététiste et d’un joggeur pouvant se relayer. Le "Relais sur l’Heure" vous propose de traverser ainsi la très pittoresque vallée de l’Eau d’Heure, depuis Nalinnes-Haie jusqu’à Beignée, sur une distance de 14 km ou 11,5 km.

    Parcours du 11,5 km :

    beignee_11_Google

    beignee_11_ign

    bei_den_11

    bei_den

    Parcours du 14 km :

    beignee_14_Google

    beignee_14_ign

    bei_den_14

    beignee2

    Allure (11,5 km) :

    beignee,run,bike

    beignee,run,bike

    Classement 2011 :

    Classement - 11,5 km : Cliquez Ici

    Classement - 14,0 km : Cliquez Ici

    Résultats :

    Distance (km) Temps Moyenne (km/h) Allure (min/km) Position Nbr Participant % position
    11,5 0:44:51 15,38 03:54 3 84 4

    Commentaire :

    3ème édition d’affilée pour la même équipe de choc. Jean-Louis notre moniteur du Club s’est joint à moi pour la 3ème année consécutive pour affronter ce relais de l’Heure. Comme les autres années ? nous nous attaquerons au petit relais, c’est que nous approchons le siècle avec nos âges cumulés …

    Pour cette édition, Jean-Louis aura une petite préparation VTT et de mon côté j’aurais travaillé exceptionnellement ma vitesse sur deux semaines. Nous voilà donc fin prêts pour le départ. Cette année, nous prendrons l’option du VTT de Jean-Louis, cela nous semblera plus sûr …

    On commence à connaître le parcours, et donc dès le départ  on ne s’emballe pas. Après 1 km nous entrons dans les bois, et cela commence légèrement à se décanter, et avec Jean-Louis on trouve notre rythme de croisière : les changements sont efficaces et réguliers. Au 2,5 km  on traverse la route et j’espère voir ma petite famille, mais RAS …
    On continue dans les bois avec une belle et longue descente technique pour rejoindre Jamioulx. Je laisse le soin à Jean-Louis de maitriser le VTT sur cette belle descente.

    Déjà le 6ème km,  c’est que cela passe vite … on rejoint les derniers les derniers runbikers du 14 et cela bouchonne un peu sur le petit pont au pied de la côte du Flaya. Quelques rues macadamisées et puis on retrouve le passage technique d’Odrimont, nous sommes en compagnie de runbikers du 14, et vu l’étroitesse du sentier, il est difficile de trouver son allure et on perdra un peu de temps.

    Nous voilà au pied de la dernière difficulté, la rue de l’Amérique. On nous annonce une troisième place et on s’appliquera afin de maintenir cette place. On franchira la ligne d’arrivée tout heureux, c’est une bonne performance, et on aura  mis presque le même temps que l’année passée, mais beaucoup plus frais.
    A l’année prochaine donc.

    beignee,run,bike

    beignee,run,bike

    beignee,run,bike

    beignee,run,bike

    beignee,run,bike

    Vidéo départ du petit relais :



    Galerie photo :

    Galerie photo 1 : Cliquez Ici

    Galerie photo 2 : Cliquez Ici (charleslevieux)

    Galerie photo 3 : Bientôt

    Reportage Telesambre :

    telesambre5

    >> Reportage sur Telesambre : Cliquez Ici

    Tracé GPS/GPX :

    >> Parcours du 11,5 km : Cliquez Ici

    >> Parcours du 14 km : Cliquez Ici

  • 5ème Jogging des Ecoles (Piéton) - 14/05/2011 [5 / 10 km]

    ph.jpg

    Jogging Piéton faisant partie du challenge du Hainaut

    Parcours  :

    pc.jpg

    pign.jpg

    Dénivelé  :

    p_d.jpg

    pieton,jogging

    Allure :

    pieton,jogging

    pv.jpg

    pvk.png

    Classement 2011 :

    >> Classement du 5 et 10 km : Cliquez Ici

    Résultats :

    Distance (km) Temps Moyenne (km/h) Allure (min/km) Position Nbr Participant % position
    5,05 0:19:29 15,55 03:51 9  143  6

     

    Commentaire :

    C'est avec grande tristesse que nous avons appris le décès de Mr. Van Lierde Francis, 55 ans, directeur d’école à Chapelle-lez-Herlaimont , qui avait pris le départ du 5 km. Joggeur Occasionnel, mais néanmoins sportif, il a été pris d’un malaise au 4ème Kilomètre.

    Nous sommes de tout coeur avec leurs proches, familles, amis, collègues et écoliers

    pieton,jogging

    Galerie Photos:

    pieton,jogging

    Galerie Photo 1 : Cliquez Ici (charleslevieux)

    Tracé GPS/GPX :

    >> Parcours  GPX : Cliquez Ici

  • La Bouillonnante - 01/05/2011 [24 km/ 54 km]

    bouillon, bouillonnante, trail

    Parcours (24 km) :

    bouillon, bouillonnante, trail

    bouillon, bouillonnante, trail

    Parcours (54 km) :

    bouillon, bouillonnante, trail

    bouillon, bouillonnante, trail

    Dénivelé 24 km :

    bouillon, bouillonnante, trail

    bouillon,bouillonnante,trail

    Dénivelé 54 km :

    bouillon, bouillonnante, trail

    Allure :

    bouillon,bouillonnante,trail

    bouillon,bouillonnante,trail

    Classement 2011 :

    >> Classement du 24 km : Cliquez Ici

    >> Classement du 54 km : Cliquez Ici

    Résultats :

    Distance (km) Temps Moyenne (km/h) Allure (min/km) Position Nbr Participant % position
    24 2:39:11 9,05 06:38 38  655  6

    Commentaire :

    Nous voici pour notre 4ème édition, mais celle-ci a une connotation spéciale, en effet Nathalie va tenter un premier Trial Long, et quel trail … celui des 54 km de la Bouillonnante.

    Me voilà donc nommé Coach particulier, je lui ai donc concocté un programme d’entraînement basé sur 2 mois qu’elle devra suivre à la lettre, pour oser espérer dominer cette Bouillonnante.
    De mon côté, je vais faire la petite distance, et une fois terminé, j’irai rejoindre en sens inverse Nathalie afin de terminer avec elle les derniers km.

    Nous voilà donc sur place, c’est l’occasion de faire un brin de causette avec les trailers de notre région, Patrick et Nicolas du club et enfin Frédéric venu chaleureusement nous supporter.
    Nathalie se dirige dans l’entre du château pour le départ, quelques minutes plus tard, nous formerons une haie d’honneur sous le son des percussions, pour applaudir et soutenir les trailers de la longue distance.

    Voilà c’est à notre tour …. Un peu moins de 10h00 et nous démarrons à partir de la cour médiévale du château, et traversons le couloir Obscur … enfin la lumière … nous descendons l’esplanade et allons longer la Semois pendant 2 km, de quoi se dégourdir les jambes. Je me suis placé dans les 50 premiers afin de passer la première difficulté sans bouchon, nous voici donc avec un premier raidillon, histoire de nous donner un petit avant goût de notre péripétie, les cuisses ne sont pas encore assez chaudes  et sa tire …. Mais je sais que c’est une histoire de quelques minutes. Nous voilà 60 mètres plus haut, pour une petite descente technique sans trop de problème.

    Nous remontons ensuite vers Corbion  à plus de 380 mètres d’altitude, mais la pente est gérable. Nous traversons le village avec les encouragements des supporters et les quelques villageois. Il n’y a plus qu’à redescendre jusqu’au pied des crêtes de Frahan.  J’appendrai que les trailers du 54 km longerons d’abord la Semois et emprunterons les crêtes de Frahan à la fin de leur boucle.

    Nous voilà donc sur ses crêtes … parcours très technique et exigeant ! Ce n’est pas le dénivelé ici qui est difficile, ce sont les sentiers à même la roche, où il faut enjamber jusqu’à 60 centimètres. C’est vraiment éprouvant ces montagne russes …
    2 km plus loin, on en a fini et nous rejoignons le premier ravitaillement sur le pont après plus d’une heure. Un morceau de banane et me voilà parti pour affronter de « Wall ». Fort heureusement je connais la difficulté, et prendrai mon temps pour gravir les 150 mètres de dénivelé sur 700 mètres.

    J’ai relativement bien passé cette difficulté et je repars de plus belle, avec une nouvelle descente technique, je prends ici mon pied et je fonce malgré la difficulté de la descente, et profite pour tester mes nouvelles chaussures de Trail, des Adidas Riot. Après comparaison les Salomon me paraitront plus stable pour les parcours techniques et rocheux…

    Nous retrouvons la Semois, passons sur un sentier encore sauvage et entamons une petite grimpette pour rejoindre le 2ème ravitaillement au km 18. Quel plaisir quand je vois des « Aquarius » offerts, plongés dans des bacs glacés, je m’arrêterai un instant le temps de déguster , … ça change de l’eau du CamelBag qui commence à être tiède … et de profiter du panorama qui nous est offert avec une vue splendide sur le tombeau du Géant.

    Prochaine étape : cela sera le premier passage à Gué. Mais tout d’abord, il va falloir dégringoler une pente vertigineuse avec un pourcentage allant jusque -45%... ça fait mal aux cuisses ! Et nous voici de suite aux abords de la Semois qu’il va falloir traverser : une corde et deux bénévoles nous aideront :

    Il suffit de passer le gué
    C’est tout de suite l’aventure
    Laisse-moi tenir tes patoches
    J’temmèn’ visiter la nature
    L’herbe est douce à Pâques fleuries
    Jetons mes sabots, tes galoches
    Et, légers comme des cabris
    cascadons sur les vieilles roches

    ce qui a de positif c’est que cela rafraichi le corps, mais après avoir quitté la Semois, les muscles sont tout contractés et il est difficile de mettre un pied avant l’autre … après 5 bonnes minutes, c’est de l’histoire ancienne.

    Nous sommes en plein cœur du tombeau du Géant et retrouvons de nouveau la Semois, que l’on va devoir retraverser à Gué, sans trop de soucis et avec le sourire pour le Photographe !
    Il nous reste quelques Kilomètres de montée pour rejoindre le Belvédère, où son Mercator est visible à partir du Château … les premiers km sont ardus, mais la fin plus aisée …

    Me voilà donc tout en hauteur, et il n’y a plus qu’à redescendre pour rejoindre Bouillon et ses Kayaks, Un dernier kilomètre longeant la Semois, la traversée du dernier ponts et puis au pied de l’esplanade il n’y a plus qu’à rejoindre l’arrivée.

    Je resterai une bonne demi-heure sur place où je discuterai avec Fréderic, et puis appareil de photo en main,  je prends le chemin à l’envers, mais prends la précaution de téléphoner à Nathalie pour voir où elle en est, elle me dit qu’elle lui reste 4 km et qu’elle doit le parcourir en 1 heure pour passer la barrière horaire.

    De mon côté je remonte vers le Belvédère et croiserai le premier trailer du long, vraiment impressionnant. Petite info de Nathalie, elle est passé à Frahan 10 minutes avant la barrière horaire, c’est donc Ok, elle continue. Super ! Je continue mon parcours en sens inverse repasse les 2 gués, et profite pour croiser, Sébastien, Patrick, Nicolas, Fabian. Voilà au kilomètre 42, je vois enfin Nathalie, je terminerai avec elle les 11 derniers Kilomètres.
    On aura même réussi, alors que quelques heures plus tard j’avais fais ce parcours, à se tromper !, on aurait raté une balise en plein cœur du Tombeau du Géant et on se dirigeait vers Corbion … Fort heureusement, grâce à ma montre GPS nous avons pu rejoindre le parcours …. On aura perdu 15 minutes dans l’histoire ….

    Plus de 9 heures de courses et on rejoint enfin l’esplanade. Et sous les applaudissements des derniers spectateurs et surtout de Nicolas, Patrick, Frédéric, Fabian, Vincent, Vanessa restés spécialement sur l’arrivée pour féliciter Nathalie. Chapeau et merci à vous tous.

    bouillon,bouillonnante,trail

    bouillon,bouillonnante,trail

    bouillon,bouillonnante,trail

    bouillon,bouillonnante,trail

    bouillon,bouillonnante,trail

    bouillon,bouillonnante,trail

    bouillon,bouillonnante,trail

    bouillon,bouillonnante,trail

    bouillon,bouillonnante,trail

    bouillon,bouillonnante,trail

    bouillon,bouillonnante,trail

    bouillon,bouillonnante,trail

    bouillon,bouillonnante,trail

    bouillon,bouillonnante,trail

    bouillon, bouillonnante, trail

    bouillon, bouillonnante, trail

    bouillon, bouillonnante, trail

    bouillon, bouillonnante, trail

    bouillon, bouillonnante, trail

    bouillon, bouillonnante, trail

    bouillon, bouillonnante, trail

    bouillon, bouillonnante, trail

    bouillon, bouillonnante, trail

    bouillon, bouillonnante, trail

    bouillon, bouillonnante, trail

    bouillon,bouillonnante,trail bouillon,bouillonnante,trail

    bouillon,bouillonnante,trail bouillon,bouillonnante,trail

    bouillon,bouillonnante,trail bouillon,bouillonnante,trail

    bouillon,bouillonnante,trail bouillon,bouillonnante,trail

    Galerie Photos :

    Galerie Photo 1 : Cliquez Ici (ouioui)

    Galerie Photo 2 : Cliquez Ici (Jacques Papy)

    Galerie Photo 3 : Cliquez Ici (fotolangdorp01)

    Galerie Photo 4 : Cliquez Ici (much62)

    Galerie Photo 5 : Cliquez Ici (photoevenement)

    Tracé GPS/GPX :

    >> Parcours  du 24 km : Cliquez Ici

    >> Parcours  du 54 km : Cliquez Ici