11/09/2011

Trail National Côte d'Opale - 11/09/2011 [62 km - 1370 m D+]

trail, côte opale, wissant

Parcours 62- 36 - 31 - 17 - 6 km :

trail, côte opale, wissant

trail,côte opale,wissant

Dénivelé 62 km :

trail,côte opale,wissant

trail,côte opale,wissant

trail,côte opale,wissant

Allure :

trail,côte opale,wissant

trail, côte opale, wissant

trail,côte opale,wissant

Classement 2011 :

Classement 62 km : Cliquez Ici

Classement 36 km : Cliquez Ici

Classement 31 km : Cliquez Ici

Classement 17 km : Cliquez Ici

Classement 6 km : Cliquez Ici

Résultat :

Distance (km) Temps Moyenne (km/h) Allure (min/km) Position Nbr Participant % position
62 6:19:21 9,8 06:07 48  373  12

Commentaire :

Nous nous présenterons à 4 à Wissant, Patrick et Didier qui s’essayeront sur le 36 km, Nathalie sur le 17 km et moi-même sur le 62. Nous préparons ensemble l’endurance trail des templiers fin octobre et Nathalie le marathon de Bruxelles le 2 octobre. La veille nous profiterons de la soirée dans un charmant petit restaurant à Calais.

Le départ est donné à 8h45, les 17 km direction le cap Blanc Nez et les autres épreuves 6 – 31 – 36 et 62 km direction le cap Gris Nez.

J’avais déjà eu l’occasion de participer à ce trail il y a deux ans, à l’époque il ne faisait "que 55 km" et l’arrivée se faisait à Marquise. Malgré la difficulté du parcours, j’en avais gardé un très bon souvenir.

Nous serons plus de 3000 toutes épreuves confondues. Nous nous plaçons avec Didier et Patrick sur la plage de Wissant en fin de peloton et la marée commence à monter. Nous constatons que nous avons le vent de face … cela ne va pas être du gâteau.

Après 15 minutes de retard, on s’élance le long de la plage. Ma foi avec la marée basse, le terrain est praticable, mais nous devons faire face à ce vent de face violent … Je pars donc à petit trot et essaye de m’abriter dans le peloton. Après 3,5 km nous quittons la plage et attaquons la montée de la Falaise du Gris Nez qui se passe sans trop de difficulté et avec des petits bouchons sur les passages étroits.

Au 6ème km, nous sommes sur le sommet du Cap et pouvons admirer le panorama qui nous est offert. Nous longeons le littoral, et la principale difficulté est toujours ce vent de face violent et ici plus moyen de s'abriter ...

Nous quittons les falaises au 10ème kilomètres et entrons dans la forêt d’Haringzelle. Ma foi, les arbres nous protègent, et on en profite pour récupérer un peu. Après avoir traverser le village d’Audresselles, c’est le premier ravitaillement ; un peu de Cola, je remplis mes gourdes, quelques chips et me voilà d’attaque. Je retrouve Patrick et repars avec lui, nous retrouvons la plage, mais le sable a laissé place aux galets et cailloux et toujours ce vent de face … c’est galère pour tout le monde. On passe Ambleuteuse, on traverse la Stack, petite rivière à gué se jetant dans la mer, mais qui se trouve fort heureusement en marée basse … seuls les mollets seront mouillés …. Et puis de nouveau, cette plage jonchée de cailloux et ce vent de face … et beaucoup de trailers peinent.

Au 18ème km, nous quittons la plage et allons affronter une nouvelle difficulté : la traversée des dunes de la Stack … Une portion avec du sable bien mous … on s’enfonce relativement bien … on risque ici d’y laisser des plumes. S’ensuit la longue montée du Mont de la Louve, le pourcentage est faible mais les organismes commencent à souffrir. De mon côté, j’opte depuis le départ un petit rythme : je veille à ne pas m’essouffler et arrive sans trop de soucis au sommet. A partir du km 26, on entame doucement la descente vers Wissant, en empruntant de temps à autres des routes goudronnées. Le vent nous pousse dans le dos et cela devient un peu plus facile, et après avoir contourné le lac de Wissant nous rejoignons sa place sous les applaudissements du public.

Voilà 3h30, 36 km de route et un ravitaillement bien mérité …. Après quelques minutes je remets la machine en marche pour la seconde boucle, direction le cap blanc Nez, mais avec 2 km de sable, c’est que c’est la marée haute, nous devons longer la falaise et surfer entre les nombreux kitesurfeurs. On quitte la plage et nous rejoignons le cap Blanc Nez, la montée se fait sans emcombre … Voilà déjà un marathon dans le jambes ! On se dirige vers Sangatte, mais le profil descendant et le vent dans le dos, on y arrive rapidement, ça sera pour moi, la partie la plus facile du parcours … nous avons l’occasion d’admirer les côtes Anglaises sur notre gauche.

Arrivée à Sangatte, les choses se corsent : nous repartons dans l’autre sens et retrouvons le vent de face, qui me parait violent par moment et allons devoir surmonter successivement, le sommet du Mont Saint Hubert et le sommet du Mont Rôti. Les kilomètres faisant, cela devient très dur … J’ai l’occasion de discuter avec deux trailers français, les kilomètres passeront plus vite ainsi …. Nous arrivons au 48ème km au dernier ravitaillement, je ferai le plein, plus un peu de saucisson et j’entame les deux dernières difficultés : le sommet du Mont de Sombre et le Sommet du Mont de Couple, où j’alterne course et marche dans les portions plus dures.

Voilà il ne reste plus que 5 km et cela descend, je me laisse aller, c’est dans la poche … Les derniers kilomètres défilent rapidement j’entre dans Wissant, et sous les applaudissements et félicitations du public je franchis cette ligne d’arrivée, tout heureux avec un temps honorable.

Pas de bobos, pas de fatigue, seules les jambes sont un peu en compotes.

Je retrouve Nathalie, qui a été très satisfaite de sa course et du parcours proposé. Didier et Patrick, auront parcouru les 36 km en un peu plus de 4h00.

Pour conclure, voici un trail des plus complet, on ne s’ennuie jamais : son parcours vallonné, sélectif, varié par ses types de terrain et trés diversifié, sable, cailloux, galets, dunes, monts et vents tout cela avec un paysage de toute beauté.

trail,côte opale,wissant

>> Départ sur la plage de Wissant

trail,côte opale,wissant

>> Wissant : fin de la première boucle, en compagnie d'un trailer belge

trail,côte opale,wissant

trail,côte opale,wissant

>> fin prêt pour la deuxième boucle

trail,côte opale,wissant

>> Arrivée de Patrick des 36 km

trail,côte opale,wissant

>> Arrivée de Didier des 36 km

trail,côte opale,wissant

trail,côte opale,wissant

>> Le cap Blan Nez .... Y a plus qu'à ....

trail,côte opale,wissant

>> Avant d'attaquer le cap Blanc Nez ... j'ai encore le sourire ;-)

trail,côte opale,wissant

>> L'arrivée est proche 

trail,côte opale,wissant

trail,côte opale,wissant

trail,côte opale,wissant

>> Me voilà au bout des 62 km

trail,côte opale,wissant

>> même pas presque mal ;-)

Article de presse :

VO2  : TTN 2011- Trail Côte d'Opale. La passe de quatre pour Thierry Breuil et victoire pour Aurélia Truel

Les 3000 coureurs de l’édition 2011 du Trail National Côte d'Opale ont rencontré un vent violent. La victoire à Thierry Breuil, et à Aurélia Truel.

Le Trail National Côte d’Opale entre Boulogne sur Mer et Calais est un magnifique réservoir d’oxygène avec ses 500 kilomètres de sentiers et les 3000 coureurs de l’édition 2011 ont eu le souffle coupé par la beauté des paysages à deux pas des côtes anglaises mais aussi par le vent assez violent qui a secoué les organismes et les petits gabarits ! Le vent a cependant une vertu, c’est que la pluie ne s’est pas invitée après être tombée une bonne partie de la nuit et que les derniers coureurs ont profité du soleil


Sur le circuit de 62 km, étape du TTN, le sens de la course était modifiée cette année avec un traditionnel départ sur la plage vent dans le nez vers Cap Gris nez et les dunes de Slack avant de revenir vers Wissant vers une deuxième partie de circuit difficile et un passage au Cap Blanc nez de toute beauté sur le haut des falaises.

Pas de surprises, on pointait en tête de course  les deux coureurs du Team Adidas, Thierry Breuil et Romuald de Paepe qui menait le train avec Thierry sagement calé dans la roue. La préparation Pyrénéenne de Thierry payait sur la deuxième partie du circuit et il s’adjuge une quatrième victoire qui remonte le moral après la désillusion de l’été en Irlande.

Côté féminines, on pouvait s’attendre à une belle bagarre. Elle eu lieu sur la première partie du circuit avec Sandrine Motto Ross et Anne Valéro, les plus rapides mais c’est Aurélia Truel qui prenait la tête de course après les dunes pour ne plus être inquiétée par la suite. Sandrine Motto Ross termine deuxième avec beacoup de souffrance et de crampes. Sophie Buy, la rémoise marathonienne qui découvre le trail cette année souffle la troisième place à Anne Valéro à quelques kilomètres de l’arrivée. C’est en larmes et pleine de crampes également qu’Anne Valéro termine au pied du podium, après un finish très courageux.

Ils ont déclarés :

Thierry Breuil : « Il y a des dictons qui ne doivent pas être exact mais c’est la quatrième fois que je viens et il fait encore « beau ». Le vent avait de quoi nous rendre fou ! Ce matin, on ne s’attendait pas à rester au sec. Le parcours est remanié, il est différent mais c’est toujours aussi beau. Je suis un peu chez moi içi ! Je suis content que finir premier car je savais surtout que j’étais beaucoup moins prêt que les autres années.  Romuald De Paepe a fait un bon 20 km au Touquet dernièrement. Il a de la vitesse et je m’attendais éventuellement à terminer derrière lui. Je me suis trouvé dans mon élément après 30 km quand on a attaqué les bosses. Le travail commencé pour les Templiers m’a bien servi aujourd’hui. SI Franck Viandier veut que je revienne une cinquième fois, merci d’enlever le vent …

Aurélia Truel : Je retiendrai de cette journée le vent et le changement de sens du parcours qui a durci la course. La première fois, je fais deuxième. L’an dernier trois et cette année  sur la plus haute marche, je ne peux qu’être satisfaite après avoir gagné aussi cette année l’Eco Trail de Paris et une quatrième place aux mondiaux. Je ne pense pas avoir récupéré totalement des Championnats du Monde en Juillet. Difficile de courir deux lièvres à la fois. Aujourd’hui, j’ai eu des hauts et des bas. En trail, c’est jamais écris  .… 

Classement Femmes

1 Aurélia Truel 5h29’37
2 Sandrine Motto Ross 5h44’10
3 Sophie Buy 5h55’43
4 Anne Valéro.


Classement Hommes :

1 Thierry Breuil 4h31’37
2  Romual De Paepe 4h40’21
3 Frédéric Lejeune 5h02’43
4 Laurent Michel 5h10’01
5 Cédric Chavet 5h21’02
6 Florian Perrier 5h25’16
7 Xavier Grandpierre 5h27’51
8 Régis Maillet 5h28’14
9 Alexis Montader 5h29’22
10 Franck Blandel 5h34’12

trail,côte opale,wissant

trail,côte opale,wissant

trail,côte opale,wissant

trail,côte opale,wissant

trail,côte opale,wissant

trail,côte opale,wissant

trail,côte opale,wissant

Galerie Photo :

Galerie Photo 1 : Cliquez ici (Le Cap Blanc Nez)

Galerie Photo 2 : Cliquez ici (Le Mont de Couple)

Galerie Photo 3 : Cliquez ici (Arrivée à Wissant) 

Galerie Photo 4 : Cliquez ici (nord-littoral.fr)

Galerie Photo 5 : Cliquez ici (opalesports.com) 

| (2) | |  Facedebouc

Commentaires

BRAVO!

Écrit par : SAM | 12/09/2011

Répondre à ce commentaire

Bravo pour ta course. Merci de tes commentaires, j'ai mis en partage sur FB.
J'ai eu les mêmes sensations, la partie retour avec le vent de face et les monts était moins sympa. Il y a aussi le paysage qui était moins "grand" et plus caillouteux, mébon, il faut bien les trouver les 62 kilo !
Il faut dire que le parcours est vraiment grandiose avec toutes ces couleurs changeantes...
6h45 pour moi et comme toi, just'un peu douleureux au niveau des cannes, mais rien de méchant.
Le prochain sera le chti défi de 72 bornes de nuit début octobre.
Bonne continuation.
Pascal.

Écrit par : Pascal | 13/09/2011

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire