• Semi-Marathon de la Sambrienne (Roselies) - 18/03/2012 - [8 - 21 km]

    sa2012 semi.jpg

    Parcours  8 km :

    sa_8_c.png

    Parcours  21 km :

    sa_car_21b.png

    Dénivelé 8 km :

    sa_den_8.png

    Dénivelé 21 km :

    sa_den_21.png

    Allure :

    sa_vit.png

    sa_vi_km.png

    Classement 2012:

    >> Classement 8 km

    >> Classement 21 km

    Résultat :

    Distance (km) Temps Moyenne (km/h) Allure (min/km) Position Nbr Participants % position
    7,85  0:30:53  15,25  00:03:56  7 135  5

     

    Commentaire :

    Mon entrainement à la Bouillonnante se poursuit, avec en semaine, quelques montées à bloc  du terril, hier une sortie longue dans la vallée de Thuin et aujourd’hui un peu de vitesse. Je suis relativement fatigué, mais je vais essayer de tenir le plus longtemps possible.

    Direction Roselies, vers Samb’expo , où un nombre impressionnant de joggeur sont présents, plus de 500 pour les deux distances proposées. De mon côté, vu mon état, çà sera la petite distance

    Le parcours proposé est relativement plat, et un suiveur vélo est autorisé.

    À 15h00, le départ du semi est donné, après un petit tour de Roselies, où nous aurons l’occasion d’honorer les demi-marathoniens, ils partent direction Pont de Loup pour rejoindre au 6ème km le halage de la Sambre , qu’ils ne quitteront  plus jusqu’à Tamines, où ils devront traverser le pont de Sambre, direction Aiseau. Au 16ème km, un parcours bucolique le long du petit ruisseau « la Biesme » sous un beau soleil.  Une fois celui-ci quitté, va falloir remonter le village d’Aiseau pour redescendre de suite vers Roselies.

    Le Semi sera remporté facilement par Michael Brandenbourg

    10 min plus tard, c’est le départ du 8 km.Pour le parcours du 8 km, la bifurcation est situé au 6ème Km, et faudra être vigilant afin de ne pas la louper (comme ce n fut pas mon cas …), en effet un celle-ci était caché par les joggeurs se ravitaillant …

    On aura droit ensuite à un petit sentier légèrement boueux et un casse-patte, petit mur très difficile à négocier … pour rejoindre 1km plus tard l’arrivée. La petite distance sera remportée par  le jeune espoir Pol Blanchard. 

     

    sa156.jpg

    sa1.jpg

    sa3.jpg

    sa9.jpg

    sa2.jpg

    sa3.jpg

    sa4.jpg

    sa5.jpg

    sa6.jpg

    sa7.jpg

    sa8.jpg

    saa.jpg

    saa1.jpg

    Galerie Photos:

    Galerie Photo 1 : Cliquez Ici (athleduweb.be)

    Galerie Photo 2 : Cliquez Ici (Defrère J.)

    Article de Presse :

    corrida,gerpinnes,jogging Reportage du 19 Mars 2012

    sa_ts.png

    ng.png

    Jogging: Michaël Brandebourg s’est facilement imposé au semi-marathon de Roselies

    sp_aJPG.JPG

    Brandenbourg a couru le semi-marathon en 1 heure 11 minutes. (D.G.)

    En s’invitant au semi-marathon de Roselies, Michaël Brandenbourg, l’un de nos meilleurs crossmen, contraignait les autres coureurs à revoir leurs ambitions à la baisse. Il s’est effectivement imposé devant Thomas Florizoone et Stefan Lambert, sans devoir puiser dans ses réserves.

    Publié le Lundi 19 Mars 2012 à 18h44

    “ Durant 7 ou 8 km, j’ai partagé la tête de la course avec Fabrice Pasque ”, explique Michaël Brandenbourg. “ Ensuite, j’ai vu d’un bon œil le retour de Stefan Lambert. Car je voulais m’économiser autant que possible. Thomas Florizoone nous a rattrapés au 16km. Mais je les ai lâchés peu après, lui et Stefan. ”

    La semaine prochaine, Michaël Brandenbourg disputera le semi de Venlo, aux Pays-Bas. Mais son principal objectif de l’année est le marathon d’Eindhoven, en octobre, qu’il espère courir en moins de 2h20.

    Thomas Florizoone a profité du coup de mou de Stefan Lambert sur la fin pour s’emparer de la 2place. Lui, ce n’est pas un marathon qu’il préparait mais un autre semi. Celui de Berlin, dans 15 jours. Il a mis 3 minutes de moins que ce que prévoyait son tableau de marche, et il se demandait s’il n’allait pas en subir le contrecoup à Berlin.

    va2.png

    Un vainqueur de prestige

    ROSELIES - Le semi-marathon d’Aiseau-Presles a couronné un Michaël Brandenbourg qui n’a pas dû forcer son talent pour surclasser ses adversaires.

    Les clubs d’athlétisme de Châtelineau et de Fleurus ont uni leurs forces pour organiser le semi-marathon de la Sambrienne dimanche après-midi au départ de SambrExpo à Roselies. Le parcours était majoritairement plat sans réelle difficulté. Ceci explique peut-être la participation massive : 344 coureurs pour ces 21 km auxquels on peut rajouter les 135 coureurs venus disputer le 8 km.

    Avant le départ, il ne fallait pas être un grand devin pour avancer le nom du vainqueur. Et de fait, Michaël Brandenbourg s’est promené. Même si Fabrice Pasque a fait illusion durant quelques kilomètres (il s’est occasionné une élongation et a levé le pied), le Liégeois a fait cavalier seul.

    « Je concevais cette course comme un entraînement pour le semi de Venlo, précise-t-il. J’aimerais descendre sous 1 h 05. Ce dimanche, j’étais à l’aise. La concurrence n’était pas féroce. Pour ne pas courir seul, j’ai laissé revenir Stefan Lambert au seixième kilomètre et puis Thomas Florizoone au quinzième. Nous ne sommes pas restés longtemps ensemble. Je me suis à nouveau rapidement détaché au train. Le long du halage, le temps m’a paru fort long. »

    Brandenbourg disputera son premier marathon à Eindhoven en octobre avec comme objectif de descendre sous 2 h 20.

    Ce fut donc une victoire facile pour Michael qui était encore bien frais à l’arrivée. Florizoone était content d’avoir pu garder Brandebourg en ligne de mire. « Ce n’était pas prévu que je cours aussi vite, lance le Namurois. Je termine avec trois minutes d’avance sur ce que j’avais escompté. J’espère d’ailleurs que je ne vais pas le payer au semi-marathon de Berlin dans deux semaines. Au quinzième kilomètre, lorsque je suis revenu à la hauteur de Mika, il a montré qu’il était bien le plus fort en me relâchant immédiatement. »

    Blanchard démarre par une victoire

    Après eux il faudra attendre 2 petites minutes pour voir arriver le 3e, Lambert. Rodolphe Bodart, 3e des Dix Miles de Charleroi la semaine dernière termine 5e.

    Partie dix minutes plus tard, la petite distance a été remportée par le jeune Pol Blanchard (17 ans). « Je suis parti tout de suite devant mais me suis fait rattraper dans la dernière côte par Christophe Geens, raconte le Thudinien affilié depuis ses débuts (il y a deux ans) au J.-C. Ham-sur-Heure. J’ai heureusement su redonner une ultime accélération. »

    C’est sa première victoire sur une épreuve de plus de 5 km. « Démarrer ce challenge Vals & Châteaux, que je compte faire à fond, par une victoire fait forcément plaisir. Le challenge du Hainaut fait aussi partie de mes objectifs. »

    Geoffroy BRUYR

     

  • Trail et Vie - Chimay - 11/03/2012 [21 km - 36 km]

    tv_home.png

    Parcours  :

    trail,televie,chimay

    Dénivelé :

    trail,televie,chimay

    Allure :

    trail,televie,chimay

    trail,televie,chimay

    Classement 2012:

    >> Classement 22 km

    >> Classement 36 km

    Résultat :

    Distance (km) Temps Moyenne (km/h) Allure (min/km) Position Nbr Participants % position
    36  3:35:10  10,00  00:06:00  75 171   44

     

    Commentaire :

    Je décide le matin même de ma participation au trail et vie de Chimay, et sur place que de monde pour un trail … tant mieux puisque celui-ci et au profit du Télévie. Sur place, je croise Romain, le téméraire, qui, à peine remis de blessure, se retrouve déjà sur les planchers des vaches. 

    J’aimerais accompagner ma petite famille l’après-midi au 10 miles de Charleroi et hésite longtemps entre le 22 et le 36 km. après des calculs empiriques, ma décision est prise : j’accompagnerai Romain au 36 km qui, en mode entrainement avec une moyenne de rodage, ça devrait le faire.

    Nous nous regroupons dans la cour de l’école pour le départ, et avons l’occasion de croiser les trailers de la région, l’ambiance en fin de peloton y est bon enfant.   L’organisateur nous annonce un parcours aisé, mais embuché par un terrain gras.

    Après le coup de tromblon, nous partons au trot, le sourire aux lèvres, et nous empruntons pendant 3 km les chemins goudronnés pour entrer de suite dans le vif du sujet, avec un décor qui ne changera plus jusqu’à l’arrivée. Sentiers boisés, chemins avec petite ornière sur terrain gras favorisant les petites glissades, sentiers très légèrement vallonnés, et puis Nicolas C. nous a rejoint et on continuera notre chevauchée ensemble.

    Et puis au 13ème c’est déjà le ravitaillement. On se la joue à la dure,  et profitons de la Chimay Blanche offerte. L’effet de ce breuvage se fait ressentir immédiatement,  les jambes semblent s’engourdir avec un léger picotement mais nous repartons de plus belle.

    Au 15ème km c’est la séparation des 22 et 36, et Nicolas C. en fera de même, du coup cela se décante et on se retrouve un peu plus seul face à cette nature … une impression de bien être nous envahit, le chant des oisillons, que du bonheur.

    Un peu plus loin, nous retrouvons les légendaires lignes droites, un peu de Macadam, et on aborde ensuite l’abbaye. Malheureusement, on ne fera que la contourner, cela aurait été sympa d’y faire un petit tour … et on regagnera les bois. Un deuxième ravitaillement mérité, à la Chimay Blanche bien sûr, comme il se le doit, et c’est reparti.

    Au 30ème km Romain sent les bières de la veille regagner du terrain, l’équilibre est rompu,  et me donne sa bénédiction pour une échappée en solitaire afin d’être présent à l’heure au 10 miles de Charleroi. Je branche mon Cruise Control, et défie et défile les 6 derniers km , les premières côtes font enfin  leur apparition, car jusqu’à présent, il faut le reconnaître le plat pays porte bien son nom …. Un « petit » passage technique et une dernière montée me permettront de rejoindre la ligne d’arrivée.

    En tout cas, superbe organisation, bien rodée ! merci à vous tous.

    Malheureusement, je ne traine pas (et ne profiterai pas du repas offert et de l’ambiance après course), embourbé, je n’ai pas le temps de me changer, je prends la voiture et direction Charleroi. 

    Ludo voudra participer au 5 miles (6,5 km) de Charleroi, ne voulant pas le laisser seul, je l’accompagnerai, mais que ce fut duuur ! Lle temps de remettre la machine en route … c’est qu'il galope le petit.

     

    trail,televie,chimay

    trail,televie,chimay

    trail,televie,chimay

    trail,televie,chimay

    trail,televie,chimay

    trail,televie,chimay

    trail,televie,chimay

    trail,televie,chimay

    trail,televie,chimay

    trail,televie,chimay

    trail,televie,chimay

    trail,televie,chimay

    trail,televie,chimay

    trail,televie,chimay

    Galerie Photos:

     Galerie Photo 1 : Trail de Chimay (Luc)

     

    Vidéos :

    >> reportage vidéo par Cyberbubu