• jogging "Courir pour le Plaisir" - Thiméon - 28/05/2012 [6,5 - 13 km]

    cpp.jpg

    Parcours :

    cv_carte.png

    (*) 13 km : 2 bloucles

    cv_alt.png

    cv_pente.png

    Allure :

    cv_vit.png

    cv_vit_int.png

    Classement 2012 :

    Classement - 6,5 km 

    Classement - 13,0 km 

    Résultat :

    Distance (km) Temps Moyenne (km/h) Allure (min/km) Position Nbr Participants % position
     6,5  0:26:02  15,0  04:00  5  147  3

     

    Galerie Photo :

    th3.jpg

    jpIMG_6134.JPG

    T4.jpg

    t5.jpg

    t6.jpg

    th1.jpg

    th2.jpg

     

    Galerie Photo 1 (J-C. D.)

    Galerie Photo 2 (Myriam V.)

    Galerie Photo 3 (Athleteduweb)

    >> Article de Presse

    trail,chevaliers,marche-les-dames le 30 mai 2012

    C’était le lundi de Pasque.

    Cédric a renoué avec la victoire et la confiance à Thiméon. Il a lâché son frère Fabrice au huitième des 13 kilomètres.

    C’est une tradition : chaque lundi de Pentecôte, un jogging est organisé par le J.-C. Thiméon. Les frères Pasque étaient une nouvelle fois de la partie. Fabrice et Cédric ont d’ailleurs fait la course en tête. Au 8e km, le cadet a poussé une petite pointe d’accélération qui lui a assuré la victoire. « Je me suis aligné sans objectif, si ce n’est celui de faire plaisir aux organisateurs, note Cédric. En plus, je souffre d’une tendinite de genou. Je ne m’entraîne que très peu de ce fait. C’est dire si je n’étais pas très confiant ! Mais je me suis étonné. Jamais je n’aurais cru que j’allais pouvoir l’emporter, surtout de cette façon. Fabrice et moi aurions pu envisager de terminer main dans la main mais la course en a décidé autrement. J’avais aussi, je dois bien l’avouer, envie de renouer avec la victoire après une année pleine de galères. Je n’avais plus gagné de course depuis au moins un an, suite à une opération chirurgicale. L’an dernier, j’avais terminé 2e derrière Christian Nemeth qui était venu me rechercher à deux kilomètres de l’arrivée. Cela m’avait un peu frustré. »

    En dépit de son manque d’entraînement à pied, Cédric est apparu en toute bonne forme. « Je fais beaucoup de boxe et de vélo. Tous les matins, je pars travailler en vélo. J’accumule les kilomètres. Il faut croire que ces sports sont complémentaires ! »

    Deuxième, Fabrice avouait par après avoir souffert de la chaleur. Une centaine de coureurs ont participé à cette longue distance (13 km). Sur la courte (6,5 km), il y en a un peu plus : 147. Elle a été remportée par Harrisson Mustin qui s’était déjà imposé deux jours plus tôt à Jamioulx, en 24'52.

    G. B.

  • Run & Bike - Relais de l'heure (Beignée) - 27/05/2012 [11,5 km / 14 km]

    rblogo2012.jpg

    Parcours du 14 km :

    rb_carte_14.png

    rb_alt.png

    rb_den.png

    run bike,relais heure,beignee,jamioulx

    Parcours du 11,5 km :

    run bike,relais heure,beignee,jamioulx

    run bike,relais heure,beignee,jamioulx

    run bike,relais heure,beignee,jamioulx

    Allure :

    run bike,relais heure,beignee,jamioulx

    run bike,relais heure,beignee,jamioulx

    Classement 2012 :

    Classement - 11,5 km 

    Classement - 14,0 km

    Résultat :

    Distance (km) Temps Moyenne (km/h) Allure (min/km) Position Nbr Participants % position
     14  0:57:47  14,54  04:08  13  75  17

     

    Commentaire:

    Nous sommes à notre 4ème édition consécutive avec une équipe de choc !!!! Jean-Louis et Christophe : 100 ans réunis afin d’attaquer pour cette édition le relais de l’heure … 

    Comme les précédentes éditions, j’aurai participé à quelques joggings de quoi travailler un peu la vitesse et Jean-Louis un peu de VTT …

    Cette année la famille sera également de la partie ; Ludo avec Nathalie et Amandine avec Régine défieront le petit relais.

    Nous nous rendons près de la piscine de Nalinnes pour le départ. Avec Jean-Louis, on procédera à quelques essai de changement de quoi ne pas avoir l’air trop ridicule, un petit tour et c’est rodé.  Ca démarre avec le 14 km, Jean-Louis démarre en Course à Pied, et contrairement aux autres éditions, il partira prudemment de quoi ne se pas se griller. Il est positionné au ¾ du peloton. Voilà, j’entame les premiers coups de pédales. Malgré mon match de foot du vendredi, mes courbatures disparaissent avec les premiers hectomètres. 

    On procède aux changements au feeling, et après 3 kilomètres on retrouve notre place presque définitive. On descend sur Jamioulx avec des passages techniques, où il est plus rapide de courir … je laisserai maîtriser le VTT à Jean-Louis. Je l’attendrai toutefois quelques secondes en fin de descente.

    Nous voilà traversant Jamioulx, pour attaquer la grosse difficulté du jour : la côte du Flaya … que j’avais gravi la veille avec Ludo … mais avec 6 km dans les jambes et un VTT c’est que c’est plus compliqué … On manque cruellement d’entraînement … et on poussera à pied le VTT sur quelques centaines de mètres … 800 mètres plus haut le calvaire est terminé avec un descente technique que j’aborderai en mode trail à pleine vitesse …. 

    On retrouve Jamioulx et se dirige vers Odrimont, c’est ici qu'on retrouve les premiers du petits relais, et on grignote quelques places, grâce sans doute à notre endurance mutuelle.

    On attaque la partie technique d’Odrimont, toujours aussi compliquée à aborder … on retrouve de suite l’Eau d’Heure que l’on va longer, de quoi retrouver un peu de vitesse. Voilà, on se trouve face à la dernière difficulté : a côte du Pont Jérôme. Mais je ne sais pas ce qui se passe dans la tête de Jean-Louis, le voilà attaquant en VTT cette côte comme une course de côte …. 100 mètres plus loin … plus de carburant, il s’arrête net, on terminera à la marche la fin de l’ascension afin de récupérer …

    Nous voilà au cimetière et on reprend notre vitesse de croisière, mais deux équipes nous talonnent de très près … et grignote notre avance de mètres en mètres. C’est ainsi que pour la dernière ligne droite, je laisse le soin à Jean-Louis de faire le Sprint Royal … Plus de 20 km/h pour 60 ans … et on passe la ligne avec un poil d’avance sur les deux autres équipes, que seule la photo finish départagera. On gardera ainsi précieusement notre 13 place.

    Tout fiers d’être descendu sous l’heure pour le Relais sur L’Heure …

    Ludo et Nathalie, termineront quelques minutes plus tard, suivi d’Amandine et Régine.

    Merci au Soleil et aux Organisateurs pour cette splendide édition !

    run bike,relais heure,beignee,jamioulx

    run bike,relais heure,beignee,jamioulx

    run bike,relais heure,beignee,jamioulx

    run bike,relais heure,beignee,jamioulx

    Galerie photo :

    Galerie Photo 1 (CPMV)

    Galerie photo 2 (Ecole Saint Louis)

    Reportage Telesambre :

    run bike,relais heure,beignee,jamioulx

    run bike,relais heure,beignee,jamioulx

    Article de Presse :

    run bike,relais heure,beignee,jamioulx  Draux double la mise

    NALINNES - Déjà vainqueur l’an dernier avec Van Liefferinge, Corentin a renouvelé son titre avec le Jamelovien Samuel Maryns.

    Pour tous les amateurs de run-bike, le « Relais sur l’Heure » est l’un des rendez-vous les plus importants dans la région. Toujours remarquablement organisée, l’épreuve attire chaque année quelques très bons duos francophones mais aussi des familles souhaitant faire un petit peu d’exercice. La 17e édition a ainsi vu la participation de 145 équipes. Elles auront sillonné le très pittoresque cours inférieur de l’Eau d’Heure, depuis Nalinnes-Haies et la rue Monnon jusqu’à Beignée en passant par Jamioulx sur une distance de 14 ou 11 km. Un parcours exigeant et immuable, comportant de nombreux passages dans les bois pour le plus grand plaisir de tous.

    Sur la longue distance, une équipe du MJ Cycles a rapidement mis tout le monde d’accord : Samuel Maryns, qui s’était imposé il y a deux ans sur le court, et Corentin Draux, vainqueur l’an dernier du même relais avec Axel Van Liefferinge. « Suivant l’effort que nous faisions, nous décidions de nous relayer au cas par cas, raconte Samuel. Nous n’avions donc pas mis de tactique au point. La plupart du temps nous changions après 600 mètres. »

    Record en vue

    Occupés par leur saison VTT, les deux amis ne devraient pas reformer leur association gagnante de sitôt dans un run-bike. « Comme nous sommes tous les deux de la région, nous connaissions parfaitement le parcours et savions très bien où attaquer et où gérer. Le parcours relativement sec nous a aussi avantagés par rapport à d’autres équipes. Tout était réuni pour l’emporter ce dimanche. » Ils échouent toutefois à un peu moins de deux minutes du record de l’épreuve détenu par Van Liefferinge et Aurélien Champenois. « Le record était, en tout cas cette année, inaccessible pour nous mais de toute façon nous ne courrions pas dans le but de le battre. Nous sommes avant tout présents pour faire un bon entraînement pour la saison VTT. ».

    Le bilan que tire l’un des organisateurs, François Beautrix, est positif : « Un temps exceptionnel, une forte participation malgré le week-end de Pentecôte et les 20 km de Bruxelles (seulement une dizaine d’équipes en moins que l’an dernier) et surtout, une ambiance très conviviale. Le record n’a pas été battu mais si l’équipe gagnante continue à progresser, il tombera l’an prochain. La distance de 14 km regagne ses lettres de noblesse. Depuis quelques années, le nombre de participants au 11,5 était supérieur d’une dizaine d’équipes. C’est redevenu le contraire avec 75 équipes sur le 14 et 70 équipes sur le 11,5. »

    Geoffroy BRUYR

  • La Corrida des Remparts (Liège) - 16/05/2012 [5 - 10 km]

    liège, corrida, remparts, jogging

    Parcours :

    liège,corrida,remparts,jogging

    Dénivelé :

    liège, corrida, remparts, jogging

    liège, corrida, remparts, jogging

    liège, corrida, remparts, jogging

    Allure :

    liège, corrida, remparts, jogging

    liège, corrida, remparts, jogging

    Classement 2012 :

    Classement 5 km

    Classement 10 km

    Résultat :

    Distance (km) Temps Moyenne (km/h) Allure (min/km) Position Nbr Participants % position
     10  0:44:09  14,24  04:13  34  661  5

     

    Commentaire :

    Nous décidons en dernière minute, après un premier rayon de soleil, de nous diriger vers Liège pour la 9ème édition de la corrida des remparts. Je suis tombé un peu par hasard sur cette course qui est atypique, où les organisateurs annoncent un parcours exceptionnel car les coureurs vont croiser vaches et moutons dans un parcours pourtant au cœur historique de la Cité Ardente et avec une belle montée aux fameux escaliers de Bueren avec ses 373 marches ….

    Nous arrivons difficilement dans la cité ardente, le trafic est dense à cette heure … mais pas de panique, le départ est prévu à 19h30 au lieu des 19h00 annoncés. Amandine et Ludo participeront ensemble au menu des 5 km dédiés soit disant aux néophytes mais devront emprunter les coteaux de la citadelle. Ma femme et moi-même feront le 10 km.

    Après avoir retiré les dossards, nous nous rendons sur l’esplanade Saint Léonard et attendons le départ qui sera donné par l’échevin des sports de la Ville de Liège, heureux de cette réussite avec près de 900 coureurs.

    On commence avec un petit tour dans le cœur historique, et cela démarre follement, les coureurs ont-ils conscience de ce qui les attend …. Après 2 km, on se retrouve sur l’esplanade afin d’attaquer les coteaux de la citadelle, belle montée enlacée et boisée de plus d’un km …. De mon côté je gère l’ascension sans me mettre dans le rouge. Après la bifurcation des 5 km, nous traversons les prés de la ferme de la vache, cela sera pour moi la partie la plus compliquée …. Mais bon on arrive ainsi près de l’hôpital de la citadelle, pour une belle descente ensemencée de pavés qui nous ramène au niveau de la Meuse pour se trouver devant l’entrave du jour : les fameuses marches de Bueren, qui plus est, l’ascension sera chronométrée, de quoi pimenter la course Langue tirée …

    Je lève la tête … c’est impressionnant ! A mon avis, une petite reconnaissance aurait été la bienvenue, afin de se trouver la technique idéale, car ce n’est vraiment pas évident. J’improvise et gravirai les marches deux par deux en mode marche … pas très rapide, mais je m’en sors bien.

    Après la fin du chronomètre quelques marches nous seront offertes gratuitement Surpris

    On retrouve la citadelle, il n’y a plus qu’à tout redescendre par les bois, une petite formalité et je franchis la ligne d’arrivée.

    Je retrouve mes enfants, tout fiers d’avoir bouclé ensemble les 5 km en 27 minutes Sourire. On attendra ensuite Nathalie qui en terminera en un peu plus d’une heure.

    Pour info la course a été remportée par Olivier Pieron, trailer qui a participé il y a deux semaines au trail des chevaliers à Marche-les-Dames de 62 km, où nous étions également présents. Bravo !

    Nous voilà heureux du parcours proposé et qui pour moi est un des plus beaux et plus durs joggings auquel j’ai participé.

    liège,corrida,remparts,jogging

    liège,corrida,remparts,jogging

    liège,corrida,remparts,jogging

    liège,corrida,remparts,jogging

    liège,corrida,remparts,jogging

    liège,corrida,remparts,jogging

    Galerie Photo:

    Galerie Photo 1 (eventsfoto.be)

    Galerie Photo 2 (prisedevue.be)

  • Jogging de la solidarité - Marcinelle - 12/05/2012 [4 - 11,2 km]

    marcinelle, jogging, solidarité

    Parcours :

    marcinelle,jogging,solidarité

    Dénivelé :

    cm_alt.png

    Allure :

    cm_v.png

    marcinelle, jogging, solidarité

    Classement 2012 :

    Classement  11,2 km et 4 km

    Résultat :

    Distance (km) Temps Moyenne (km/h) Allure (min/km) Position Nbr Participants % position
     11,2  0:44:02  15,26  03:56  9  166  5

     

    marcinelle,jogging,solidarité

    marcinelle,jogging,solidarité

    marcinelle,jogging,solidarité

    Galerie Photo:

    Photo 1 (Yvon D.)

    Photo 2 (Yvon D.)

  • Jogging de l'Ecole Saint Laurent Sombreffe - 11/05/2012 [5 - 11 km]

    so_h.png

    Parcours :

    >> 5 km

    so_c_05.png

    >> 11 km

    so_c_11.png

    Dénivelé :

    >> 5 km

    so_d_05.png

    >> 11 km

    so_d_11.png

    Classement 2012 :

    Classement 5 km

    Classement 11 km

    Résultat :

    Distance (km) Temps Moyenne (km/h) Allure (min/km) Position Nbr Participants % position
     5  0:18:30  16,2  03:42  6 91  6

     


  • Trail des Vallées du Chevalier (Marche-les-Dames) - 05/05/2012 [54 km / 25 km]

    tc_home.jpg

    Parcours :

    >> 54 km

    trail,chevaliers,marche-les-dames

    >> 25 km

    trail,chevaliers,marche-les-dames

    Dénivelé :

    >> 54 km

    trail,chevaliers,marche-les-dames

    trail,chevaliers,marche-les-dames

    >> 25 km

    trail,chevaliers,marche-les-dames

    trail,chevaliers,marche-les-dames

    Allure :

    trail,chevaliers,marche-les-dames

    trail,chevaliers,marche-les-dames

    Classement 2012 :

    Classement  Mini-Trail 25 km : Cliquez Ici

    Classement  Trail 60 km : Cliquez Ici

    Résultat :

    Distance (km) Temps Moyenne (km/h) Allure (min/km) Position Nbr Participants % position
     25  2:16:21  11,0  05:28  9  238  4

     

    Commentaire :

    Nous débarquons en petite famille sur le camp para-commando de Marche-les-Dames pour affronter, ma femme et moi-même, le trail des vallées du chevalier pour un départ proche du rocher où le Roi Albert Ier, adepte de l’escalade, mourut  suite à une chute.

    Ayant fait la bouillonnante, il y a deux semaines, je me lancerai dans la petite distance, alors que Nathalie, namuroise de pure souche, tentera la grande distance.

    Les dernières pluies auront eu raisons du tracé, et les organisateurs ne prendront aucun risque en déviant le parcours très ludique et militaire de la vallée … Quelques petites cordes et côtes abruptes glissantes resteront du parcours initial. Mais ce n’est pas pour autant que le tracé sera plus facile, en effet, la boue omniprésente, va endurcir inexorablement les organismes …

    Allez, il est 9h00, place au départ, sous la traditionnelle butte, et sous le pétard mouillé lancé par l’échevin des sports de Namur en personne. Les trailers se rendront vite compte de l’état du terrain … pas beau à voir …  je souhaite une bonne « balade » à Nathalie … allez ça diminue ….

    J’attends ensuite, avec les enfants, sagement le départ du mini-trail. J’aperçois deux membres du club, Luc et François, qui commencent à prendre goût aussi au trail.

    Bon il est temps de se positionner pour le départ. Le parcours sera commun avec le 54 km jusqu’au  17ème km. Ça y est on démarre … et on attaque par la petite butte, de quoi cramer les cuisses pour bien commencer -) ; s’ensuit un sentier boueux et très glissant  pour rejoindre le village de Wartet. Une petite boucle, pas bien méchante,  à travers la forêt de Marche-les-Dames nous amène rapidement  au pied de la vallée, où un itinéraire bis a été concocté, pour éviter les sentiers rendus trop dangereux par la pluie. Après un petit ruisseau à traverser, que je passerai à gué, on attaque une longue montée, mais assez gérable, on longe la vallée par les hauteurs, au lieu de la descalader et l’escaler comme les éditions précédentes, et faut le reconnaître cela va plus vite, même si la boue corse la course … On nous a laissé toutefois un petit passage avec corde … Au 15 ème km, on redescend la vallée et je reconnais le parcours des autres éditions, avec un petit passage rocailleux  afin de rejoindre le ravitaillement, non sans mal, car une butte ultra glissante reste à franchir … je m’aiderai de racines au sol et de lianes … ;-)

    Voilà, une petite halte bien méritée, au ravitaillement, je remplis ma gourde, un peu de cola et je repars.

    On arrive à Beez, longe l’autoroute E411, contourne la carrière et on retourne par des chemins campagnards en faux plats et en interminable ligne droite, jusqu’à Bonnine.  On traverse ensuite un champ parsemé de hautes herbes, comme dans la petite maison de la prairie …. On retrouve ensuite la forêt de Marches les Dames pour arriver au pied du centre des paras, mais comme les autres éditions, va falloir gravir les nombreuses marches de Marche et faire un petit tour d’honneur dans le centre ... voilà qui est fait … assez content de moi, pas de fatigue apparente, et j’aurais même voulu continuer …

    Je retrouve les enfants, et après une bonne douche régénérante, on profite des pâtes offertes et inclues dans l’inscription !!!

    On va pouvoir soutenir et supporter Nathalie qui en découd encore avec le 54 km. On se rend en voiture à Sclayn, après le pont de Meuse. On voit passer quelques trailers qui en ont plein les godasses mais, tiennent tous le coup … on se rend dans le bois de Foresse, où on attend patiemment Nathalie sous une arche de rocher. Après avoir saluer le courage de nombreux Trailers je vois enfin Nathalie, elle n’a pas l’air trop marquée, mais rechigne … le ravitaillement à Thon était prévu au 36ème km et ma montre indique 40 km …. Et là déjà 47 km de parcouru …. Je n’en peux plus ….

    Après l’avoir reboosté, elle repart sans broncher et on lui donne RDV sur les hauteurs de Vezin. Sur place, on retrouve les mêmes trailers qu’à Sclayn, heureux de nous voir les encourager … on en profitera pour faire un petit tour de village avec les enfants …

    Ca y est, je la vois, elle a l’air encore très bien, et a même repris quelques places …. Allez chapeau, c’est bientôt fini ….

    On retourne au centre, et nous allons attendre au pied des marches, pour l’accompagner dans ses derniers mètres … on la voit au loin, avec une bonne foulée, au vu des nombreux km déjà parcourus. Elle a encore repris quelques places … on termine avec elle, les dernières marches; oh que c’est dur, mais elle ne faiblit pas. On arrive enfin au centre. Après un son petit tour, elle franchit toute heureuse, sous les applaudissements chaleureux des trailers et accompagnateurs, l’arrivée dans le hall  … et elle est fière avec ses 9h24 et près de 61 km au compteur !!! Bravo

    Chapeau également aux organiseurs de l’évènement et leur bonne sympathie. Et pour moi, en plus de la beauté du parcours,  il s’agit du trail le plus démocratique, 10 euros pour une inscription, T-shirt, petit-déjeuner et repas festif … il n’y a pas mieux.

    A l’année prochaine, avec je l’espère le retour de la vallée.

    trail,chevaliers,marche-les-dames

    trail,chevaliers,marche-les-dames

    trail,chevaliers,marche-les-dames

    trail,chevaliers,marche-les-dames

    trail,chevaliers,marche-les-dames

    trail,chevaliers,marche-les-dames

    trail,chevaliers,marche-les-dames

    trail,chevaliers,marche-les-dames

    trail,chevaliers,marche-les-dames

    trail,chevaliers,marche-les-dames

    trail,chevaliers,marche-les-dames

    trail,chevaliers,marche-les-dames

    trail,chevaliers,marche-les-dames

    trail,chevaliers,marche-les-dames

    trail,chevaliers,marche-les-dames

    trail,chevaliers,marche-les-dames

    trail,chevaliers,marche-les-dames

    trail,chevaliers,marche-les-dames

    trail,chevaliers,marche-les-dames

    trail,chevaliers,marche-les-dames

    trail,chevaliers,marche-les-dames

    trail,chevaliers,marche-les-dames

    Galerie Photos:

    Galerie Photo 1 : Cliquez Ici

    Galerie Photo 2 : Cliquez Ici (Pauline)

    Galerie Photo 3 : Cliquez Ici (Michel)

    Galerie Photo 4 : Cliquez Ici (Ernest)

    Galerie Photo 5 : Cliquez Ici (Martine)

    Galerie Photo 6 : Cliquez Ici (Sudpresse)

    Galerie Photo 7 : Cliquez Ici (asgvo gandrange)

    Vidéos:

    >> Vidéo par Christophe T.

    >> Reportage Johan B.

    >> Reportage Canal C

     trail,chevaliers,marche-les-dames  

    trail,chevaliers,marche-les-dames

    >> Article de Presse

    trail,chevaliers,marche-les-dames le 09 mai 2012

    Fabrice Étienne continue d’étonner

    NAMUR - Tresidder, un Bruxellois entreprenant, et le Floreffois Étienne ont remporté les deux épreuves du trail des Vallées du Chevalier, à Marche-les-Dame.

    Il fallait être très courageux pour se farcir un trail ce samedi, vu le climat. Pourtant, on a battu le record de participation avec plus de 125 concurrents sur 54 km et le double sur 24 km. Vu les conditions, le responsable du parcours, Alain Trullemans, a délaissé les « Vallées », tronçon rocheux où il faut recourir à de bonnes cordes pour s’en sortir.

    Au départ de la plus longue distance, le Bruxellois Tresidder, dont c’était la première participation, a voulu se réchauffer en adoptant un rythme rapide, et ce que l’on considérait comme très osé, s’est transformé en une belle victoire. Il n’a jamais été rejoint par un quatuor où se trouvaient notamment deux des favoris, le Liégeois Olivier Pierron et le Gembloutois Éric Brossard accompagnés d’un Hollandais, Pieter Mans et de Degey. Si après 10 km, Brossard a tenté de combler l’écart, il a ensuite flanché, au bénéfice du Batave, qui termina à quelques dizaines de mètres du Bruxellois. Parti prudemment, Bernard Deravet a réussi une belle remontée pour s’imposer en V2 à une excellente 6e place, alors que Francine Legrand se classa première dame.

    Deux heures plus tard, les 250 concurrents, dont plusieurs venus pour la première fois, sont partis pour une boucle tout aussi exigeante de 24 km, avec un bon 800 m de dénivelé. Beaucoup de dames, mais aussi un favori : Mathieu Piron, vainqueur quinze jours plus tôt dans une course similaire à Bouillon, mais venu avec pour but d’effectuer un entraînement de résistance en préparation à d’autres courses importantes. Des outsiders en ont donc profité, et plus spécialement Fabrice Étienne, par ailleurs invité par les organisateurs à rentrer au plus tôt, afin de cuire les pâtes offertes à chacun après l’effort ! Et le Floreffois étonne : après avoir participé à la « Patrouille des Glaciers » dans les Alpes, puis fait un podium au jogging de Salzinnes, il remportait ce trail avec une confortable avance, devant des Liégeois et un Gantois précédant d’autres régionaux, Charlie Massin et Jean Lamour. La militaire jamboise, Mandy Dammekens, se classa première dame (33e) et le jeune Vedrinois Thibaud Grégoire (15 ans) 37e.¦