• Jogging de Leernes - 24/06/2012 [7,27 - 12,73 km]

    jogging, leernes

    Parcours 7,27 km  :

    jogging,leernes

    jogging, leernes

    jogging,leernes

    Parcours 12,73 km  :

    jogging,leernes

    jogging, leernes

    jogging,leernes

    Allure :

    jogging, leernes

    jogging, leernes

    Classement 2012  :

    Classement 7,27 km

    Classement 12,73 km  

    Résultat :

    Distance (km) Temps Moyenne (km/h) Allure (min/km) Position Nbr Participants % position
     7,27  0:29:01  15,03  03:59  7  157  4

     

    jogging,leernes

    jogging,leernes

    jogging,leernes

    jogging,leernes

    jogging,leernes

    jogging,leernes

    Photos :

    Galerie Photo 1

    Reportage Telesambre :

    run bike,relais heure,beignee,jamioulx

    jogging,leernes

  • Haria Trail Extreme (Lanzarote) 16/06/2012 [32 km]

    haria_home.png

    Parcours  :

    haria_carte2png.png

    Dénivelé :

    haria_alt_2.png

    haria_pente2.png

    haria_score.png

    Allure :

    trail,haria,extreme,lanzarote

    haria_vit_int.png

    Classement 2012 (CLASIFICACIÓN) :

    CLASIFICACIÓN 32 km

    CLASIFICACIÓN 22 km

    CLASIFICACIÓN 11 km

    Résultat :

    Distance (km) Temps Moyenne (km/h) Allure (min/km) Position Nbr Participants % position
     32  3:40:00  8,63  06:57  79  323  24

     

    Commentaire :

    Voici un Long WE comme je les aime … Alain m’a invité à passer un long WE dans son appartement à Lanzarote et tant qu’à faire, à participer à l’Haria Extreme Trail, qu’il avait repéré quelques mois auparavant. Il ne m’a pas fallu longtemps pour accepter sa proposition. J’avais déjà eu l’occasion de visiter l’île l’année passée, et j’en avais gardé un très bon souvenir : avec ses paysages surréalistes et lunaires. Ce trail depuis cette année fait partie de la Coupe d’Espagne de montagne …. Autant dire que le niveau sera très élevé.

    On réserve rapidement un Vol avec Ryanair, on loue une voiture et me voilà jeudi à  Puerto del Carmen, dans un charmant complexe d’appartement avec piscine et restaurant. Vendredi, on fait le tour de l’île et on visite des points remarquables, ainsi que quelques passages du trail dans le nord de l’île, et ça va baver !

    Samedi, direction Haria pour le départ. Le parcours théorique est relativement roulant jusqu’au 9ème km et ensuite place à l’aventure …. On se place dans le box de départ, et on nous invite à nous peser, pour une enquête … voilà chose faite. Le départ est donné à 8h00 du matin. Le ciel est dégagé et le soleil tape déjà. On commence par un tour du village d’Haria, permettant au public de nous encourager. 

    Les allures sont très rapides, cela ne chôme pas, on quitte le village par des sentiers poussiéreux, le vent soufflant en rafale est tolérable et c'est la principale difficulté jusqu’au 9ème km.

    Ici les choses sérieuses commencent. Nous traversons le « Mal Pais » terre incultivable et inhabitable jonchée de pierres de Lave, trace du crachin du volcan Monte Corona. La progression et périlleuse et difficile, les roches acérées, le semblant de sentier étroit et sinueux, les buissons épineux ne facilitent pas notre périple. Le paysage est toutefois somptueux et lunaire mais garde de ne pas laisser traîner les pieds, sinon c’est la chute assurée. 

    Voilà, nous quittons le "Mal Pais" et nous dirigeons gentiment vers le Village d’Orzola, point de départ pour rejoindre l’île de La Graciosa, en bateau. Je profite d’un ravitaillement bien mérité et repars de plus belle en longeant la côte sur un terrain sableux. Au 16 ème km théorique (au 18 ème à ma montre) on commence notre longue ascension près du Mirador del Rio (point de vue panoramique du haut des falaises abruptes du littoral) . La montée est longue, le vent double d’intensité et le climat est changeant, de plus en plus brumeux et plus froid. Au début j’alterne course et marche mais au fil des mètres le pourcentage devient sévère et je grimpe comme je peux. Je me fais dépasser en particulier par des femmes qui ont l’air de supporter mieux que moi la pente…

    Voilà 3 km d’ascension et un ravitaillement qui fait du bien. Je me sens mieux et repars sur les crêtes de la falaise donnant sur l’archipel des Chinijos et les salines. C’est magnifique et je me sens pousser des ailes. ..

    Voilà qu’au km 23 faut descalader la falaise, sur un chemin rocailleux et caillouteux sinueux, je prends une bonne allure et continue mon envol, je me sens à l’aise. Un km plus bas, on longe la côte avant d’attaquer la plus longue ascension de la journée. Faut remonter la falaise vers Guinate … Un truc de fou … je prendrai bien mon temps afin de ne pas me cramer et me sécuriser tant la falaise est abrupte. De temps à autre une corde permet de nous sécuriser … là aussi je me fais dépasser principalement par des femmes … 

    Une fois arrivée au sommet de la falaise, un nombreux public nous encourage afin de terminer glorieusement les 50 derniers mètres. Voilà chose faite, un ravitaillement plus que mérité nous attend. On déroule les jambes le temps d’un instant, car la deuxième partie de l’ascension nous attend, sur les crêtes avec des pentes parfois plus gérables, qui permettent de courir de temps à autre, voilà atteint le point le plus haut au 30ème km (32 à ma montre).

    Il n’y a plus qu’à descendre vers le village d’Haria, chose que nous faisons à allure rapide. Enfin la civilisation, les premières maisons font leur apparition, la fin est proche,  nous entrons dans le village d’Haria, sous les applaudissements d'un public venu en nombr et je franchis la ligne d’arrivée tout heureux. Magnifique parcours, me dis-je. Bien heureux d’y avoir participé. On m’invite à me peser et … 2,5 kg en moins …

    Alain franchira la ligne d’arrivée une heure après moi, ravi également avec un goût de trop peu ….

    Voilà un WE comme je les aime !!! 

    trail,haria,extreme,lanzarote

    trail,haria,extreme,lanzarote

    trail,haria,extreme,lanzarote

    trail,haria,extreme,lanzarote

    trail,haria,extreme,lanzarote

    trail,haria,extreme,lanzarote

    trail,haria,extreme,lanzarote

    trail,haria,extreme,lanzarote

    trail,haria,extreme,lanzarote

    trail,haria,extreme,lanzarote

    trail,haria,extreme,lanzarote

    trail,haria,extreme,lanzarote

    Foto: Iván León/Carlos Díaz Recio

    trail,haria,extreme,lanzarote

    Foto: Iván León/Carlos Díaz Recio

    trail,haria,extreme,lanzarote

    Foto: Iván León/Carlos Díaz Recio

    trail,haria,extreme,lanzarote

    trail,haria,extreme,lanzarote

    trail,haria,extreme,lanzarote

    Foto: Iván León/Carlos Díaz Recio

    trail,haria,extreme,lanzarote

    Foto: Iván León/Carlos Díaz Recio

    trail,haria,extreme,lanzarote

    Foto: Iván León/Carlos Díaz Recio

    trail,haria,extreme,lanzarote

    trail,haria,extreme,lanzarote

    trail,haria,extreme,lanzarote

    trail,haria,extreme,lanzarote

    trail,haria,extreme,lanzarote

    trail,haria,extreme,lanzarote

    trail,haria,extreme,lanzarote

    trail,haria,extreme,lanzarote

    trail,haria,extreme,lanzarote

    Foto: Iván León/Carlos Díaz Recio

    trail,haria,extreme,lanzarote

    Foto: Iván León/Carlos Díaz Recio

    trail,haria,extreme,lanzarote

    trail,haria,extreme,lanzarote

    trail,haria,extreme,lanzarote

    trail,haria,extreme,lanzarote

    trail,haria,extreme,lanzarote

    trail, haria, extreme, lanzarote

    Photos :

    Galerie photo 1

    Galerie photo 2

    Galerie photo 3

    Galerie photo 4

    Galerie photo 5

    Galerie photo 6

    Galerie photo 7

    Galerie photo 8 

    Vidéos :

  • OHM Trail (Aywaille) - 10/06/2012 [21 - 35 km]

    OHM_TRAIL_2012_AFFICHE_BANG.gif

    Parcours du 21 km :

    ohm21b_carte.png

    ohm_altb_21.png

    ohm_pente.png

    ohm_score.png

    Parcours du 35 km :

    ohm_35b_carte.png

    ohm_altb_35.png

    Allure :

    ohm_vit_int.png

    ohm_vit.png

    Classement 2012 :

    Classement 21 km

    Classement 35 km

    Résultat :

    Distance (km) Temps Moyenne (km/h) Allure (min/km) Position Nbr Participants % position
     21  1:49:11  12,09  04:58  14  186  7

     

    Commentaire:

    J’en suis déjà à ma 5ème participation de l’OHM Trail … va falloir que je déménage dans le coin …

    Cette fois ci, nous débarquons à 4 du Club : Romain, Fred, moi-même et Stéphane qui va participer à son premier long Trail et quel Trail !

    On se gare à deux pas du départ, et nous sommes accueillis par un invité surprise : le soleil. Pourtant, au vu des dernières prévisions météorologiques, j’avais prévu un T-shirt longue manche et une veste de montagne …. Je les laisserai pour mon plus grand bonheur dans la voiture.

    On retire nos dossard respectifs, et nous tombons nez à nez avec les trailers Carolo et Ethétistes  dont Sébastien, le forcené, qui a fait des côtes et descentes la veille et qui vient ici pour souffrir dit-il ;-) et nos amis des bichons crew, avec leur dernière ligne droite pour Andore.

    Nous serons nombreux pour cette édition 2012, sur le départ au terrain de foot. De mon côté je ferai le 20 km, en mode Fartleck, en vue de mon trail de la semaine prochaine à Lanzarote.

    Voilà, on démarre direction la Heid des Gattes, que l’on aborde par son côté obscur. J’aurai droit à quelques coups de bâtons malheureux d’un trailer au taquet devant moi, laissons faire … sinon l’ascension se fait sans encombre, on retrouve la fin du parcours des précédentes éditions en sens inverse, avec un passage rocailleux, assez technique où je me laisse aller. Direction la Redoute via un pré et le bois de Warnoumont avec une descente en ligne droite. On est encouragé par les premiers marcheurs.  Nous passons sous l’autoroute et croisons les pilotes de Rallye avec leur bolide.

    On retrouve le village de Playe, traversons une nationale et attaquons une route en montée. On arrive ainsi au ravitaillement et au pied de la bifurcation des 20 et 35 km. Nous ferons une petite boucle dans les bois de Sougné-Remouchamps alors que les 35 continueront tout droit. C’est ainsi qu’à la fin de cette bouclette, nous rattraperons des trailers du 35 … j’aurai cru un moment m’être trompé en voyant des dossards oranges. 

    Nous sommes à deux pas des grottes de Remouchamps et nous attaquons une côte sévère, passons sous l’autoroute, un petit passage technique boisé comme je les aime et débarquons dans le village de Sougné que nous allons visiter en haut et en large sous les regards éberlués des autochtones. 

    A droite, c’est le Rallye sur les côtes de la redoute, mais cela ne sera pas pour nous …. Cette édition boudera le sommet de la Redoute … on retrouve l’Amblève que l’on longera jusqu’à l’arrivée.

    Après quelques collations, je me dirige vers le parcours du 35 en sens inverse et en mode randonnée. J’ai ainsi l’occasion de faire une petite grimpette et espère voir passer les premiers trailers du 35. Après 3 km, je m’installe, et après plus de 3H00 je vois passer les premiers. Olivier Pieron est deuxième à quelques centaines de mètres du premier et à l’air encore très frais (j’apprendrai plus tard qu’il remportera finalement ce trail).

    Je remonte un peu, encourage les trailers qui en finisse et vois passer les premières dames,  Sébastien qui en C***, Romain, Nicolas, Vincent, Christophe. Je remonte encore plus loin pour retrouver Stéphane et Fred. Voilà chose faite à 5 km de l’arrivée. Ils ont l’air relativement frais. On terminera  ensemble, en traçant sur quelques passages.

    C’est ainsi que l’on termine ce trail intransigeant. Tous heureux de notre périple. Un bon spaghetti, toujours sous le soleil, et en musique pour terminer cette journée en beauté.

     

    IMG_0521.JPG

    IMG_0637.JPG

    IMG_0650.jpg

    Galerie Photo :

     

    Galerie 1 (OhmTrail)

    Vidéos:

    >> Vidéo par Cyberbubu

     

     

  • La châtelettaine (Châtelet) - 03/06/2012 [14 km]

    c_home.png

    Parcours :

    c_carte.png

    v_alt.png

    Allure :

    c_vit.png

    c_v_i.png

    Classement 2012 :

    Classement 14 km

    Résultat :

    Distance (km) Temps Moyenne (km/h) Allure (min/km) Position Nbr Participants % position
     14,054  1:01:33  14,0  04:18  80  559  14

     

    Commentaire :

    J’étais encore le matin même à Thuin, en train de participer à un tournoi de badminton en simple, mais j’ai été éliminé après deux matchs … retour à la maison, un peu fatigué. je regarde madame , il est 14h00, un petit sourire au coin et elle a compris … on se prépare direction Châtelet pour la Châtelettaine et son parcours bucolique. Même si la veille, nous étions présents par circonstance sur le jogging de la Bounante à Graide du côté de Bouillon, les 14 km du jour ne nous font pas peur …

    Sur place, on retrouve nos champions du Club, Véronique, Patrick et le néo Thomas. Ça s’électrise sur les startings blocks, regards défiants, ça va "jacquaser" aujourd’hui …. 

    Après une minute de silence en mémoire d’un joggeur Marc Godfrin décédé ce 28 mai, après avoir lutté avec beaucoup d'espoir contre la maladie, le départ est donné. 

    La horde est lancée et après quelques mètres et je vois déjà un long filet de gambettes devant moi … on traverse la ville de Châtelet encore en travaux, pour nous diriger vers Presles, par des chemins campagnards, parfois caillouteux, parfois légèrement boueux, et ce 5 km en léger faux-plats. Je garde une petite vitesse de croisière et suis heureux d'avoir chaussé mes trails.

    On attaque les bois de Châtelet, toujours en légère montée et avec des petits passages boueux après un ravitaillement en eau, un peu de Macadam, où les spécialistes de vitesse se donnent à cœur joie, et pour mon plus grand plaisir on retrouve le bois un peu plus loin.

    On rejoint Bouffioulx en empruntant les sentiers de la réserve naturelle du Sébastopol, espace vert d’une nature sauvage et préservée développée sur une ancienne carrière abandonnée. Le profil est descendant et ca va très vite, trop vite pour mes petites jambes … je ralentis un peu la cadence, mes cuisses me rappellent à l’ordre … 

    Une fois arrivé à Bouffioulx , après avoir traversé une petite passerelle,  une petite grimpette raidillonée  surprise sera concoctée, on traverse le village potier et on se dirige doucement vers Châtelet sous l’accueil sympathique d’une fanfare, et avec une petite côtelette pour terminer en beauté.

    Voilà une organisation remarquable et bien rodée, et qui conforte la troisième course la plus appréciée de Bruxelles, Wallonie et GD de Luxembourg suivant un sondage Zatopek Magazine. Seul bémol, le temps qui n’était pas au RDV et le prix d’inscription un peu excessif par rapport aux autres joggings de la région.  

    Voilà Je vais dorénavant pouvoir me concentrer sur ma préparation pour le Grand Raid des Pyrénées en fin Août, avec sans doute l'OHM trail à Aywaille le 10 juin, un trail à Lanzarotte le 16 Juin, un WE en Suisse et puis j'espère être fin prêt avec mes camarades Patrick et Fréderic pour le GRP et ses 160 km et 10.000 mètres de dénivelé le 24 Août ...

    cDSC_0006.JPG

    cDSC_0042.JPG

    cDSC_0068.JPG

    cDSC_0126.JPG

    cDSC_0376.JPG

    cDSC_0613.JPG

    Galerie Photo :

    Galerie 1 (Jacques Papy)

    Galerie 2 (AthleteduWeb.be)

    Article de Presse :

    NG.png

    Jogging: le Chimacien Mehdi Lahbib remporte la Châtelettaine

    Absent l’an dernier, Mehdi Lahbib a remporté haut la main le jogging de la Châtelettaine ce dimanche. En tête dès le début de la course en compagnie de Christian Nemeth, le Chimacien a ensuite pu accélérer pour l’emporter sous la pluie.

    C’est sur un parcours boueux et glissant qui s’est disputé la Châtelettaine dimanche après-midi. “ Ce n’était pas simple mais je préfère cela à une course en plein soleil ”, explique le vainqueur Mehdi Lahbib. “ Je me suis détaché avec Christian à partir du deuxième kilomètre et nous avons ensuite beaucoup discuté. À partir du 12e kilomètre, j’ai décidé d’accélérer progressivement et Christian m’a laissé partir. Je suis vraiment très content d’avoir remporté une course aussi relevée.

    vajpg.jpg

    Mehdi Lahbib, la parole et les actes !

    Mehdi Lahbib, qui a beaucoup discuté en chemin avec Christian Nemeth, voulait gagner la Châtelettaine. C’est chose faite depuis dimanche !Mehdi Lahbib, qui a beaucoup discuté en chemin avec Christian Nemeth, voulait gagner la Châtelettaine. C’est fait depuis dimanche !Mehdi Lahbib - qui a beaucoup discuté en chemin avec Christian Nemeth - voulait gagner la Châtelettaine. C’est chose faite.

    S’il y a bien un paramètre sur lequel des organisateurs n’ont aucune prise, c’est bien la météo. Le Road Runners Team Châtelet pouvait ainsi pester sur cette maudite pluie qui, il faut bien l’avouer, a un peu gâché la grande fête qu’aurait dû être son jogging « La Châtelettaine », repris une fois encore dans le challenge Delhalle. D’ailleurs, tous les spectateurs s’étaient agglutiné dans la salle de l’Hôtel de Ville pour se protéger et aussi se réchauffer. Mais heureusement, les coureurs, eux, ne craignent pas la pluie. Ils étaient ainsi tout de même 559 à prendre le départ de cette course qu’ils ont récemment plébiscité lors d’une enquête menée par le magazine Zatopek en la classant 3e parmi toutes celles qu’ils préféraient.

    Deuxième il y a deux ans derrière Abdelhadi El Hachimi, Mehdi Lahbib était venu pour la gagne. Le retrouver aux avant-postes en compagnie de Christian Nemeth était donc tout sauf une surprise. Les deux compères ont couru (et beaucoup bavardé !) ensemble durant les trois quarts du parcours avant que Mehdi ne décide de prendre le large. « Christian voulait gagner pour la cinquième fois mais moi je tenais vraiment à inscrire mon nom au palmarès, raconta le Baileusien. Quand je cours, c’est toujours dans l’optique de m’imposer et certainement pas pour être deuxième. On s’était dit que l’on resterait ensemble jusqu’au dixième kilomètre. Finalement, nous sommes restés à deux jusqu’au douzième. Après, le plus fort devait l’emporter. J’apprécie beaucoup Christian. C’est vraiment un chouette type. Je l’admirais quand j’étais plus jeune car c’était la référence dans la région. Il est toujours un peu roublard : on ne sait jamais s’il est fatigué. Je m’en méfiais donc beaucoup. » Mehdi court un peu moins pour le moment. « J’ai juste fait un 10 km près de Maubeuge il y a une semaine. Je l’ai gagné facilement mais dans un chrono pas terrible. Pour le moment la motivation n’est pas au top. Les costauds sont surtout sur la piste et cette saison je n’en fais pas. Peut-être l’année prochaine. »

    La jeunesse et l’expérience

    Christian s’enorgueillait d’avoir titillé Mehdi. « Il est 13 ans plus jeune que moi ! Je lui ai montré que le vieux était toujours là ! Je n’irais pas jusqu’à dire qu’il a douté de sa victoire mais j’aime à le penser. Je n’ai pas eu trop de mal à suivre son rythme. Bon, après, c’est sûr que sa jeunesse a fait la différence. Au douzième kilomètre il me lâche mais parviens à recoller à quelques mètres peu avant le troizième. »

    Christian a pensé s’inscrire au Delhalle. Il y a finalement renoncé. « Je l’ai déjà gagné deux fois », justifie celui qui a encore fait récemment 30'50 dans un 10 km au Maroc. Il est en contacts avec un manager pour aller courir aux États-Unis dans des courses plutôt bien rémunératrices. « Ma première moitié d’année est très bonne avec ce titre de champion de Belgique de cross chez les vétérans et mes 11 victoires en course. »

    S’il y a un paramètre sur lequel des organisateurs n’ont aucune prise, c’est la météo. Heureusement, les coureurs ne craignent pas la pluie, ils étaient tout de même 559 à prendre le départ de la Châtelettaine, reprise une fois encore dans le challenge Delhalle.

    Deuxième il y a deux ans derrière Abdelhadi El Hachimi, Mehdi Lahbib était venu pour la gagne. Le retrouver aux avant-postes en compagnie de Christian Nemeth était donc tout sauf une surprise. Les deux compères ont couru et beaucoup bavardé durant les trois quarts du parcours avant que Mehdi ne décide de prendre le large. « Christian voulait gagner pour la cinquième fois mais, moi, je tenais vraiment à inscrire mon nom au palmarès, raconte le Baileusien. Nous sommes restés ensemble jusqu’au 12e km. Après, le plus fort devait l’emporter. »

    Mehdi Lahbib court un peu moins pour le moment. « J’ai juste fait un 10 km près de Maubeuge il y a une semaine. Je l’ai gagné facilement mais dans un chrono pas terrible. Pour le moment, la motivation n’est pas au top. Les costauds sont surtout sur la piste et, cette saison, je n’en fais pas. Peut-être l’année prochaine. »

    Geoffroy BRUYR

    Reportage Telesambre :

    run bike,relais heure,beignee,jamioulx

    ts_c.png

  • 6ème Jogging de La Bounante (Graide) - 02/06/2012 [6 - 12 km]

    g_home.png

    Parcours (5 km) :

    g_carte.png

    g_alt.png

    Allure :

    g_vit.png

    g_v_i.png

    Classement 2012 :

    Classement 5 km

    Classement 10 km

    Résultat :

    Distance (km) Temps Moyenne (km/h) Allure (min/km) Position Nbr Participants % position
     5,1  0:20:07  15,2  03:57  1  58  1

     

    Galerie Photo :

    gSDC10355.JPG

    Bientôt