• Night Trail Frameries - 30/03/2013 [6 - 14 - 27 km]

    fra_home.jpg

    Parcours 14 km :

    fra_carte.png

    fra_alt.png

    pente.png

    Parcours 27 km :

    fra_carte_25.png

    fra_alt_27.png

    Allure :

    fra_vit.png

    fram_vit_int.png

    Classement 2013 :

    >> Classement 27 km

    >> Classement 14 km

    >> Classement 06 km

    Résultat :

    Distance (km) Temps Moyenne (km/h) Allure (min/km) Position Nbr Participants % position
    14 km  1:06:40  12,6  04:46  2  269  1

     

    Commentaire :

    Toujours en pleine préparation pour la bouillonnante, Nathalie désire participer à la 3ème édition du Night Trail de Frameries, je l’accompagnerai ainsi que Régine, mais ayant prévu pour dimanche une sortie longue de 30 km avec mes amis, je ne ferai que le 14 kilomètres, en espérant m’amuser sur les terrils.

    Sur place, une foule venue en nombre entre marcheurs et trailers, avec pas mal de français, remplissent une grande partie du magnifique complexe sportif. À 19h30 précise, les trailers du 27 km partent à l’assaut des nombreux crassiers, allez bonne route !

    30 minutes plus tard, c’est à notre tour, je souhaite une bonne course à Régine et Nathalie et de mon côté je me sens étonnamment bien, malgré les km et dénivelés accumulés ces dernières semaines, je prévois donc de faire mon jacques quitte à trépasser.

    On part, et devant c’est déjà très rapide comme rythme, comme un jogging … on quitte le macadam pour rentrer dans le Pass, mais je suis comme un mouton le groupe devant et on se retrouve perdu dans un champ, ça commence bien, on rebrousse chemin et on repart dans la bonne direction. 

    On arrive ainsi à l’assaut du premier terril dit du Crachet, que l’on grimpe aidé d’une corde, sans trop de difficultés. A peine le sommet atteint, on redescend à vive allure, on quitte le Pass et nous attaquons un sentier en léger faux-plat et avec un petit vent de face. Nous somme un petit groupe de 4 trailers, dont un prend petit à petit la poudre d’escampette.

    On quitte le sentier pour entrer dans un petit terril, c’est également ici que les premiers du 27 km nous rejoignent, nous allons partager ainsi un bon petit bout de chemin ensemble. Après en avoir décousu avec une petit côte vicieuse, et avoir débattu avec les balises fort discrètes dans le noir pesant - ce qui me fera hésiter de temps à autres - on déboîte sur le ravitaillement festif que je bouderai.

    Après une portion du Ravel et un passage sous la R5, on découvre le terrible terril du dix-sept que l’on grimpe à travers ronces et arbres, j’arriverai même à m’égarer, mais retrouverai rapidement le bon chemin. Au sommet, la vue offerte est majestueuse, je n’en profiterai pas longtemps et attaque la descente comme je les aime … j’espère récupérer un tantinet, mais une petite portion à la boue collante corsera les choses …

    On entre dans le terril Saint-Joseph, nouvelle zone de séparation des 14 et 27 km, ce qui nous permet d’éviter le terril Sainte Henriette et celui de la Croix. Je me retrouve étrangement seul, à dépasser les nombreux marcheurs nous respectant en nous laissant passer. À la sortie du terril, on retrouve le Ravel, et on m’annonce deuxième, je m’efforcerai à garder un bon rythme, la sortie du Ravel se fera non sans mal : un petit raidillon, presque arrivé au sommet, je glisserai et devrait réitérer mes efforts. Voilà c’est la bonne … 

    La fin du parcours se fait via des sentiers campagnards avec quelques ornières, on retrouve rapidement la ligne d’arrivée … quelques minutes plus tard, le trailer qui était devant franchit la ligne d’arrivée, et apparemment il s’est malheureusement trompé …

    Je vais rechercher Nathalie et Régine, qui m’en voudra gentiment, car je l’aurais trompé sur la marchandise, en effet, le parcours est loin d’être celui d’un jogging …

    On retrouve le complexe, où un repas festif a été organisé, où nous partagerons une délicieuse porchetta. Chapeau à l’organisation, on ne regrette vraiment pas le déplacement.

    Seul petit bémol, des balises phosphorescences faciliteraient la progression, j’ai du m’arrêter plusieurs fois, où refaire marche arrière afin de trouver le bon chemin.

    Et à l’année prochaine !

     

    im02.jpg

    im03.jpg

    Galerie photo : 

    >> asbl.objectif-photo.be

    Vidéo :

    >> reportage posté par cyberbubu

  • Trail du Val Joly - 24/03/2013 [18 - 31 km]

    tvj.png

    Parcours  :

    carte - Copie.png

    tjv_alt.png

    Allure :

    tjv_vit_int.png

    tjv_vit_int_km.png

    Classement 2013 :

    >> Classement 18 km

    >> Classement 31 km

    Résultat :

    Distance (km) Temps Moyenne (km/h) Allure (min/km) Position Nbr Participants % position
    31 km  3:15:38  9,51  06:19  30  79  38

     

    Commentaire :

    Bientôt

    DSC00052.jpg

    DSC00066.jpg

    DSC00074.jpg

    DSC00084.jpg

    DSC00098 - Copie.jpg

    Galerie photo :

    >> Galerie 1 (running59.com)

  • 10 Miles de Louvain-La-Neuve - 20/03/2013 - [5 - 10 miles]

    lln_home.jpg

    Parcours 10 Miles :

    lln16.png

    lln_alt.png

    Allure :

    lln_vit_int.png

    lln_vit.png

    Classement :

    >> 5 miles

    >> 10 miles 

    Résultat :

    Distance (km) Temps Moyenne (km/h) Allure (min/km) Position Nbr Participants % position
    16 km  1:08:22  14,13  04:15  46  499  10

     

    Commentaire :

    Etudiant, les 10 miles me paraissaient insurmontables, et c’est avec une pointe de nostalgie que je me rends à Louvain-la-Neuve, pour ma première participation. Je vais enfin avoir l’occasion  de fouler les pavés louvanistes, le tour du lac et le Bois des Rêves et celui de Lauzelle.

    Le parcours est réputé assez difficile et la météo est  à l’antithétique de l’édition précédente … Pluie, neige et boue étaient au  rdv, ce qui contraste avec les 20°c et le beau soleil de 2012. On fera donc avec. Mais ceci n’a pas  refroidi les nombreux sportifs du jour, plus de 880 joggeurs, principalement des étudiants, qui braveront les 5 ou 10 miles.

    Le départ des 10 miles se donne à 15h00 sur la place de l’université, les 5 miles partiront 15 minutes plus tard. On démarre en légère côte avec la rue des Wallons, cela bouchonne légèrement vu l’étroitesse du passage et on fait un petit tour du côté du quartier du Biéreau. On se dirige rapidement vers le lac, que nous contournons et nous arrivons au 4ème km au pied de la première difficulté, une petite ascension assez raide de 600 mètres pour rejoindre le bois de Morimont, que je ferai assez difficilement, vu mon entrainement « côte » de la veille … mes cuisses me rappelant à l’ordre !!!  

    On redescend vers le Bois des Rêves que nous traversons : le sentier est légèrement boueux, mais gérable, vers le 6,5ème km c’est la bifurcation des 5 et 10 miles, et pour nous une petite ascension à travers le chemin des Pouillots et le sentier de l’Arbre Cassé. On rejoint dans les hauteurs le quartier de Lauzelle, pour attaquer son bois sur des passages vallonnés et boueux, assez éprouvants, la dernière ascension se faisant sur un chemin en pavé très glissant … Arrivé aux abords du golf, on rejoint le centre de la ville à travers quelques rues résidentielles et artères estudiantines et en retrouvant, en fin de parcours, le lac. On terminera ainsi les derniers mètres avec certains joggeurs du 5 miles.

    Et me voilà tout heureux de franchir la ligne d’arrivée sur la place de l’Université … 

    Voici un chouette parcours rendu un peu plus difficile cette année avec les conditions climatiques. 

    lln_om01.png

    Galerie photo :

    >> Galerie 1 (CarpeStudentem.org)

  • Trail et Vie de Chimay - 10/03/2013 [24-36 km]

    affiche.jpg

    Parcours 35 km :

    tc35km.jpg

    tc35km_den.jpg

    Parcours 24 km :

    tc24km.jpg

    tc24km_den.jpg

    Allure :

    tc_vit.png

    tc_vit_int.png

    Classement :

    >> Classement 24 km 

    >> Classement 35 km 

    Résultat :

    Distance (km) Temps Moyenne (km/h) Allure (min/km) Position Nbr Participants % position
    24  2:56:15  8,17  07:21  384  493  78

     

    Commentaire :

    Me voici déjà à ma 4ème participation au Trail et Vie de Chimay. Et cette année je me devais d'y participer, faisant partie de l’affiche officielle 2013 avec mon ami Romain… 

    Nous serons une bonne petite délégation du club. 3 trailers feront le 36 km et le reste sur le 24 km à allure dilettante.

    Cette année encore, ce fut un vif succès, avec près de 700 trailers, proche du nombre de participants des 10 miles de Charleroi …  ce qui démontre bien l’engouement et la popularisation du trail.

    Pour rappel ce Trail et Vie a été créé avant tout pour collecter des fonds pour le Télévie et se veut une épreuve conviviale, accessible à tous et chaleureuse. Un tracé trail qui vous remplira les yeux, basé sur l'amour et le respect de la nature. Un parcours boisé à plus de 90% dans la forêt Chimacienne, longeant et traversant deux ruisseaux (le Bardompré et l’Oise) et longeant deux étangs. Cette organisation est également la deuxième manche du nouveau "Challenge Trail de la Forêt du Pays de Chimay".

    C’est année le parcours a été modifié, mais restera accessible, il n’y aura pas top de dénivelé, seule la boue dans certains passages corsera l’épreuve.

    Nous partons en fin de peloton, à allure légère et après 3 km de macadam en légère montée nous entrons dans les bois où la grande difficulté et de tenir en équilibre dans les petites sentes à ornières boueuses.

    Au 6ème km, les trailers du 35 feront un petite boucle de 2 km supplémentaires, avant de nous rejoindre… on se fait donc régulièrement dépasser par des trailers, alors que nous sommes en fin de course … de quoi faire causette avec Thierry, alias Bob. 

    On arrive petit à petit au ravitaillement au 13ème km, bien sympa avec de la blanche de Chimay en dégustation … Nous ferons une petite halte bien méritée on attendra Nathalie, pour repartir avec.

    Au 14ème km, les trailers du 35 referont une petite boucle de 3 km du côté de l’étang d’Oisc. On se rejoint de nouveau, nous entrons dans le bois de Seloignes et quelques petits passages flaqueux… 

    Au 15ème c’est de nouveau la séparation, après quelques portions très boueuses et ludiques, on retrouve rapidement une portion de l’aller, que l’on refait dans l’autre sens. 

    Au 19ème km, on se retrouve de nouveau pour la portion la plus bucolique, une belle petite descente, un petite côte très étroite, où les premiers trailers du 35 km pesteront car bloqués par les trailers plus lents du 24, un petit passage à corde, petit passage technique à flanc, et une dernière grimpette pour terminer en beauté … 

    Et nous voici déjà en train de franchir la ligne d’arrivée :les femmes recoivent toutes une rose tandis que les hommes se réconfortent avec les chimay blanches ….

    Nous auront droit ensuite à un petit repas chaud, bien sympathique. Nous ne tarderont pas trop longtemps, ayant promis à mon fils de l’accompagner aux 5 miles de Charleroi.

    im00.jpg

    im07.jpg

    im02.jpg

    im05.jpg

    im03.jpg

    im04.jpg

    im06.jpg

    Galerie Photo :

    >> jogging.lavenir.net

    >> Galerie de Sébastien D.

    Galerie Video :

    >> vidéo posté par Cyberbubu

    >> vidéo posté par Ironcroquette

    >> Vidéo posté par M. Magnée

    vi.png