• Trail de Namur Capital - 20/05/2013 [15 - 40 km]

    tn_home.jpg

    Parcours :

    >> 40 km

    tn40_carte.png

    tn40_alt.png

    tn_pente.png

    >> 15 km

    tn15_carte.png

    tn15_alt.png

    Allure :

    tnb_vit_int.png

    Classement 2013 :

    >> 40 km 

    >> 15 km 

    Résultat :

    Distance (km) Temps Moyenne (km/h) Allure (min/km) Position Nbr Participants % position
     40  4:02:14  9,91  06:03  18  95  18

     

    Commentaire :

    Voici la première édition du trail de Namur, et les organisateurs ont tenus à soigner cette première expérience, avec une organisation remarquable pour une première. Dieu sait qu’il est difficile d’organiser ce genre d’événement, et sur le 40 km, nous n’avons rencontré aucun problème particulier. J’ai appris par la suite, que sur le 15 il y avait eu un débalisage sauvage et que certains coureurs se sont retrouvés perdus dans Malonne …. 

    Pour revenir à la course, Nathalie et moi-même se devaient d’y participer, le tracé proposé allait en effet traverser les villages d’enfance de Nathalie. Le départ de la course se donne à l’école hôtelière sur les hauteurs de la citadelle de Namur, avec une vue panoramique de la vallée de Namur à couper le souffle.

    On retrouve sur place Nicolas et ses acolytes du club Bichon Riding Crew. Nous serons une petite centaine sur le 40, avec Fabrice Pasque et José Istace qui vont se disputer certainement la victoire.

    A 9h30, nous démarrons escortés par deux motards de la police … et ça part très vite devant … on descend le sentier du Gué, légèrement boueux et on atteint rapidement la N90. Nous attaquons de suite la première difficulté : la remontée vers Malonne via le chemin de Corbeaufosse.

    On retrouve des routes campagnardes légèrement vallonnées, et nous arrivons à Bois de Villers, où je reconnais le terrain de foot, sur lequel j'ai joué pendant une saison. On traverse le village, toujours avec ces routes de campagne, et nous atteignons le premier ravito en eau. Cette première partie est très roulante et mes chaussures de trails surchauffent sur les routes macadamisées …

    On attaque enfin les bois à Profondeville, avec une première longue descente technique et boueuse, pour rejoindre Rivière. On retrouve les bois avec un petit mur enlacé, et des passages boueux pour se retrouver dans les hauteurs face à la Meuse, une longue montée, une descente et un mur dans les bois de Profondeville, pour passer par un point remarquable connu dans le coin, « le point de vue de la Sibérie ». On retrouve le niveau de la Meuse, avec une petite surprise, Un mur sauvage de 100 m D+ à se farcir … c’est presque à 4 pattes je j’atteints les hauteurs … Ouf ti on atterri sur le Golf de Rougemont, et le deuxième ravitaillement solide.

    Après une descente macadamisée, une montée en compagnie d’orties et de ronces nous permet d’atteindre le village fraisier : Wépion, avec de nouveau une longue et interminable route macadamisée dans un quartier calme …  je prends mon mal en patience … quelques portions herbeuses rendrons le parcours ludique. Nous atteignons au km 39 à Vévy Wéron, le 3ème ravitaillement, avec des bénévoles forts sympathiques et qui m’encouragent pour la suite.

    C’est parti, avec un chemin privé, où cela monte légèrement et on retrouve de nouveau une longue ligne droite macadamisée, comme je ne les aime pas …  on retrouve une portion commune avec les 15 km, et le chemin de la Taille au Vivier à travers les bois, ouf cela fait du bien, une descende très boueuse et glissante par la Tienne Maquet, nous fait rejoindre le Halage de la Meuse, que nous empruntons sur 1 km. On aperçoit la Citadelle sur les hauteurs … un panneau « c’est le dernier km, encore 100 m de D+, allez courage ». Et c’est par la Tienne des Biches, que l’on rejoint l’esplanade et de suite la ligne d’arrivée …

    Voilà une de faite … 

    Pour conclure, chouette trail pour une première. Toutefois j’ai trouvé trop des portions roulantes à mon goût … et les parties ardues bien ardues …. ;-)

     

    8793255442_23c436ee4b_z.jpg

    IMG_5546.jpg

    photo00.JPG

    Galerie Photo :

    >> jogging.lavenir.net (40 km)

    >> Vincent Lorent (15 km)

    >> Bougez Mieux, Bougez Plus

    >> Eric Hourant

    >> Olivier Rinchard

    Galerie Vidéo :

    >> Départ du 40 km

    video.png

    >> Gagant du Trail 40 km - Fabrice Pasque

    video40.png

    >> Gagant du Trail 15 km - Jehan Goubau

    video15.png

    canalC.png Reportage Canal C

    Article de Presse :

    va.png Le vainqueur du Trail de Namur va courir avec Kilian Jornet

    Fabrice Pasque s’est imposé au premier Trail de Namur (40 km) ce lundi. Un parcours très roulant malgré quelques murs sur les pentes escarpées de la Meuse où il fallait utiliser les mains. Originaire de Charleroi, cet athlète remporte bon nombre de victoires lors de trails dans le Hainaut. Il est surnommé « Le roi de Gougnies » puisqu’il a déjà remporté ce trail à quatre reprises.


    A son palmarès, plus de 400 joggings avant de s’orienter vers la course nature.Coureur rapide, il ne s’est pas encore lancé dans les ultras. Mais il y pense tout doucement. Actuellement, il fait partie du Team Salomon. « J’ai loupé mon premier objectif, La Bouillonnante, car je me suis trompé de chemin.


    Ici, à Namur, je confirme mon bon état de forme.  »Prochain objectif de Fabrice Pasque: le marathon du Mont-Blanc, où il aura l’occasion de courir dans la même équipe que Kilan Jornet, un dieu de la course, qui enchaîne les succès et les records. Ensuite, vous entendrez certainement encore parler de lui lors du championnat de Belgique de Trail dans les Fagnes en septembre prochain.

    N.J.

    va.png Le organisateurs un peu surpris par le succès du trail de Namur

    Ils s’attendaient à une centaine de participants pour le trail long et deux-cent pour le 15 kilomètres. Finalement, plus de 500 coureurs ont rejoint la Citadelle pour participer au Premier Trail de Namur.

    Un premier trail sert à tirer des enseignements nous confiait un des organisateurs, un peu étonné par le succès rencontré par cette première namuroise. Et de fait, des enseignements, il y en aura après cette première édition de Trail de Namur. Tout d’abord la date. Le lundi de Pentecôte, est un excellent choix. Plus de 100 traileurs pour le 40 kilomètres et 413 pour le 15 kilomètres alors qu’ils n’étaient que 200 pré-inscrits. Le 20 km de Bruxelles, organisé dimanche prochain, n’a pas freiné les coureurs.

    Au niveau du parcours 40 km, certains participants l’ont trouvé un peu trop roulant à leur goût. Du moins dans la première partie, avant de rejoindre Bois-de-Villers. Mais tous ont été enchantés par la beauté des paysages traversés, entre Namur, Malonne, Bois-de-Villers, Wépion et La Plante.

    Petit problème cependant au niveau du balisage pour le 15 kilomètres. Ou plutôt de débalisage sauvage.  Avec pour conséquence plusieurs coureurs perdus dans la descente vers Malonne. Il fallait de fait bien connaître l’endroit et avoir repéré le parcours pour ne pas se tromper. Il faudra donc soigner davantage ce balisage lors de la prochaine édition.

    Il faudra aussi, mais c’est plus anecdotique, prévoir un peu plus de bière brune et de pâtes pour l’après-course. Car beaucoup de coureurs avaient envie de prolonger la course et partager ce beau moment passé dans les « montagnes namuroises ». Les organisateurs n’avaient visiblement pas prévu pareil assaut.

    En famille sur le podium

    Au niveau sportif, c’est Jehan Gaubau qui s’impose en 1h03’5″ sur le 15 km devant Olivier Mleczko et Thomas Goubau. Quelques secondes seulement séparent ces trois coureurs.  Les frères Gaubau avaient l’avantage de courir dans leur jardin. Namurois d’origine, le Bois de la Vecquée est leur terrain fétiche pour l’entraînement.

    Jehan Gebau est avant tout un spécialiste de la course d’orientation. Il a d’ailleurs été sélectionné pour les championnats du monde en Finlande, en juillet prochain. Il a cependant dû décliner faute à un mémoire qu’il doit défendre en agronomie. Une autre priorité pour le jeune champion. 

    N.J.

    va.png Fabrice Pasque dans le bon sens

    NAMUR - Une quarantaine de concurrents ont été victimes d’une malversation surles 15 km. Tout était nickel sur les 40 km : Pasque l’emporte devant Istace

    Tout organisateur est tributaire d’un mauvais plaisant lorsqu’il ne peut utiliser une peinture dégradable pour tracer ses parcours : il suffit d’enlever un panneau directionnel pour créer la pagaille! C’est ce qui est arrivé aux premiers concurrents de la course des 15 km peu après le cinquième kilomètre  : une flèche inversée ou enlevée et ce sont quasi quarante coureurs qui ont pris de mauvaises directions. Aussi convient-il de prendre le classement à l’arrivée avec toutes les réserves, certains affirmant avoir parcouru 2,5 km de plus ou perdu près de cinq minutes en hésitations et boucles supplémentaires.

    Cette épreuve a toutefois connu un beau succès avec plus de 400 concurrents sur le parcours des 15 km et une bonne centaine qui ont préféré le trail de 40 km, une… petite distance pour ce genre d’épreuve!

    Johan Goubau, Olivier Mleczko et Benjamin Gourgue ont été les premiers à quitter le Milieu du monde pour s’enfoncer dans les bois de la Vecquée avant de connaître les vicissitudes signalées aux abords du fort de Malonne. Dès lors, les positions ont plusieurs fois subi des changements en tête et en poursuites directes. En fin de course, ce sont quand même les plus forts qui ont émergé, peut-être pas toujours dans le bon ordre et avec un flot de récriminations et de désillusions.

    Le trail de 40 km était affaire de spécialistes bien qu’il se situait 48haprès un 100 km organisé à Vresse-sur-Semois et remporté par Éric Brossard, présent à Namur pour… un décrassage. «Cela n’a pas été facile du tout, mal à une jambe puis à l’autre, avant de retrouver mon rythme à 5 km de la fin, toutefois sans avoir nullement forcé», convenait ce spécialiste.

    Deux favoris tout désignés au départ : José Istace et Fabrice Pasque. Ils ne tardèrent pas à prendre la course en charge, se livrant un mano à mano pendant près de 25 km, les à-coups d’Istace induisant les répliques instantanées de Pasque. Le Tournaisien baissa soudain de ton, «je me suis alimenté trop tard et mes jambes vacillaient», et la porte était ouverte pour permettre au Couvinois de s’envoler vers le succès : «Je savais que la fin était exigeante et j’ai pu gérer convenablement ». Le Liégeois Petry complétait le podium mais douze minutes plus tard.

    Première féminine, Francine Legrand réalise un bon classement dans le top 15 à vingt minutes du vainqueur.

  • Jogging de Sombreffe - le 10/05/2013 [5,2 - 11,1 km]

    so_home.png

    Parcours :

    >> 5,2 km

    so_carte.png

    so_alt.png

    >> 11,1 km

    so11_carte.png

    so11_alt.png

    Allure :

    so_vit.png

    so_vit_int.png

    Classement 2013 :

    >> 5,2 km 

    >> 11,1 km 

    Résultat :

    Distance (km) Temps Moyenne (km/h) Allure (min/km) Position Nbr Participants % position
     5,2  0:19:32  16,0  03:45  7  152  4

     

    Galerie Photo :

    ho3.jpg

    486881_248466578628683_1130664188_n.jpg

    PICT4535-Copie.jpg

    ho2.jpg

    ho5.jpg

    >> Galerie Photo 1


  • Jogging des Monts (Nalinnes) - 9/05/2013 [+- 10 km]

    jm_home.jpg

    Parcours :

    Le parcours facile emprunte un maximum de chemins campagnards 
    sur une distance secrète de ± 10 kilomètres.

    Principe :

    Equipes de 2 joggeurs ou 1 joggeur et 1 vététiste 
    Avant le départ, l’équipe doit préciser à l’organisateur, la moyenne choisie pour effectuer cette course. 
    A l’issue de l’épreuve, l’équipe la plus proche de sa moyenne sera  déclarée gagnante.

    Catégories :  

    • Enfants
    • Adulte-Enfant
    • Femmes
    • Adultes Mixtes
    • Hommes

    Pourquoi une telle course ? : 
     
    Les  organisateurs  souhaitent  encourager  une  participation  familiale  dans  un esprit  « SPORT POUR TOUS ». Un MARI ou PAPA joggeur pourra très bien courir en compagnie de son épouse ou de son enfant pédalant ou courant à ses côtés ou vice-versa.

    jm_carte.png

    jm_alt.png

    Allure :

    jm_vit.png

    jm_vit_int.png

    Classement 2013 :

    >> Catégorie Enfants

    >> Catégorie Adulte-Enfant

    >> Catégorie Femmes

    >> Catégorie Adultes Mixtes

    >> Catégorie Hommes

    Résultat (Catégorie Adulte - Enfant : estimation 14,14 km/h)  :

    Distance (km) Temps Moyenne (km/h) Allure (min/km) Position Nbr Equipes % position
     10,632  0:45:48  13,93  04:18  7  24   30

     

    * Equipe : "les Monkeys" avec Ludo 10 ans et Christophe en mode "Run and Bike"

    * Distance Réelle : 10,632 km

    * en absolu, 7ème temps  sur 141 équipes

    * on a été 41 secondes trop lent  sur notre prédiction ..., soit 3,8 secondes au kilomètre trop lent ....

    joggingdesmonts_090513_012.jpg

    joggingdesmonts_090513_056.jpg

    Galerie Photo:

    >> Galerie Photo 1

  • Jogging de la solidarité - Marcinelle - 04/05/2013 [3,9 - 11 km]

    js_home.jpeg

    Parcours :

    js_carte.png

    js_alt.png

    Allure :

    js_vit.png

    js_vt_int.png

    Classement 2013 :

    >> Classement du 3,9 km et 10,96 km

    Résultat :

    Distance (km) Temps Moyenne (km/h) Allure (min/km) Position Nbr Participants % position
     10,96  0:44:09  14,89  04:02  9  169  5

     

    Galerie Photo:

    va1.jpg

    DSCN9433.JPG

    DSCN9517.JPG

    DSCN9591.JPG

    04052013362.jpg

    >> Photo 1 (Yvon D.)

    >> Photo 2 (papi-et.com)

    >> Photo 3 (lavenir.net)