Jogging

  • Maratoni di Ravenna - 10/11/2013 (42,195 km)

    Home.jpg

    Parcours  :

    carte1.png

    carte2.png

    Commentaire :

    Après une longue trêve compétitive, mais non sportive, nous voilà de retour avec un petit marathon festif et en dilettante au pays de la bonne cuisine avec une tripotée Otécienne.

    Le marathon gagnant a été méticuleusement sélectionné suivant des critères bien propres à nos valeurs.Le marathon de Ravenne est sorti naturellement du lot avec le faible taux de participations, son onctueuse gastronomie, ses alcools locaux, sa culture, sa beauté, son charme environnant, sa chaleur humaine, son authenticité.

    Tout était donc réuni pour performer dans la bonne ambiance au dépens du chrono.  Nous louerons sur place un charmant appartement et fêterons dignement notre arrivée entre plats, vin, visite, plats, vin, sorties, plats, vin et Fernet-Branca !!! Une découverte qui est devenue par la force des choses, la boisson officielle de l’OTC ! Une immondicité qui forge le caractère et le courage !

    Côté sportif, ben oui il y a eu du sport tout de même …, nous allons parcourir ce marathon en groupe, à part Pat, Michel et John qui défieront le chrono et Renault gambadant sur une distance de 30 km.Pour pimenter la course, j’essayerai de parcourir ce marathon pieds nus … tant qu’à essayer des minimalistes, je pousserai le concept à fond …. Quelques entraînements dans les rues pourries de Tarcienne feront l’affaire.

    Et c’est parti avec un petit tour de stade et puis les campagnes italiennes longues et monotones. Mais la bonne humeur est bien présente. On se calera juste derrière le ballon des 4h00 … on arrive doucement sur la ville côtière, pour repartir dans l’autre sens et toujours ces routes de campagne et ses routes faisant honneur aux tracteurs du coin …

    Près de 30 km et on retrouve le port de Ravenne que l’on longe dans un sens et puis dans l’autre de quoi croiser différentes allures … C’est ici que Manu, qui entame son premier marathon et victime de son hygiène de vie des jours festifs, commence a trépasser … on continuera ensemble …. On traverse un parc à la dolomite perçante et puis enfin la ville historique et les badauds de circonstances …Un peu d’encouragement, quelques beaux décors, de quoi repartir de plus belle. Michel H. et Alex. nous attendent sagement.

    On terminera les 5 derniers kilomètres ensemble sur les routes en pavés.Voilà ! Nous franchissons cette ligne d’arrivée tout heureux et accueillis par la pluie qui fait son apparition ….

    Et voilà de quoi nous relancer festivement pour le restant du séjour avec quelques restos, une visite culturelle et la visite d’une micro-brasserie ….Voilà un marathon comme je les aimes, j’ai pris deux kg après notre virée marathonienne … qui dit mieux ?  

    rav1.jpg

    rav2.jpg

    rav3.jpg

    rav4.jpg

    rav5.jpg

     

     

  • Jogging de Sombreffe - le 10/05/2013 [5,2 - 11,1 km]

    so_home.png

    Parcours :

    >> 5,2 km

    so_carte.png

    so_alt.png

    >> 11,1 km

    so11_carte.png

    so11_alt.png

    Allure :

    so_vit.png

    so_vit_int.png

    Classement 2013 :

    >> 5,2 km 

    >> 11,1 km 

    Résultat :

    Distance (km) Temps Moyenne (km/h) Allure (min/km) Position Nbr Participants % position
     5,2  0:19:32  16,0  03:45  7  152  4

     

    Galerie Photo :

    ho3.jpg

    486881_248466578628683_1130664188_n.jpg

    PICT4535-Copie.jpg

    ho2.jpg

    ho5.jpg

    >> Galerie Photo 1


  • Jogging des Monts (Nalinnes) - 9/05/2013 [+- 10 km]

    jm_home.jpg

    Parcours :

    Le parcours facile emprunte un maximum de chemins campagnards 
    sur une distance secrète de ± 10 kilomètres.

    Principe :

    Equipes de 2 joggeurs ou 1 joggeur et 1 vététiste 
    Avant le départ, l’équipe doit préciser à l’organisateur, la moyenne choisie pour effectuer cette course. 
    A l’issue de l’épreuve, l’équipe la plus proche de sa moyenne sera  déclarée gagnante.

    Catégories :  

    • Enfants
    • Adulte-Enfant
    • Femmes
    • Adultes Mixtes
    • Hommes

    Pourquoi une telle course ? : 
     
    Les  organisateurs  souhaitent  encourager  une  participation  familiale  dans  un esprit  « SPORT POUR TOUS ». Un MARI ou PAPA joggeur pourra très bien courir en compagnie de son épouse ou de son enfant pédalant ou courant à ses côtés ou vice-versa.

    jm_carte.png

    jm_alt.png

    Allure :

    jm_vit.png

    jm_vit_int.png

    Classement 2013 :

    >> Catégorie Enfants

    >> Catégorie Adulte-Enfant

    >> Catégorie Femmes

    >> Catégorie Adultes Mixtes

    >> Catégorie Hommes

    Résultat (Catégorie Adulte - Enfant : estimation 14,14 km/h)  :

    Distance (km) Temps Moyenne (km/h) Allure (min/km) Position Nbr Equipes % position
     10,632  0:45:48  13,93  04:18  7  24   30

     

    * Equipe : "les Monkeys" avec Ludo 10 ans et Christophe en mode "Run and Bike"

    * Distance Réelle : 10,632 km

    * en absolu, 7ème temps  sur 141 équipes

    * on a été 41 secondes trop lent  sur notre prédiction ..., soit 3,8 secondes au kilomètre trop lent ....

    joggingdesmonts_090513_012.jpg

    joggingdesmonts_090513_056.jpg

    Galerie Photo:

    >> Galerie Photo 1

  • Jogging de la solidarité - Marcinelle - 04/05/2013 [3,9 - 11 km]

    js_home.jpeg

    Parcours :

    js_carte.png

    js_alt.png

    Allure :

    js_vit.png

    js_vt_int.png

    Classement 2013 :

    >> Classement du 3,9 km et 10,96 km

    Résultat :

    Distance (km) Temps Moyenne (km/h) Allure (min/km) Position Nbr Participants % position
     10,96  0:44:09  14,89  04:02  9  169  5

     

    Galerie Photo:

    va1.jpg

    DSCN9433.JPG

    DSCN9517.JPG

    DSCN9591.JPG

    04052013362.jpg

    >> Photo 1 (Yvon D.)

    >> Photo 2 (papi-et.com)

    >> Photo 3 (lavenir.net)

  • Jogging du Val d'Heure (Ham-sur-Heure) - 06/04/2013 [7 - 14 km]

    vh_home.png

    Parcours 14 km :

    vh_car_14.png

    vh_alt.png

    Parcours 07 km :

    vh_car_07.png

    vh_alt_07.png

    Allure :

    vh_vit.png

    vh_vit_int.png

    Classement 2013 :

    >> Classement 14 km

    >> Classement 7 km

    Résultat :

    Distance (km) Temps Moyenne (km/h) Allure (min/km) Position Nbr Participants % position
    14,2 km  00:59:17  14,37  04:10  10  116  11

     

    Commentaire :

    Etonnamment  c’est ma première participation au 14 km du jogging du val d’heure, pourtant la concurrence entre organisation était forte présente … En effet, était organisé le même jour, la course des Gazelles du club de Gerpinnes&Co, les 10 miles de  Morlanwelz, un Run & Bike à Bailleux, qui plus est en période de vacances et sous un météo tristounette. Mais le parcours  exigeant, ne nous fera pas hésiter longtemps. 

    Nous nous rendons ainsi en famille, Ludo ne jouant pas au foot, désire participer au mini val d’heure, Nathalie, Régine et moi-même sur le 14.

    A 14h45, c’est le départ du 7 km, ils seront moins d’une centaine, avec un tour du parc, où 3 joggeurs se détachent déjà, pour attaquer la seule difficulté du parcours, mais quelle difficulté …  400 mètres pour franchir 50 mètres de dénivelé … après avoir traversé le bois du parc ils retrouvent l’eau d’heure qu’ils longeront jusqu’au château. Ludo, en forme, bouclera en moins de 31 minutes, sous son mètre 31 … bravo

    A 15h00 c’est le départ du 14 km, ici 116 joggeurs défieront ce tracé éprouvant, avec 3 côtes répertoriées. On quitte le château pour traverser directement la place du village, et après un petit tour, on rejoint les hauteurs de Cour-sur-Heure, avec une petite ascension d’un kilomètre, de quoi décanter la course. Nous traversons un chemin campagnard de Gomerée donnant une vue splendide sur la vallée. Après avoir redescendu et traverser la place du village, il faut remonter l’autre côté de la vallée, pour rejoindre le Trieu de Sarts avec 2 km de côte … Une fois accomplis, on peut enfin de récupérer un tantinet dans le bois du Saucy, et retrouver sans difficulté majeure les étangs du Moulin dans un cadre bucolique … 

    Déjà 8 km, et la dernière difficulté du jour, se présente devant moi, la montée du tordoir (600 mètres), assez réputée dans la région, que je gravirai sans encombre. Voilà c’est presque pesée et emballée … on retrouve la parcours du  7 kilomètres, avec l’eau d’heure que nous remontons jusqu’au château.

    Voilà donc un parcours bien équilibré, comme je les aime, n'en déplaise aux inconditionnels du macadam et du plat.

    A noter, la très bonne performance de Nathalie, qui termine pour la première fois de sa vie première Ainée 1, elle confirme son état de forme et sa bonne préparation pour la bouillonnante.

    Merci aux organisateurs, l’ambiance d'avant, pendant et d'après course y était tout simplement remarquable, On a même eu droit à un petit spectacle offert … sous une ambiance chaleureuse.

    J’espère que l’année prochaine, ils retrouveront le succès des éditions précédentes. 

    im00.jpg

    im00b.jpg

    DSC_5480.JPG

    DSC_5521.JPG

    im01.jpg

    im03.jpg

    DSC_5579.JPG

    DSC_5580.JPG

    Galerie Photo:

    Reportage Télésambre :

    ts_logo.png 08/04/2013

    ts.png

    Article de Presse :

    vajpg.jpg Van den Abeele attendait son heure…

    HAM-SUR-HEURE - Habitué aux accessits, c’est bien Sebastian Van den Abeele qui a remporté le jogging du Val d’Heure! Le parcours boisé lui convenait à merveille.

    Ce samedi, la concurrence entre courses faisait rage. Les coureurs avaient le choix entre les dix miles de Morlanwelz, la course des gazelles (pour dames) à Gerpinnes, le run-bike de Baileux ou encore le Val d’Heure à Ham-sur-Heure! Sans oublier la manche du Delhalle (qui attire toujours beaucoup d’athlètes régionaux) à Wibrin. Résultat : elles ont toutes perdu des plumes! Au Val d’Heure, il n’y a ainsi eu que 116 partants sur le 14 km et 98 sur le 7 km. Et comme le temps était plutôt froid, l’ambiance était plutôt tristounette au château communal malgré les efforts du président du J.-C. Ham-sur-Heure Renaud Delanner et de ses prédécesseurs (Luc Maes, Thierry Steinier, Thierry Lefèvre) qui se sont succédé derrière le micro pour assurer les commentaires de la course.

    C’est Rémi Damageux qui fut le premier à franchir la ligne d’arrivée. Il avait opté pour la petite distance. «Ayant été malade en semaine, j’ai préféré jouer la prudence, concéda-t-il. Je suis en effet en pleine préparation des 20 km de Maroilles.» C’est après 1 500 m qu’il s’est défait des jeunes espoirs régionaux Sylvain Laby et Alexandre Coniglio.

    En l’absence des habituels ténors du Val d’Heure que sont Christian Nemeth (six fois vainqueur) et Jérôme Van Reusel, Sebastian Van den Abeele savait qu’il avait un bon coup à jouer. Souvent présent sur le podium, il est rarement sur la plus haute marche (deux victoires au scratch en 7 ans). Un faible pourcentage qui s’explique surtout par le fait qu’il privilégie les courses très relevées. Cette fois Sebastian a connu le bonheur d’une arrivée en vainqueur. «Et dire que j’avais hésité à venir! En effet, j’avais pensé me rendre à Wibrin Mais finalement si j’ai choisi Ham-sur-Heure c’est pour le parcours boisé que j’apprécie tout particulièrement. Les difficultés sont bien réparties. C’est vraiment un tracé comme je les aime.» Bien lui en a pris. Dès le départ, il a dicté son allure. Seul Jacky Aelterman l’a accompagné durant les quatre premiers kilomètres. «J’avais remarqué qu’il peinait dans la première côte, alors j’ai profité de la deuxième pour m’échapper. Je me suis alors retrouvé seul. C’est parfois pénible de courir seul mais quand on est en position de leader, c’est somme toute plutôt agréable!»

    Aelterman vise Hawaï !

    Cela faisait longtemps que l’on avait plus revu Jacky Aelterman. «De fait, je n’avais plus fait de compétition depuis plus d’un an mais je me suis relancé dans l’optique de tenter de me qualifier pour l’Ironman d’Hawaï en triathlon! C’est à Nice le 23 juin que j’essaierai de décrocher le slot dans ma catégorie des Masters 45. Si je couvre la distance en moins de 10 heures, je pense que je serai dans le bon.»

    Jacky reconnaissait humblement que Sebastian lui était plus fort. «J’avais de bonnes sensations mais il n’y avait rien à faire. Mais ma simple ambition était de jauger mon état de forme.» Il sera reparti d’Ham-sur-Heure plutôt rassuré.

    Geoffroy BRUYR

     

  • 10 Miles de Louvain-La-Neuve - 20/03/2013 - [5 - 10 miles]

    lln_home.jpg

    Parcours 10 Miles :

    lln16.png

    lln_alt.png

    Allure :

    lln_vit_int.png

    lln_vit.png

    Classement :

    >> 5 miles

    >> 10 miles 

    Résultat :

    Distance (km) Temps Moyenne (km/h) Allure (min/km) Position Nbr Participants % position
    16 km  1:08:22  14,13  04:15  46  499  10

     

    Commentaire :

    Etudiant, les 10 miles me paraissaient insurmontables, et c’est avec une pointe de nostalgie que je me rends à Louvain-la-Neuve, pour ma première participation. Je vais enfin avoir l’occasion  de fouler les pavés louvanistes, le tour du lac et le Bois des Rêves et celui de Lauzelle.

    Le parcours est réputé assez difficile et la météo est  à l’antithétique de l’édition précédente … Pluie, neige et boue étaient au  rdv, ce qui contraste avec les 20°c et le beau soleil de 2012. On fera donc avec. Mais ceci n’a pas  refroidi les nombreux sportifs du jour, plus de 880 joggeurs, principalement des étudiants, qui braveront les 5 ou 10 miles.

    Le départ des 10 miles se donne à 15h00 sur la place de l’université, les 5 miles partiront 15 minutes plus tard. On démarre en légère côte avec la rue des Wallons, cela bouchonne légèrement vu l’étroitesse du passage et on fait un petit tour du côté du quartier du Biéreau. On se dirige rapidement vers le lac, que nous contournons et nous arrivons au 4ème km au pied de la première difficulté, une petite ascension assez raide de 600 mètres pour rejoindre le bois de Morimont, que je ferai assez difficilement, vu mon entrainement « côte » de la veille … mes cuisses me rappelant à l’ordre !!!  

    On redescend vers le Bois des Rêves que nous traversons : le sentier est légèrement boueux, mais gérable, vers le 6,5ème km c’est la bifurcation des 5 et 10 miles, et pour nous une petite ascension à travers le chemin des Pouillots et le sentier de l’Arbre Cassé. On rejoint dans les hauteurs le quartier de Lauzelle, pour attaquer son bois sur des passages vallonnés et boueux, assez éprouvants, la dernière ascension se faisant sur un chemin en pavé très glissant … Arrivé aux abords du golf, on rejoint le centre de la ville à travers quelques rues résidentielles et artères estudiantines et en retrouvant, en fin de parcours, le lac. On terminera ainsi les derniers mètres avec certains joggeurs du 5 miles.

    Et me voilà tout heureux de franchir la ligne d’arrivée sur la place de l’Université … 

    Voici un chouette parcours rendu un peu plus difficile cette année avec les conditions climatiques. 

    lln_om01.png

    Galerie photo :

    >> Galerie 1 (CarpeStudentem.org)