jogging

  • Corrida des sentiers de Beignée - 04/11/2012 - [4,8 - 10,5 km]

    jogging,beignee

    Cette Corrida aura lieu dans l'agréable hameau de Beignée à Ham-sur-Heure.

    Le parcours est légèrement vallonné, mixte de sentiers et de chemins de campagne.

    Le départ et l'arrivée se feront sur la Place de Beignée.

    Le parcours a été complètement revu pour pouvoir découvrir plus de sentiers et aussi notre belle rivière l'Eau d'Heure.

    Il y aura une Grande distance : 10 km 400 départ à 11h15

    Une Petite distance : 5 km 200 départ 10h45

    Et une course enfants de moins de 15 ans, départ à 10h

    Remise des prix vers 13 h

    Local : Salle de l'Elysée sur la Place de Beignée

    Douches et vestiaire

    Garderie pendant la course

    Ambiance sur la course et petite dégustation

    Parcours 10 km:

    cb_car_10.png

    cb_alt_10.png

    Parcours 5 km :

    cb_car_05.png

    cb_alt_05.png

    Allure :

    jogging,beignee

    jogging,beignee

    Classement 2012 :

    Classement 4,7 km 

    Classement 10,5 km 

    Grand prix de la Montagne (200m - 25%)

    Grand prix de la Montagne - meilleure estimation (200m - 25%)

    Résultat :

    Distance (km) Temps Moyenne (km/h) Allure (min/km) Position Nbr Participants % position
     10,46  0:43:41  14,4  04:11  26  297  9

     

    Commentaire :

    Encore un beau succès pour cette deuxième édition de la corrida des sentiers à Beignée organisée par le Syndicat d’Initiative d’Ham-sur-Heure, avec 450 Joggeurs qui avaient le choix entre le 4,7 et le 10,5 km traversant, les petites rues et sentiers de l’entité.

    Cette année les organisateurs ont introduit quelques nouveautés, afin de pimenter la course.

    Tout d’abord un changement de parcours, avec une nouvelle boucle passant par les bois et longeant l’Eau d’Heure. D’autre part, un grand de la montagne, avec la côte du Tienne Gerzouille chronométrée sur une distance de 200 mètre à du 25% de moyenne. Les joggeurs pourront également estimer leur temps, et le plus précis sera récompensé. Un ravitaillement à la Chimay sera également offert au bout de cette difficulté.

    Voilà de quoi passer un agréable moment ….

    Les parcours est composé de multitude de boucles … Mais fort heureusement les signaleurs auront bien été briefé, et il n’y aura pas d’erreur de parcours.

    Le départ du 4,7 km à lieu à 10h45. Ludo y participe, je ferai la première boucle avec lui avant de le lâcher, moins de 22 minutes plus tard, il franchira la ligne d’arrivée sur la place de Beignée .. 

    Le Départ du Km est quant à lui prévu à 11h15, ce qui est une bonne chose.

    On commence par une première boucle autour de la place d’un km (dans le sens inverse par rapport à la première édition), cette boucle n’est pas si facile à négocier, il y a 20 mètres de dénivelé à se farcir…

    Après cette première boucle, permettant de passer sur la place on se dirige vers un premier sentier, on contourne le cimetière et arrive rapidement au pied de la rue de l’Amérique …. Allez, il n’ya qu’à tout remonter, on traverse un pré, passe devant l’église, et refait une partie de la première boucle pour retrouver la place …

    C’est parti, pour la nouvelle boucle inédite. On repasse devant le cimetière, mais cette fois-ci on prend le sentier du pont Jérôme en descente, et légèrement glissant avec les feuilles mortes tombées récemment.

    On trouve l’Eau d’Heure que l’on longe par les bois afin d’arriver au pied de la plus grande difficulté du jour ; la côte du Tienne Gerzouille, et c’est en mode Trail que je gravis cette portion, sous les encouragements des signaleurs et des chronométreurs … au bout de cette côte on me propose un verre de Chimay , et je ferai l’impasse. On continue notre ascension, on repasse devant l’église et il n’y a pas plus qu’à terminer avec la dernière boucle autour de la place …

    Voilà qui est fait, et la pluie glaçante s’invite … vite à l’abri. 

    Voici un jogging exigeant, j’aurai même préféré une boucle supplémentaire ;-) … , et j’aurai apprécié les nouveaux  aménagements.

     

    jogging,beignee

    jogging,beignee

    jogging,beignee

    Galerie photo :

    >> Galerie Photo 1 (Laetitia T.)

    >> Galerie Photo 2 (SudPresse)

    >> Galerie Photo 3 (CPMV)

    Reportage Telesambre :

    jogging,beignee 

    jogging,beignee

    Article de presse :

    jogging,beignee Bis repetita à Beignée

    HAM-SUR-HEURE - À nouveau un beau succès de foule et les mêmes vainqueurs que l’an dernier, Nemeth et Coniglio. Mais c’est Pierre Rivez qui gagne le challenge.

    Bien sûr, il était quasiment impossible de rassembler autant de coureurs que l’an dernier lorsque 550 coureurs s’étaient pressés aux tables d’inscription au grand étonnement de tous. Il n’empêche que la deuxième édition de la Corrida des Sentiers qui s’est déroulée dimanche matin au départ de la place de Beignée à Ham-sur-Heure peut également être créditée d’un beau succès de participation (443 partants). D’ailleurs, le départ fut une nouvelle fois différé de quelques minutes.

    Les vainqueurs des deux distances sont les mêmes que l’an dernier, à savoir Alexandre Coniglio, qui habite à deux pas de la place, et Christian Nemeth. Ce dernier a fait une nouvelle démonstration de force. Ce dimanche, il y avait lui et les autres. Au 3e km, il avait déjà 500 mètres d’avance sur Nicolas Hoppe. Il s’est donc offert une petite balade en solitaire. «La course s’est jouée rapidement mais, pour moi comme pour les autres coureurs je présume, elle était tout sauf évidente! Elle est extrêmement vallonnée. Je conseille d’ailleurs aux organisateurs de ne plus rajouter de côtes supplémentaires, il y en a déjà bien assez comme ça!»

    Même si plus rien ne semblait pouvoir lui arriver au classement général du challenge Vals & Châteaux dont cette course en constituait l’étape ultime, surtout en l’absence de son unique rival Jean Lamour, Pierre Rivez a couru à fond, sans se poser de questions. «Je ne pensais pas pouvoir être le vainqueur final, déclara le coureur de l’ACTE.J'ai peut-être profité de la non-inscription de grosses pointures, comme Christian par exemple. Mais mon mérite est d’avoir été régulier. Je n’ai d’ailleurs loupé qu’une manche sur 18, la première, et j’en ai gagné deux, à Bioul et à Thuin. Je n’avais jusqu’alors jamais gagné de course de toute ma vie!»

    L’année de Pierre, 55 ans, fut tout simplement remarquable puisqu’il a aussi gagné le challenge des 4 Entités (qui n’a certes pas la même aura que le Vals & Châteaux) et a remporté sa catégorie des V2 au Guérit. «La différence sur Jean s’est fait lors des manches à Sombreffe et Bioul au mois de mai. C’est là que je lui ai pris le plus de points et que je me suis dit que je pouvais l’emporter au final.»

    Un départ, deux arrivées

    Le bilan que tirent les promoteurs du challenge, Alain Van Bergen et Nicolas Colonval, se veut résolument positif. «Nous avons eu une septantaine d’inscriptions en plus que l’an dernier et la participation à toutes les courses a augmenté. Dommage ce gros couac au Val de Biesme (NDLA : un problème de signalisation qui a fait égarer quasiment tous les coureurs) mais nous osons espérer que les challengers ne nous en tiendront pas rigueur.» Le souper de remise de prix est prévu le 24 novembre. Le calendrier 2 013 devrait être révélé à cette occasion. On sait déjà qu’une course disparaîtra (le jogging des Hayettes à Biesme, à ne pas confondre avec le Val de Biesme) et que deux autres feront leur grande entrée. Lesquelles? Suspense..

  • Jogging Val de Biesme (Roselies) - 27/10/2012 - [8,1 - 13,3 km]

    jogging,roselies

    Parcours 8 km :

    vb_08_car.png

    vb_08_alt.png

    Parcours 13 km :

    vb_12_car.png

    vb_12_alt.png

    Classement 2012 :

    >> Classement 8 km

    >> Classement 13 km (* plutôt un ordre d'arrivée qu'un clasement)

    Résultat :

    Distance (km) Temps Moyenne (km/h) Allure (min/km) Position Nbr Participant % position
    8,1  00:32:44  14,85  00:04:02  6  105  5

     

    Commentaire :

    Quelle belle journée, un peu frisquet toutefois afin d’aborder cette 11ème édition du jogging du val de Biesme au départ de SambrExpo à Roselies.

    Je compte participer au trail inédit de la vallée de L’Orneau  à Gembloux le lendemain, ce sera donc la petite distance pour moi.

    Sur Place, je croise Sam et son ami Olivier qui participent également à p’tite distance. Le parcours sera légèrement allongé de 950m , cet année, afin d’éviter des travaux.

    Le départ est donné et le ton est donné, un duo du Club de l’UAC se dégage rapidement et puis un trio derrière pour la 3ème place, et nous derrière …

    Après quelques petites rue on traverse la Biesme que l’on va devoir longer (les joggeurs de la grande distance feront un boucle de 4 km en abordant un mur dans les bois de Vaulelle et le Bois de Estache et en passant par Oignies).

    Au 3ème km, on traverse une partie boueuse et glissante, et entrons dans le Bois des Eulies avec un petit casse-patte. C’est ici que le petit groupe de trio qui était de devant me redépasse … apparemment ils ont fait une petite partie de la grande distance. Fort heureusement, ils retrouvent tous leurs places respectives …

    On se dirige vers les Etang des forges, pour aborder une nouvelle difficulté, c’est que cela grimpe avec une première partie sur sentier herbeux et une seconde sur route ….

    Nous voilà enfin au sommet, avec de nouveau un petit détour pour rejoindre l’arrivée après plus de 8,3 km …

    Les joggeurs de la grande distance, n'auront pas notre chance ... au bout de la première difficulté, le manque de balisages et de signaleurscaura créé une belle pagaille .... les joggeurs s'orientant au petit bonheur la chance ....

    ils auront effectué des distances entre 13 et 16 km pour cetains ...

    Les organisateurs annuleront logiquement le Classement "Homme", Seul l'ordre d'arrivée des "Dames" sera maintenu ..  

    jogging,roselie

    jogging,roselie

    Galerie Photo :

    >> Galerie photo 1 (Laetitia T.)

    >> Galerie photo 2 (Myriam V.)

    Reportage Telesambre :

    jogging,roselie

    jogging,roselie

  • Jogging de Floreffe - 20/10/2012 - [5 - 11 km]

    fl_home.png

    Parcours 11 km :

    fl_car.png

    fl_alt2.png

    Parcours 5 km :

    fl_ca05.png

    fl_alt2_05.png

    Allure 11 km :

    fl_vit_int.png

    Classement 2012 :

    >> Classement 11 km

    >> Classement 5 km 

    Résultat :

    Distance (km) Temps Moyenne (km/h) Allure (min/km) Position Nbr Participant % position
    11 0:43:43  15,10  03:58  18  226

     8

     

    Commentaire :

    Nous hésitons entre deux joggings, celui de Bonne Esperance dans le Hainaut avec une distance de 9 km au départ d’une abbaye et celui de Floreffe avec une distance de 11 km mais proposant également une courte distance. Mon fils Ludo, veut participer à un jogging, n’ayant pas de match de foot ce samedi, c’est donc en direction de Floreffe que notre choix de portera.

    Sur place, nous rencontrons quelques trailers et triathlètes, ainsi qu’une forte délégation du Running Club de Namur.

    Le départ a lieu au complexe sportif et le parcours est inédit pour moi. On passera apparemment du côté de Soye et Franière avec un savant mélange de bitume, bois, chemin de terre et ravel, le tout  vallonné …

    Après un petit échauffement familial, nous nous regroupons pour le départ commun. Après avoir traversé le pont de Sambre, nous attaquons une longue montée, et comme me le fait remarquer un joggeur, ce qui est fait maintenant n’est plus à faire …. Et après plus d’un km, c’est déjà la bifurcation des 5 et 11 km, à ce moment j’accompagnai la courte distance.

    Cela continue légèrement à monter, pour atteindre le sommet du village de Soye, et il n’y a plus qu’à redescendre jusqu’à atteindre un passage herbeux au 3ème km. Après avoir traversé le village, nous entrons dans une partie boisée, le bois de Soye, en faux plat montant sur un chemin praticable malgré les dernières pluies.

    On longera un moment le chemin de fer, jusqu’à retrouver la Sambre que l’on longera sur un chemin de terre, jusqu’à un nouveau pont que l’on traverse. On entre cette fois-ci dans le village de Franière, le traversons et passons près du John Martin’s Karting de Namur.

    On longera dangereusement  une route, forte heureusement, des signaleurs ralentissent les voitures …  et quittons cette route pour rejoindre le Ravel via un nouveau chemin de terre, où la progression est difficile.

    Une fois sur le halage, on voit au loin le complexe que l’on rejoint rapidement.

    Sur place, Ludo est là et m’attend sagement. Une fois de plus, il aura tracé du haut de ses 9 ans.

    Jogging très sympa et pas si facile à négocier ...

    jogging,floreffe

    jogging,floreffe

    Galerie Photo :

    >> Galerie Photo 1 (sudinfo.be)

    >> Galerie Photo2 (J. L.)

    Article de presse :

    jogging,floreffeBenjamin Lambert sur sa lancée de l’Ékiden

    FLOREFFE - Si Mathieu Piron a démontré au jogging de Flawinne, au lendemain de sa prestation à l’Ekiden de Bruxelles, qu’il était en forme, son équipier du Smac, Benjamin Lambert a fait de même huit jours plus tard au jogging de Floreffe. Celui-ci a mené toute la course avec un autre équipier, Alexandre Jacquerie, dans sa foulée pendant les deux tiers de la course.

    Mais ce dernier se faisait irrémédiablement distancer par le prof namurois à la foulée plus dynamique et devait même s’arrêter quelques instants pour un point de côté. Il allait en outre commettre une petite erreur de parcours dans la finale.

    Ces deux équipiers avaient pris tellement d’avance que les poursuivants ne pouvaient plus les apercevoir et Sylvain Dijon qui venait de passer Benjamin Gourgue en troisième position prenait aussi une mauvaise direction, entraînant plusieurs poursuivants à la faute. C’était un chemin sans issue. Obligés de revenir en arrière, ces concurrents perdaient toutes chances d’un classement avantageux. Tel a été le cas notamment de Dijon et Gourgue mais encore de Perpète, Brossard, voire Demeure et autres Lonnoy, très déçus à l’arrivée.

    Et même le premier avec son pilote-ouvreur, a été envoyé dans une mauvaise direction à une centaine de mètres du but, effectuant donc un petit tour supplémentaire, heureusement sans conséquence pour son succès.

    Avec trois cents participants dont 72 sur la distance de 5 km laquelle permet aux débutants ou aux blessés de reprendre contact avec la course, cette cinquième édition a bénéficié d’excellentes conditions et peut satisfaire les organisateurs.

  • La course du Cazier (Marcinelle) - 13/10/2012 - [5 - 11 km]

    jogging,cazier,marcinelle

    Parcours:

    jogging,cazier,marcinelle

    cc_alt.png

    Allure 11 km :

    cc_vit_int.png

    Classement 2012 :

    >> Classement 11 km

    >> Classement 5 km

    Résultat :

    Distance (km) Temps Moyenne (km/h) Allure (min/km) Position Nbr Participant % position
    10,77 0:43:02  15,34  03:55  16 (*)  333  5

     

    (*) Apparemment je n’ai pas été repris dans le classement, je donne donc ma position théorique   

    Commentaire :

    Voilà une édition pluvieuse … et pour cause, les élections communales et provinciales obligeront les organisateurs (la Cellule Événements de la Ville de Charleroi en collaboration avec l’ESM),  à avancer la course le samedi après-midi, au lieu du traditionnel dimanche.

    Sur place, la pluie bat déjà son plein, et je procéderai à un petit échauffement en compagnie de Didier G. afin de ne pas se frigorifier, tant la pluie battante est frisquette. On se réfugiera sous la tante comme la plupart des joggeurs dans l’attente du départ.

    Bien sûr, nous aurons le droit de voir quelques personnalités politiques sur place pour donner le départ, en cette veille d’élections … 

    Le parcours sera légèrement modifié afin d’éviter des bouchons en début de parcours.

    Le départ est donné sous le portail du site minier, et direction le centre de délassement de Marcinelle après 2 km d’une descente en pavé glissante et un faux plat. Et c’est déjà la bifurcation des 5 et 11 km qui causera des soucis à certains joggeurs qui louperont, à leur grand désarroi, le panneau des 11 km. Pourtant de mon côté cela me paraissait bien clair ….

    Nous redescendons à hauteur des lacs  pour attaquer un tronçon relativement boueux et flaqueux agrémenté d’une pente douce sous les bois, et je me sens relativement bien sous ces éléments.

    Au 4ème km, nous longeons le « Borgnery », monument érigé sur le site en mémoire des victimes de la guerre, et attaquons la partie la plus compliquée de ce jogging : un petit mur bien boueux et glissant afin d’atteindre le point culminant « Au Noir Chien ». La fin du parcours sera plus aisée, pratiquement en descente via un petit sentier herbeux. 

    Cela fait un petit moment que j'accompagne un trailer de la région Luc V., et son allure me convient parfaitement.

    A l’approche du terril, un petit tour dans les rues nous conduit au pied d’un dernier petit mur sur route, de quoi départager les premiers, et on retrouve le domaine minier pour rejoindre l’arrivée.

    J’apprendrai, par la suite, que des problèmes ont eu lieu à la remise des prix. Certains se seraient trompés et auraient ansi écourté le parcours par inattention (et l’auraient reconnu de bonne foi) et auraient été soupçonné de tricherie en pleine remise des prix. Pas très diplômates tout cela …  bien dommage.

    jogging,cazier,marcinelle

    Galerie Photo :

    Galerie Photo 1 (Myriam V.)

    Reportage Telesambre :

    jogging,cazier,marcinelle 15/10/2012

    jogging,cazier,marcinelle

    Article de Presse :

    jogging,cazier,marcinelle L’honnêteté est parfois mal payée

    MARCINELLE - Catherine Martensl’a appris à ses dépens à la course du Bois du Cazier. Ismaël Debjani s’est imposé sous la pluie et dans la boue.

    Si un beau soleil s’affichait lors de la précédente manche du Trophée du Pays de Charleroi au château de Monceau le 9 septembre, ce sont des véritables trombes d’eau qui se sont abattues samedi après-midi sur la course du Bois du Cazier. Le parcours était donc boueux et avait pris, à certains endroits, des allures d’un tracé de cross! Mais un joggeur court par tous les temps et ils étaient donc une nouvelle fois très nombreux (550) à se présenter à 14h30 devant le portail du site minier.

    Ismaël Debjani aura été le premier à le rallier, 37 minutes plus tard. Une petite surprise dans la mesure où l’on avait plutôt l’habitude de le voir se distinguer sur des distances plus courtes. «Mon entraîneur Christophe Dumont m’avait recommandé de faire une grosse sortie en entraînement. Plutôt que de courir seul, je me suis décidé à venir ici à Marcinelle.»

    Félicité par sa maman, sa sœur et sa grand-mère, Ismaël s’est montré à l’aise sur le circuit marcinellois. «J’ai calqué mon début de course sur Cédric Pasque mais comme l’écart avec les premiers s’agrandissait, je l’ai lâché après deux kilomètres.» Il a recollé sur le quatuor de tête avant de filer seul au 9e km.

    Le coureur qui l’a suivi sur la ligne d’arrivée fut en fait une dame! Mal aiguillée par un signaleur, Catherine Martens a en effet involontairement coupé au court. Par honnêteté, elle est allée trouver les organisateurs (la Cellule Événements de la Ville de Charleroi) pour leur indiquer qu’elle s’était trompée de chemin. À son grand étonnement, elle a ensuite constaté qu’on l’avait tout simplement retirée du classement! Pas très élégant tout cela… Une pénalité de quelques secondes ou minutes aurait été plus judicieuse, à notre avis. Enseignante à l’athénée royal Jules Destrée de Marcinelle, elle était venue avec plusieurs de ses élèves. Elle n’en a pas vraiment été récompensée…

    La Nalinnoise ne fut pas la seule à être mal orientée. À l’arrivée, les coureurs étaient nombreux à se plaindre de la passivité de certains signaleurs. Mais à leur décharge (même si ce n’est pas une excuse), il faut préciser que les conditions dans lesquelles ils devaient effectuer leur tâche (sous les fortes pluies) n’étaient vraiment pas évidentes.

    La bonne opérationpour Brahim

    Classé 5e, Brahim Oubouskour ne regrettait pas de s’être mouillé : il est passé en tête du classement général du Trophée. «Fabrice Pasque occupait le leadership mais comme il n’est pas venu, je fais la bonne opération. Avec lui dans la course, je ne me serais fait aucune illusion. Mais maintenant je compte bien faire à fond la Carolorida pour gagner ce challenge. Mon dernier rival sera Gérald Hansen avec qui j’ai couru ce samedi.»

    Sur la courte distance, Mohammed Kassa a confirmé sa belle victoire à Monceau. «C’est la première fois que je gagne ici en trois participations. Avec toute cette boue, cette course constituait une bonne préparation pour les cross!»

    Geoffroy BRUYR

  • Jogging de la Reine (Houyet) - 23/09/2012 - [5 - 15 km]

    jogging,reine,houyet

    Parcours 5,5 km :

    ho_05.png

    ho_05_den.png

    Parcours 15,5 km :

    ho_15.png

    ho_15_den.png

    Classement :

    >>  Classement 5 km

    >>  Classement 15 km 

    Résultat :

    Distance (km) Temps Moyenne (km/h) Allure (min/km) Position Nbr Participant % position
    5,5  00:23:08  14,28  00:04:12  17  98  16

     

    Commentaire :

    Après mon trail de la veille, et ma petite participation à la Walcourse, J'accompganerai Mon fils Ludo au jogging de la Reine sur la petite distance, mes jambes sont lourdes et celles de Ludo, du haut de ses 9 ans, sont légères ... c'est qu'il est en forme. Je pensais me dégourir les jambes et il en sera rien ... il atteindra les 14 km/h . Bravo!

    Nathalie quand à elle défiera les 15,5 km, relativement boisé et valonné.

    jogging,reine,houyet

    jogging,reine,houyet

    jogging,reine,houyet

    Galerie Photos :

    Galerie Photo 1 (Laetitia T)

    Article de Presse :

    jogging,reine,houyetFaveaux : cinquième victoire en 28 ans !

    HOUYET - Vainqueur de la première édition, il y a 28 ans, Thierry Faveaux a inscrit son nom pour la 5e fois au palmarès de la course de la Reine.

    jogging,reine,houyet

    Belle longévité sportive que celle de Thierry Faveaux (49 ans), qui a remporté une 5e fois le jogging de la Reine, organisé par le club de Houyet, sur un parcours légèrement modifié mais toujours bien accidenté et qui, dimanche matin, a rassemblé plus de 300 participants en comptant les enfants.

    Et, à l’image du vainqueur incontesté, qui s’est détaché après les premiers kilomètres emmenés par un autre vétéran (et ancien vainqueur de nombreuses épreuves dans le passé), Jean Lamour, coéquipier de club (Arch), le Cinacien a profité des sections moins «montagneuses» pour creuser un écart suffisant. Il n’a concédé que peu de terrain dans les grimpées et termina avec plus d’une minute d’avance. Lamour, en lutte pour le classement final du challenge Vals et Châteaux avec le Thudinien Rivez, a été rejoint sur la fin de parcours par un autre vétéran namurois, Perpète. Lequel est revenu très fort, mais est resté en sa compagnie jusqu’au bout.

    Très belle performance aussi de Magnée et de Tassiaux, ce dernier s’étant imposé la veille sur les 5 km d’Erpent. D’autres avaient également disputé une épreuve la veille, notamment au «Delhalle» de Jurbise. Comme Michel Degeimbre, qui a gagné la courte distance devant plusieurs jeunes (9 dans les 14 premiers), dont son fils Martin (12 ans), beau 9.

    Chez les dames, l’aînée Nathalie Deletrain a devancé une autre Nathalie, la Belgradoise Yang-Sanz, déjà 2e la veille à Erpent, tandis que Christine Rabeux, 3e , était première aînée 2.

    À noter que le RC Namur s’était déplacé en car et alignait près de quarante de ses membres.

  • Jogging de Malonne - 02/09/2012 - [11,2 km - 5,7 km]

    ma_home.png

    Parcours du 11,2 km :

    malonne,jogging

    ma_alt_11.png

    Parcours du 5,7 km :

    ma_ca_05.png

    ma_alt.png

    Classement :

    >> Classement 5,7 km

    >> Classement 11,2 km

    Résultat :

    Distance (km) Temps Moyenne (km/h) Allure (min/km) Position Nbr Participant % position
    5,7  00:21:52  15,64  03:50  4  104  4

     

    Commentaire :

    357361233.JPG

    496829235.JPG

    1643914984.JPG

    2018552307.JPG

    2157109829.JPG

    Photos :

    Galerie Photo 1

    Reportage Vidéo :

    malonne,jogging(Canal C : 04/09/2012)

    malonne,jogging

    Article de Presse :

    malonne,jogging Une bonne préparation avant Namur

    MALONNE - Près de cinq cents participants dont une centaine de jeunesont rallié Malonne :un effort de trente ans est ainsi récompensé.

    Ils en sont fiers : «Tous nos joggings ont servi à soutenir des mouvements caritatifs et l’esprit d’équipe trouve sa récompense dans une belle participation.» En effet, celle-ci s’est élevée notamment à une centaine de jeunes, due en majorité aux efforts de Mme  Mingeot, la prof de gym de l’école, mais qui déborde sur d’autres horizons puisque le premier de la course des moins de huit ans, Thibaud Solbreux, vient de Nivelles, et celui des neuf-douze ans, Martin Degeimbre d’Awagne (Dinant). Cependant, les autres épreuves de onze et cinq kilomètres ont, elles aussi, été bien fournies.

    La plus courte distance, organisée en mémoire de Cristina Lejeune-Fernandez, membre active de l’organisation, a été dominée comme l’an dernier, par le Wavrien Adrien Stoufs qui a retardé spécialement son départ en vacances pour faire plaisir à son équipier du «Ronvau» Yves Vanderbeck, organisateur malonnois et deuxième la veille, comme il y a deux ans, derrière Denis Galerin dans le Brabant wallon. Celui-ci «s’est senti encore mieux en jambes, aujourd’hui à Malonne, et très heureux d’avoir fait plaisir à un ami.»

    En effet, dès le départ, imprimant son propre rythme, l’athlète de Louvain-la-Neuve a emmené dans son sillage Alexandre Jacquerie et Olivier Mleczko jusqu’au premier faux plat. «J’étais en surrégime et j’ai préféré ralentir mon allure car je manque d’entraînement», confie le Fossois d’origine, juste rentré de vacances avant de reprendre ses stages dans les hôpitaux.

    Sabine Froment isolée « à son grand regret »

    Olivier Mleczko, lui aussi, a décroché en pensant déjà à la semaine suivante, et au jogging de la Ville. Et revenant de loin après un début de course très sage, comme il en a pris l’habitude, c’est le vétéran Gembloutois Frédéric Lombart qui s’est emparé du premier accessit, mais à bonne distance du vainqueur.

    Chez les dames, nullement marquée par son trail en haute montagne, Sabine Froment a survolé l’épreuve courue isolément «à mon grand regret», jamais mise en difficulté tandis que sur cinq kilomètres, la jeune Namuroise Aurélie Comps s’est révélée une nouvelle et future concurrente à tenir à l’œil.

    Pas de classement par catégorie dans cette course au contraire des onze kilomètres où, en plus de Galerin, Lombart et Sabine Froment, ont fini premier Jacky Perpète en V 2, Jacques Mamère en V 3, Françoise Jouniaux en A 1, Ingrid Van Der Linden en espoirs filles, Nathan Decroix en espoirs garçon, Philippe Baudouin en V 4 et Anne Tournay en A 2.